Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...
Un Toit pour les Abeilles

Des gestes simples pour sauver les abeilles cet été

Se mobiliser pour préserver ces pollinisateurs essentiels à notre écosystème

Le mois de juin coïncide avec le pic de la saison apicole sur certaines régions de France. Une période cruciale pour les abeilles domestiques comme sauvages. Après une fin de saison 2022 difficile, marquée par une forte mortalité des colonies d’abeilles en raison de la sécheresse et de l’utilisation de pesticides, il est important de se mobiliser pour préserver et sauver ces pollinisateurs essentiels à notre écosystème. Il existe des gestes simples que nous pouvons tous mettre en place pour protéger les abeilles. Un Toit pour les Abeilles en liste quelques-uns pour nous.

image-20230612104641-1.png Il fait beau, il fait chaud et les abeilles sont heureuses ! A cette période, vous pouvez les observer voler de fleur en fleur, butiner les nectars offerts par la nature. A cette période de l’année la nature est généreuse, ce qui fait le bonheur de nos précieuses abeilles. Quant à la ruche, véritable merveille de la nature, elle est, en juin un lieu d’activité incessante où les abeilles s’organisent de manière remarquable. Le développement de l’essaim est à son paroxysme, marqué par une véritable effervescence dans la colonie. Découvrons quelques gestes simples que nous pouvons tous mettre en place pour protéger les abeilles.

1- Éviter les tontes trop régulières des jardins

image-20230612104641-2.jpg Bien que l’idée d’avoir un carré vert impeccable puisse sembler attrayante, il est important de considérer les floraisons sauvages qui se produisent à cette période de l’année. Les coquelicots, la bruyère et les marguerites offrent de précieuses ressources aux abeilles. Elles sont essentielles pour leur alimentation et leur survie, car elles fournissent du nectar et du pollen nécessaires à leur développement. Au lieu de tondre vos jardins, laissez-vous émerveiller par la beauté naturelle et sauvage qui émerge de nos jardins en juin.

2- IMPORTANT ! Installer un ou des abreuvoirs pour les abeilles

image-20230612104641-3.png Ils serviront aussi aux oiseaux et autres insectes. En juin, les abeilles sont à leur pic d’activité. La reine pond près de 2 000 œufs par jour et l’eau constitue un élément essentiel dans la production de la gelée royale qui constituera l’alimentation des larves abeilles les premiers jours de leur vie. Pour réaliser un abreuvoir rien de plus simple : Installez une coupelle avec de l’eau et quelques brindilles de bois ou cailloux. Cela permettra aux abeilles de s’y poser pour récupérer l’eau. Remplacez régulièrement l’eau.

3- Bannir l’utilisation des herbicides et autres pesticides dans nos jardins/balcons

image-20230612104641-4.png L’impact nocif des pesticides sur les abeilles et les autres insectes pollinisateurs n’est plus à démontrer. Ils sont considérés comme perturbateurs endocriniens et agissent directement sur le système nerveux des abeilles qui finissent par mourir. Prendre le temps de désherber à la main c’est s’assurer de prendre soin à la fois des fleurs mais aussi des écosystèmes environnants avec lesquels elles sont en interaction directe.

4- Planter des fleurs mellifères

image-20230612104641-5.png Les abeilles puisent dans la nature deux ingrédients essentiels qui constituent leur alimentation :
  • LE NECTAR est le liquide sucré sécrété par la plante. Grâce au travail minutieux réalisé par les abeilles, il deviendra le précieux miel de nos terroirs.
  • LE POLLEN forme de petites pelotes jaunes que l’on retrouve très souvent sur les pattes de l’abeille. Il est très peu sucré et offre un apport en protéines végétales et minéraux. En plantant différents types de fleurs / plantes, vous permettez d’offrir des ressources tout au long de la saison aux pollinisateurs et égayez vos jardins ! Une belle façon de mêler l’utile à l’agréable.

5- Créer un jardin naturel et sauvage, c’est tendance !

image-20230612104641-6.png Cela commence par l’analyse de votre sol. Choisissez des plantes locales et adaptées aux conditions de votre jardin et optez pour des plantes qui fleurissent à différentes saisons pour fournir de la nourriture et un habitat à la faune et la flore environnantes. Acceptez les plantes spontanées en laissant certaines parties du jardin pousser librement. Bien entendu, entretenez le jardin de manière respectueuse de l’environnement, sans produit chimique.

6- Parrainer une ruche avec le réseau d’apiculteurs Un Toit Pour Les Abeilles.

image-20230612104641-7.png Un geste fort qui permet à la fois de développer de nouvelles colonies d’abeilles sur des zones de biodiversité, tout en soutenant financièrement et humainement un apiculteur ou une apicultrice près de chez vous. En contrepartie, vous recevez des nouvelles régulières et des photos de votre ruche. Vous êtes invités à passer un moment avec vos abeilles et votre apiculteur lors de nos journées portes ouvertes sur toute la France. Cerise sur le gâteau, vous recevez des pots de miel de vos abeilles, avec votre nom ! Rendez-vous sur www.untoitpourlesabeilles.fr

7- Dorloter les abeilles sauvages avec le projet des Dorloteurs d’abeilles

image-20230612104641-8.png Les abeilles solitaires sont un peu moins connues que les abeilles à miel. Elles vivent de manière solitaire, ne font pas de miel et ne piquent pas ! Ce sont de véritables championnes de la pollinisation qui vivent les mêmes facteurs d’affaiblissement que les abeilles à miel (pesticides, dérèglement climatique, infections parasitaires…) Vous pouvez installer un dorlotoir à abeilles sauvages chez vous sur votre balcon ou jardin et observer sans danger les abeilles dans les tubes transparents proposés dans l’abri fourni. Une belle façon de sensibiliser les plus jeunes au rôle essentiel joué par les abeilles. Rendez-vous sur www.lesdorloteurs.fr

Vous pouvez aussi

image-20230612104641-9.png
  • Acheter en circuit court et consommer du miel produit localement
  • Prendre le temps de lire et comprendre les étiquettes des produits consommés et de contrôler l’origine
  • Bannir l’utilisation de pesticides dans votre maison ou votre jardin, car ils contaminent l’environnement et affectent la santé des abeilles.
  • Sensibiliser vos proches à l’importance des abeilles et de leur rôle en partageant des informations sur les réseaux sociaux, en organisant des événements, ou en relayant des présentations dans les écoles ou les bibliothèques locales.
  • Encourager les décideurs politiques à adopter des politiques de protection des abeilles et à interdire les pesticides nocifs pour les pollinisateurs.
  • Etc…

A lire sur le même thème :

capture_d_e_cran_2023-05-22_a_17.24_57.png

 

Un Toit Pour Les Abeilles est un réseau de près d’une centaine d’apiculteurs qui militent pour une apiculture artisanale, locale et respectueuse des abeilles. Depuis plus de 10 ans, les apiculteurs du réseau sont engagés pour la sauvegarde de l’abeille notamment grâce au parrainage de ruches qui vous permet de participer et d’apporter votre soutien aux abeilles.

Un Toit Pour Les Abeilles s’est donc peu à peu transformé en un mouvement d’envergure nationale pour devenir un vaste réseau de soutien. Ce sont donc au total plus de 10 000 ruches qui ont pu être installées grâce à cet élan de générosité ce qui représente plus de 500 millions d’abeilles parrainées. Ces abeilles participent aussi au maintien de la biodiversité par leur action de pollinisation.

Depuis le démarrage, plus de 60 000 particuliers et 2000 entreprises, ont soutenu ou soutiennent encore les abeilles et les apiculteurs.

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...