Dans l'actualité :

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...
A l'initiative de Bio Consom’acteurs et du CRIIGEN

Consommateurs pas cobayes !

Une pétition pour un moratoire sur l’importation de tous les OGM
Association Bio Consom'acteurs
Association Bio Consom’acteurs
L’association Bio Consom’acteurs, tous les consommateurs qu’elle représente, les membres de son comité de soutien[[Membres du comité de soutien (par ordre alphabétique) voir leurs textes de soutien: Antoine (chanteur navigateur, cinéaste), André Aschieri (maire de Mouans-Sartoux), Claude Aubert (ingénieur agronome), Jacky Blanc (président de la Coopérative de finance éthique), Jacques Caplat (agronome, auteur), Jérôme Celle (président du directoire de Celnat), Cyriaque Crosnier-Mangeat (fondateur d’Agrosemens), Valérie Cupillard (créatrice et consultante culinaire bio), Eric Darche (naturopathe spécialisé en nutrition), Philippe Derruder (consultant en économie et monnaies alternatives), Philippe Desbrosses (docteur en sciences de l’environnement, écrivain), Alain Duez (directeur de la rédaction de L’âge de faire), Marc Dufumier (ingénieur agronome, expert auprès de la FAO et de la Banque Mondiale), Laurent Espinosa (fondateur du journal Human& Terre), Maud Fontenoy (présidente de la fondation éponyme, porte-parole de l’Unesco pour les océans), Pierre Gevaert (agronome, conseiller en agroécologie), Jean-Paul Jaud (réalisateur), Marc Jolivet (auteur, acteur et humoriste), Henri Joyeux (professeur de cancérologie et de chirurgie digestive), Denis Lairon (directeur de recherche à l’INSERM), Michaël Latz (maire de Correns, 1er village bio de France), Lylian Le Goff (médecin nutritionniste et environnementaliste), Dominique Marion (président de la Fnab), Yves Michel (éditeur), Jean Montagard (chef cuisinier bio et végétarien) Jean-Loup Mouysset (cancérologue oncologue), Yann Olivaux (biophysicien, conférencier), Jacques Olivier (maire du Thor et conseiller général de Vaucluse), Jacques Pelissard (maire de Lons le Saunier), Pierre Rabhi (philosophe et agronome), Marie-Monique Robin (journaliste d’investigation, réalisatrice), Laurence Salomon (chef cuisinier et naturopathe), Gilles-Eric Séralini (enseignant-chercheur), Joël Spiroux (président du CRIIGEN), François Thiery (agriculteur, président de l’Agence bio), François Veillerette (porte-parole de Générations Futures), Christian Vélot (chercheur, docteur en biologie), Denise et Daniel Vuillon (maraîchers, initiateurs des AMAP en France).]] composé d’élus, de scientifiques (professeurs, médecins, ingénieurs agronomes, nutritionnistes..), d’experts, de cinéastes, d’entrepreneurs et producteurs bio, ainsi que de nombreux organismes et associations[[Associations et organismes signataires et relais (par ordre alphabétique – liste non exhaustive en cours ) : AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT www.agirpourlenvironnement.org AGROSEMENS www.lasemencebio.com ALLIANCE PROVENCE www.allianceprovence.org APEAS www.apeas.fr APPEL DE LA JEUNESSE www.appeldelajeunesse.org BASTA! MAG www.bastamag.net BIO CONSOM’ACTEURS www.bioconsomacteurs.org BIOCOOP LA RAMEE www.biocoop-laramee.com BIOCOOP LYON BELLECOUR www.biocooplyonbellecour.com BIOCOOP MINIMES www.biominimes.fr BIOCOOP PURPAN www.biocoop-purpan.com BIO DE PROVENCE www.bio-provence.org BIOMONDE www.biomonde.fr BIO LINEAIRES http://blog.biolineaires.com CDURABLE http://cdurable.info/ CANAL BIO www.canal-bio.net CANAL BLOG www.canalblog.com CELNAT www.celnat.fr CENTRE RESSOURCE www.centreressource.fr CHAMPAGNE BIOLOGIQUE http://champagne-biologique.org COLLECTIF ARDECHE – OUI A LA TRANSITION ENERGETIQUE & ECOLOGIQUE http://oui-transition07.org/ COLLECTIF DE DEFENSE DES TERRES FERTILES www.terres-fertiles.fr COLLECTIF NATIONAL DES FAUCHEURS VOLONTAIRES D’OGM www.monde-solidaire.org COLLECTIF POUR UNE FRANCHE-COMTE SANS OGM http://fcsansogm.hautetfort.com CRIIGEN www.criigen.org COMITE BRETON DE SOUTIEN AUX FAUCHEURS VONLONTAIRES D’OGM www.soutienfaucheursbretagne.fr DU CHAMP A L’ASSIETTE http://champalassiette.fr DU COTE NATURE www.ducotenature.com EDITIONS YVES MICHEL & LE SOUFFLE D’OR www.souffledor.org EPEAUTRE 04 www.epeautre04.fr FEDERATION NATIONALE D’AGRICULTURE BIOLOGIQUE www.fnab.org FILIERE PAYSANNE http://filiere-paysanne.blogspot.fr FOLL’AVOINE www.follavoine.org FONDATION DENIS GUICHARD – UN NOUVEAU REGARD SUR LE VIVANT http://fondatiolv.cluster010.ovh.net FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT www.fne.asso.fr FRANCHE-COMTE SANS OGM http://fcsansogm.hautetfort.com GENERATIONS FUTURES www.generations-futures.fr HUMAN & TERRE http://humanetterre.com INF’OGM www.infogm.org I-SERVICES www.i-services.com JEAN HERVE www.jeanherve.fr L’AGE DE FAIRE www.lagedefaire-lejournal.fr LE CITOYEN BEAUJOLAIS https://lecitoyenbeaujolais.wordpress.com LE MONDE DE GAÏA http://lemondedegaia.over-blog.com LE NECTAR DE LA VIE www.lenectardelavie.org LE RAVI www.leravi.org LES ECO. DE LA TERRE www.lesecodelaterre.fr LES ECO-COOPERATEURS www.les-eco-cooperateurs.fr LES NOUVEAUX ROBINSON www.nouveauxrobinson.fr LOIRET SANS OGM — MIRAMAP www.miramap.org NATUREUNION www.natureunion.re NATURE & PROGRES www.natureetprogres.org REGAIN DE L’ESTEREL http://regaindelesterel.canalblog.com SOS PLANETE www.terresacree.org SOULEU www.souleu.org SYLVIE SIMON www.sylviesimonrevelations.com TOUS COBAYES ? http://touscobayes.tumblr.com etc.]] vous invitent dès à présent à consulter, signer, et diffuser la pétition « Consommateurs pas Cobayes ! » .

