Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Déconfinement : les Français retournent acheter leurs cigarettes à l’étranger

Dès la fin du confinement, les Français se sont rués sur les débits de tabac frontaliers pour y profiter de prix moins élevés. Des images ahurissantes qui interrogent sur le nombre réel de fumeurs en France – contrebande et vente transfrontalière comprises. Après plusieurs mois de confinement et alors que les consignes de distanciation sociale et de limitation des déplacements restent en vigueur pour éviter une deuxième vague, les images de foule se précipitant dès le 11 mai aux frontières pour s’approvisionner en cigarettes ne laissent pas de surprendre. Celles-ci révèlent en creux les limites des politiques de santé publique de réduction du tabagisme fondées sur la seule augmentation des prix. Et ce alors que la cigarette provoque plus de 70 000 décès chaque année. Malgré l’augmentation du prix du paquet de cigarette à 10 euros, la vente transfrontalière constitue en effet (en temps normal) un moyen commode de contourner ces mesures. Le confinement a ainsi permis d’analyser pour la première fois ce phénomène à taille réelle. Selon la Confédération des buralistes, les ventes de cigarettes ont augmenté de 30 à 40% dans certaines zones frontalières au cours de la période de confinement. « La fermeture des frontières et le non-déplacement de nos concitoyens a provoqué un sursaut d’activité dans le Nord, l’Est, les Pyrénées-Atlantiques et orientales », a indiqué le président de la fédération Philippe Coy.

Un problème de santé… et de finances publiques

Ce phénomène ne représente pas qu’un problème de santé public, mais également un problème pour les finances publiques. Si l’impact de ces achats transfrontaliers n’est pas quantifiable à l’échelle nationale, le manque à gagner pour l’Etat est incontestablement important. Chaque paquet de cigarettes acheté en Espagne, en Italie, en Belgique ou en Allemagne signifie des taxes perdues pour la France. Et nos voisins l’ont bien compris puisqu’ils calquent leurs politiques de prix sur la nôtre, avec toujours quelques euros de retards, afin de récupérer un maximum de clientèle hexagonale. Pendant ce temps, les achats transfrontaliers et l’explosion de contrebande rendent illusoires les chiffres sur lesquels s’appuient le gouvernement pour claironner ses succès. Les baisses de vente en France sont évidemment loin d’être seulement liées à des arrêts spontanés de la part des fumeurs. Un constat qui devrait inciter les pouvoirs politiques à se tourner vers une plus grande intégration des alternatives pour aider les fumeurs à quitter la cigarette classique (cigarette électronique, snus, tabac à chauffer…), et ce une bonne fois pour toute.

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...