Dans l'actualité :

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

L’appropriation stratégique de la sobriété par les entreprises

Face à une crise énergétique exacerbée et à un...
Adaptation au changement climatique

15 actions phare pour faire face aux vagues de chaleur dès l’été 2023

Plan de gestion des vagues de chaleur

L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des vagues de chaleur d’ici 2050 est inévitable. Pour accompagner l’ensemble des Français, en particulier les plus vulnérables, l’État s’engage à informer, anticiper, protéger. Informer et sensibiliser les professionnels et les particuliers sur les bons gestes à adopter, chez soi, en extérieur et au travail. C’est le Plan de gestion des vagues de chaleur.

ADAPTATION et ANTICIPATION

15 actions phare pour faire face aux vagues de chaleur dès l’été 2023 capture_d_e_cran_2023-06-08_a_19.37_16.png Les effets du réchauffement climatique sont déjà à l’œuvre en France. L’année 2022 a connu la vague de chaleur la plus précoce jamais enregistrée et plus de 1 500 records de chaleur ont été battus dans les territoires. L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des vagues de chaleur d’ici 2050 est inévitable. Depuis 2000, elles sont en France 5 fois plus fréquentes qu’avant 1989 et elles seront deux fois plus nombreuses d’ici 30 ans. Pour protéger les Français, l’État doit poursuivre et accélérer sa politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre et intensifier ses politiques d’adaptation aux effets déjà bien présents du changement climatique. Les vagues de chaleur affectent tous les aspects de notre économie et de la vie quotidienne. Elles pèsent sur la santé et le travail, perturbent la vie sociale et culturelle, menacent les ressources naturelles et les forêts. Pour accompagner l’ensemble des Français, en particulier les plus vulnérables, l’État s’engage à informer, anticiper, protéger. Informer et sensibiliser les professionnels et les particuliers sur les bons gestes à adopter, chez soi, en extérieur et au travail. Certains gestes ou travaux simples suffisent à garder son logement frais. Anticiper les risques pesant sur les réserves d’eau potable, sur les forêts et sur les exploitations agricoles, avec des mesures de contrôle et de prévention dès la fin de l’hiver. Protéger les aînés, les enfants, les ouvriers, les agriculteurs, les territoires. Dans un contexte de vagues de chaleur, préserver la continuité et la qualité des services publics au service de tous sera pour nous une priorité. Évolution des chaleurs intenses depuis les années 1970 et projections d’ici 2050