Campagne nationale

« Consommateurs, pas Cobayes ! » vise à obtenir des pouvoirs publics : – la mise en place d’un moratoire sur l’importation de tous les OGM, qui se retrouvent dans l’alimentation animale en grande quantité et en particulier du maïs NK 603, ainsi que de l’herbicide RoundUp. – la remise en cause de façon transparente et indépendante de toutes les autorisations de mise en marché accordées aux plantes génétiquement modifiées du fait de l’insuffisance et l’inadéquation des tests et des protocoles adoptés (après communication des tests toxicologiques actuellement tenus secrets au motif inacceptable de « secret de fabrication »). Le 3e volet d’une grande campagne autour des OGM et du Roundup Vous avez certainement suivi les deux premiers volets de la campagne, scientifique et cinématographique. 1e volet : l’étude et l’ouvrage du professeur Gilles-Eric Séralini Tous cobayes ! (Ed. Flammarion) (à lire absolument) qui ont eu un écho retentissant dans les médias, en France et dans le monde. 2e volet : le film de Jean-Paul Jaud Tous cobayes ? (à voir absolument) qui a été réalisé durant les deux années de l’étude scientifique et a été projeté et suivi de débats partout en France. A la lumière d’autres sources d’information fiable et pertinente telles que : – l’ouvrage « La vérité sur les OGM, c’est notre affaire ! » de Corinne Lepage (Ed. Charles Léopold Mayer) – « OGM, vers une alerte mondiale » 3 documentaires de Clément Fonquernie et Lieurac production il nous faut aujourd’hui mettre en œuvre d’autres moyens d’action… Et ce d’autant plus que le moratoire sur le maïs OGM MON 810 risque de tomber !

Pétition Bio Consom’acteurs

Consommateurs pas cobayes !
Consommateurs pas cobayes !
Pour que les citoyens exigent le principe de précaution Cette pétition doit atteindre la cible que constituent les décideurs politiques, responsables de la Santé Publique, garants de la bonne application du principe de précaution en faveur des consommateurs. Elle sera adressée à l’automne 2013 au Premier Ministre et aux Ministres – des Affaires sociales et de la Santé – de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie – de l’Enseignement supérieur et de la Recherche – de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – de l’Economie Sociale et Solidaire et de la Consommation. – Objectif : minimum 100 000 signatures, ou bien plus ! Il ne faut pas manquer cette demande de Moratoire et la démonstration de mobilisation que les consommateurs sont capables de provoquer pour exiger légitimement l’application du principe de précaution chaque fois que cela leur paraitra nécessaire ! Le respect du consommateur et de sa santé doivent être prioritairement et systématiquement au centre des préoccupations de tous… Faites circuler la pétition ! Chacun peut agir utilement : – en transférant cette lettre de mobilisation – en téléchargeant, photocopiant et distribuant la pétition en version .pdf – en mettant une bannière et un lien sur votre page Facebook ! – en allant consulter les dernières infos et « liker » sur notre page Facebook Grand merci ! Solidairement vôtre, Bernard Astruc coordinateur national de la campagne « Consommateurs pas cobayes ! » 04 94 73 70 65 Marine Cellupica chargée de missions permanence bureau 9h/13h 04 94 73 70 66 / 09 61 54 56 16

COMMUNIQUE DU CRIIGEN

OGM ET PESTICIDES : VERS UN NOUVEAU SCANDALE SANITAIRE Un OGM (Organisme Génétiquement Modifié) est un être vivant dont le patrimoine héréditaire a été artificiellement changé. IL EXISTE 2 GRANDS TYPES D’OGM RELEVANT DE 2 LEGISLATIONS DIFFERENTES : – 1/ Ceux qui sont faits pour rester en ESPACE FERME (ex. pour la recherche, ou faire des médicaments…). Certains sont très utiles. – 2/ Ceux qui sont diffusés DANS L’ENVIRONNEMENT ou milieu ouvert (ex. en plein champ…). Ils font l’objet de l’essentiel des débats à cause des risques mal évalués sur l’environnement et la santé. Depuis leur première utilisation commerciale en 1995, tous les OGM en milieu ouvert sont des plantes alimentaires. Elles étaient censées aider à résoudre la faim dans le monde, s’adapter à la sécheresse, la salinité, le gel… Elles ont en fait été créées depuis 1995 pour absorber des pesticides sans mourir (herbicides) ou pour les produire (insecticides). Elles en contiennent donc toutes : ce sont des éponges à pesticides. Les animaux qui mangent ces plantes absorbent ces pesticides, et les humains qui mangent ces plantes ou ces animaux absorbent donc aussi ces pesticides qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire. Et contrairement aux promesses des multinationales, les cultures de ces OGM nécessitent de plus en plus d’épandages massifs de pesticides. Par exemple, les plantes tolérantes à l’herbicide Roundup (comme le soja) représentent 80% des OGM agricoles et sont faites pour être arrosées au Roundup, le premier pesticide du monde. Les 20% restants (comme le maïs appelé « Bt ») produisent en permanence un nouvel insecticide qui se retrouve dans le sol. Cela n’évite en rien l’utilisation d’autres pesticides. Concernant la santé, les autorisations de ces OGM agricoles et des pesticides associés s’appuient sur des évaluations très incomplètes et sans aucune transparence. Non seulement celles-ci sont faites sur des périodes dangereusement courtes (3 mois au mieux sur des rats, modèle commun de laboratoire, au lieu de 2 ans, leur vie entière), mais les résultats, par exemple les analyses de sang, sont maintenus totalement confidentiels pour des raisons de secret industriel. Les premiers travaux indépendants, réalisés sur 2 ans, démontrent pourtant des effets toxiques mortels notamment sur les foies et les reins, avec de grosses tumeurs mammaires. Malgré le soutien de nombreux scientifiques internationaux apporté à ces études, les agences d’évaluation ont refusé de reconsidérer les autorisations de ces produits, et n’ont pas même daigné faire recommencer ces tests. Elles continuent de faire confiance aux industriels des OGM et des pesticides qui font leurs propres tests concluant à l’innocuité de leurs produits. Le principe de précaution est ainsi bafoué. Les OGM agricoles et les pesticides posent de graves problèmes de santé publique, et leur mise sur le marché constitue donc une mise en danger de la vie d’autrui. La campagne – pétition nationale « Consommateurs pas cobayes ! » http://action2.bioconsomacteurs.org diligentée et soutenue par de très nombreuses personnalités et associations de la mouvance agro-environnementale, reprend tous les problèmes évoqués ci-dessus. Elle a vocation à recevoir des centaines de milliers de signatures pour l’obtention d’un moratoire destiné à faire respecter le principe de précaution au profit des consommateurs.