Plan de gestion des vagues de chaleur

Ce plan n’a pas vocation à remplacer le plan géré par le ministère de la santé s’agissant des risques sanitaires, mais à le compléter.
Un retour d’expérience interministériel a été mené à la suite des deux épisodes de canicule de 2019, ainsi qu’à l’épisode de sécheresse de 2022. Il en est ressorti que, si le système de santé n’a globalement pas été mis en tension pendant ces deux épisodes grâce à l’activation du plan national canicule, ces vagues de chaleur ont impacté l’ensemble de la population et ont eu des conséquences majeures dans de nombreux domaines : fermeture de classes et de crèches, report d’examens scolaires, annulation de manifestations sportives et culturelles, perturbations dans les transports en commun et grande pénibilité pour les usagers, mortalité animale, assèchement des cours d’eau et difficultés d’approvisionnement en eau potable, feux de récolte… Il a ainsi été décidé de prolonger le plan national de gestion des vagues de chaleur afin de prendre en compte tous les impacts de ces événements. Ce plan a pour objectifs de se préparer de façon systématique en amont de la période estivale puis d’anticiper l’arrivée prévue d’une vague de chaleur et de définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux national et local pour en prévenir et en limiter les impacts. Il prend en compte les particularités des territoires d’outre-mer qui, de par leurs situations géographiques et climatiques, l’impact du changement climatique et l’augmentation des températures, le manque d’infrastructures et d’entretien de celles-ci, sont confrontés à d’importantes vagues de chaleur sur de longues périodes. Le plan national de gestion des vagues de chaleur s’appuie sur le dispositif de vigilance météorologique spécifique à ce phénomène (en cours d’adaptation pour les outre-mer) et est organisé autour d’actions détaillées en annexe visant quatre publics cibles :
  1. le grand public.
  2. les jeunes et les personnes vulnérables
  3. les travailleurs et les entreprises
  4. les sportifs et les spectateurs d’événements culturels
A cela s’ajoute la préparation annuelle des acteurs du secteur électrique. Certaines de ces actions seront mises en œuvre tous les ans, en amont des périodes à fort risque de vagues de chaleur. D’autres actions ont vocation à être mises en œuvre lorsqu’une vague de chaleur est annoncée ou en cours. Les épisodes de forte chaleur sont généralement prévus une semaine environ avant leur survenue, grâce aux modèles de prévision météorologique de Météo-France. Ce délai doit être mis à profit pour alerter les différents acteurs de la prévention et de la gestion des risques. Ces actions pourront être adaptées et/ou mises en place spécifiquement afin de prendre en compte la situation particulière des territoires ultramarins. Ces actions sont mises en œuvre par les ministères concernés, en lien le cas échéant avec le ministère de l’intérieur et des outre-mer en fonction de la situation. Elles viennent compléter le dispositif national d’appui et de conduite de crise sanitaire piloté par le ministère chargé de la santé décrit par l’instruction interministérielle du 7 mai 2021 relative à la gestion sanitaire des vagues de chaleur en France métropolitaine et par deux documents qui y sont annexés. Ces documents sont à destination des préfets dans le cadre du plan ORSEC départemental, d’une part, et des maires dans le cadre du plan communal de sauvegarde, d’autre part :
  • Guide ORSEC départemental S6 : « Dispositions spécifiques gestion sanitaire des vagues de chaleur » Ministère de la santé et des solidarités – Direction générale de la santé – Mai 2021 Tour sequoia
  • Guide « Faire face aux vagues de chaleur avec votre plan communal de sauvegarde – Recommandations et bonne pratiques » Ministère de l’Intérieur – Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises – Juin 2021.
Sommaire Axe 1. Pour le grand public
  • Actions phares
  • Action 1. Sensibilisation et campagne de communication à destination du grand public
  • Action 2. Recensement des îlots de fraîcheur et des fontaines publiques dans les communes
  • Action 3. Diffusion de messages de prévention dans les transports
  • Action 4. Premier bilan de la start-up d’Etat « plus fraîche ma ville »
  • Action 5. Diffusion de SMS en cas de situation exceptionnelle
  • Action 6. RTE et Enedis renforcent leurs moyens de surveillance et d’intervention pour les périodes de vague de chaleur et de sécheresse
  • Actions complémentaires
  • Communication à destination des touristes étrangers
Axe 2. Pour les jeunes et personnes vulnérables
  • Actions phares
  • Action 7. Mobilisation des jeunes en service national universel pour inscrire les personnes vulnérables sur les registres communaux et en faveur des actions de sensibilisation au changement climatique
  • Action 8. Sensibilisation des tuteurs / curateurs à la nécessité d’inscrire les personnes vulnérables sur les registres communaux
  • Action 9. Mise en place d’un contrôle annuel des pièces ainsi que des équipements de confort d’été des écoles et crèches
  • Action 10. Mise en place d’un contrôle des pièces et locaux rafraîchis pouvant accueillir des examens
Axe 3. Pour les travailleurs et les entreprises
  • Actions phares
  • Action 11. Création d’un guide à destinations des entreprises concernant les travaux réalisables dans les bureaux et communication sur les comportements à adopter dans son bureau
  • Action 12. Renforcement des contrôles de l’inspection du travail
  • Action 13. Restriction du transport d’animaux vivants et gestion des pics d’activité par les entreprises d’équarrissage
  • Actions complémentaires
  • Organisation par Voies navigables de France (VNF) d’une réunion des commissions locales d’usagers Information des employeurs de la prochaine survenue d’une vague de chaleur
  • Réglementation de certaines activités selon le niveau de risque incendie par le maire et le préfet
Axe 4. Pour les sportifs et les spectateurs des évènements culturels
  • Action phare
  • Action 14. Recensement départemental des événements sportifs et culturels
  • Action 15. Invitation des organisateurs d’événements sportifs et culturels afin de les sensibiliser sur les bonnes pratiques en cas de vagues de chaleur
  • Actions complémentaires Information des éducateurs sportifs
Focus : Préparation des acteurs du secteur électrique – Disponibilité du parc de réacteurs nucléaires – Hydroélectricité – Préparation annuelle Plan vagues de chaleur

 

Documents joints

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier site web de référence sur la mobilité durable et inclusive. Centre de ressources, cette nouvelle...

L’appropriation stratégique de la sobriété par les entreprises

Face à une crise énergétique exacerbée et à un besoin accru de pratiques durables, ORÉE présente son rapport sur "L'appropriation stratégique de la sobriété...