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une proportion qui atteint 80 % en France. Ce contexte d’urbanisation modifie en profondeur les relations entre...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

1 COMMENTAIRE

  1. Scandale : la France réautorise la culture d’OGM
    Le Conseil d’Etat vient d’annuler la mesure d’urgence, notifiée le 16 mars 2012 par le gouvernement français à la Commission européenne, qui interdisait la mise en culture du maïs MON 810.

    Alors même que Monsanto, en abandonnant les demandes d’autorisations de mise en culture d’autres OGM en Europe, la semaine dernière, a réalisé qu’il n’y avait pas de marché pour eux ici, cette décision du gouvernement est incompréhensible. Cette variété de maïs OGM secrète une toxine insecticide, et n’a été évaluée que de façon très insuffisante et contestable au niveau européen.

    Nous, organisations environnementales, paysannes et apicoles, œuvrons pour le développement de productions alimentaires saines, qui préservent l’environnement et les équilibres sociaux. Alors que 80% des Français refusent les OGM, nous attendons de M. Le Foll des mesures d’interdiction des cultures d’OGM, à l’instar de 8 pays européens. L’Etat ne doit plus prêter le flanc à des arguties juridiques et choisir.

    OGM ou non ? La coexistence est impossible, M. Le Foll, il faut choisir !

    Les productions OGM contaminent les chaînes alimentaires, par les pollens et les graines transgéniques, mais aussi par les pesticides très liés à ces OGM, pesticides nuisibles à la biodiversité et à la santé. Il s’agit désormais de refuser sans davantage tergiverser cette coexistence quelles qu’en soient les modalités : plusieurs contentieux ont montré que des cultures biologiques, des semences paysannes et des productions apicoles en sont victimes, puisqu’elles ne peuvent commercialiser leurs produits, contaminés par les OGM.

    Les OGM ennemis de la pollinisation qui nous nourrit

    L’apiculture et les insectes pollinisateurs, déjà gravement fragilisés par l’agriculture industrielle, sont menacés par la toxine insecticide du MON 810. Sa toxicité sur les abeilles n’a d’ailleurs jamais été évaluée. De plus, cette sécrétion permanente de toxines favorise l’apparition d’insectes résistants, comme le montrent de nouvelles études scientifiques. L’enjeu ici est bien de préserver notre capital alimentaire très dépendant de la pollinisation.

    Une agriculture de terroirs ou une uniformisation dangereuse ?

    Les OGM menacent également nombre de productions françaises de qualité (AOC, AOP, etc.), très liées à la spécificité des territoires et qui seraient anéanties par la standardisation et l’industrialisation d’une agriculture devenue génétiquement manipulée. Il s’agit là de respecter l’article 2 de la loi française du 25 juin 2008 relative aux OGM, qui stipule qu’on ne peut nuire « à l’intégrité de l’environnement et à la spécificité des cultures traditionnelles et de qualité ».

    Des paroles aux actes M. Le Foll !

    Le Ministre de l’agriculture prône dès qu’il le peut l’avènement d’une agroécologie résolument opposée au monopole alimentaire des firmes agroproductivistes. S’il veut être cohérent, il lui faut refuser sur nos territoires des cultures de plantes génétiquement manipulées, dont l’autorisation repose sur des protocoles reconnus insuffisants (ANSES, HCB, mais aussi à l’unanimité du Conseil européen des ministres de l’environnement). M. Le Foll doit aussi plaider plus activement pour renforcer les procédures européennes d’évaluation des OGM.

    Signataires :

    Amis de la terre, Confédération paysanne, Fédération française des apiculteurs professionnels, Fédération nationale d’agriculture biologique, France Nature Environnement, Greenpeace, Nature & Progrès, Réseau Semences paysannes, Union Nationale d’apiculture française.