Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Une étude de l’engagement des entreprises révèle

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

L’amorce d’un déclic des entreprises vers une accélération de la RSE au service de la transition?

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l’intégration de l’engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats de la troisième édition de son Baromètre RSE 2024. Une étude de référence de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises qui identifie dix apprentissages clés pour une accélération à la hauteur de l’urgence et pour la construction d’un futur positif !

Votre entreprise a-t-elle déjà mis en place des actions d’engagement solidaire ou de philanthropie ?

C’est pour “pour pallier l’absence d’une mesure commune des pratiques RSE” que Vendredi a lancé la première édition de ce Baromètre ouvert il y a trois ans. Son intention est de proposer un outil pour comprendre les changements en cours et permettre à chaque entreprise de se comparer et s’inspirer des pratiques des autres.

Si la RSE s’est imposée au sein des entreprises, sa nécessité n’étant plus remise en question, elle doit encore démontrer son efficacité et ses capacités à engendrer des transformations profondes et durables.

la RSE est-elle en train de connaître une accélération à la hauteur de l’urgence sociale et environnementale ?

Le Baromètre RSE 2024 répond à cette question et identifie dix apprentissages clés pour une accélération à la hauteur de l’urgence et pour la construction d’un futur positif !

1 – Plus de ressources au service de la RSE

Quel est le budget annuel mis à disposition de votre département RSE ?

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à dédier du temps et de l’argent à la RSE : 78% des organisations interrogées (contre 70% en 2022) et 76% y allouent un budget (contre 68% en 2022). La taille des équipes et les enveloppes budgétaires augmentent également, même si les ressources dédiées sont encore perçues comme insuffisantes.

2 – La RSE s’impose dans la stratégie de l’entreprise

La RSE est-elle directement représentée au sein du COMEX/comité de direction ?

En s’intéressant de plus en plus à la RSE, le COMEX permet au sujet de devenir central, et d’impacter les prises de décisions : dans 70% des entreprises interrogées, la RSE est rattachée au COMEX (contre 63% en 2022). Le COMEX est d’ailleurs la partie prenante la plus impliquée autour du sujet : il est “moteur” ou “favorable” dans 93% des entreprises répondantes.

3 – L’environnement, une thématique RSE prioritaire

Sur quelle(s) cause(s) avez-vous déjà sensibilisé vos salarié·es ?

L’environnement est l’enjeu central des politiques RSE, et un champ d’action pour toutes les entreprises, peu importe leur maturité. C’est le premier thème de sensibilisation des salarié·es (90% des entreprises interrogées ont déjà sensibilisé leurs équipes au sujet), mais aussi un sujet autour duquel les actions se structurent de plus en plus : 68% des entreprises déclarent avoir réalisé un bilan carbone, contre 47% en 2022.

4 – Des évolutions légales impactent les pratiques

D’après vous, à quel point ces éléments motivent la mise en place d’actions RSE dans votre entreprise ?

Le cadre légal et son évolution, comme la récente CSRD, ont une influence grandissante sur les démarches RSE des entreprises concernées : la réponse à ces obligations est devenu le moteur principal de passage à l’action des ETI et des grandes entreprises (GE). Cela se fait ressentir sur leurs pratiques concrètes, comme la mesure de l’empreinte carbone : 96% des GE ont déjà réalisé un bilan carbone, contre 89% en 2022.

5 – Des façons d’agir & causes prioritaires qui évoluent

D’après vous, à quel point ces éléments motivent la mise en place d’actions RSE dans votre entreprise ?

Face aux mutations des besoins des attentes, certains thèmes RSE sont priorisés, comme la santé mentale des équipes (65% des entreprises sensibilisent à ce sujet, contre 49% en 2022) ou la diversité socio-économique (70% agissent autour de ce sujet, contre 55% en 2022). Les façons d’agir se transforment également : les Fresques sont par exemple en plein essor, avec 60% des entreprises qui en ont déjà organisé (contre 41% en 2022)

6 – La mobilisation des salariés, une nécessité

Avez-vous déjà mené des actions de sensibilisation de vos salarié·es autour des enjeux sociaux et environnementaux ?

Les entreprises, conscientes de la nécessité d’embarquer leurs équipes, sont de plus en plus nombreuses à activer ce levier ! Mais cela reste encore difficile pour nombre d’entre elles : seuls 17% considèrent leurs équipes comme “motrices” de leur politique RSE. Les jours d’engagement au travail, aux bénéfices réels pour mobiliser largement ses équipes, est une pratique qui se développe, mais reste peu répandue : 28% des entreprises l’ont mis place, contre 23% en 2022.

7 – Des causes peu abordées dont il faut se saisir

Quelles sont les causes prioritaires sur lesquelles vous engagez vos salarié·es ou mettez en place des actions de philanthropie ?

Certaines thématiques sont peu intégrées dans les plans d’actions RSE. L’aide et l’insertion des réfugiés, qui avait émergé en 2022 suite à la guerre en Ukraine, redevient très minoritaire : seuls 8% des entreprises sensibilisent à ce sujet. Les questions LGBTQIA+, abordées par 19% des entreprises, sont toujours la cause sociale la moins abordée. Enfin, la biodiversité est un sujet environnemental émergent : 32% des entreprises l’abordent, et 30% souhaitent se lancer.

8 – Des freins prégnants sur lesquels se focaliser

D’après vous, à quel point les facteurs ci-dessous sont-ils des freins au déploiement de la politique RSE au sein de votre entreprise ?

Malgré une hausse significative des budgets et équipes dédiées, le manque de ressources est toujours le principal obstacle au déploiement de la RSE : 82% des entreprises considèrent le manque de temps et d’équipe comme un frein important, soit autant qu’en 2022 ; et une majorité (65%) déclarent manquer de budget. Par ailleurs, la difficulté de mesurer l’impact et le ROI des actions RSE est un véritable enjeu, considéré comme frein important par 74% des entreprises.

9 – S’inspirer de la maturité des grandes entreprises

Plus de moyens, des stratégies mieux structurées, des actions plus diversifiées… Les grandes entreprises (GE) sont les plus matures en matière de RSE : 98% des GE ont un budget dédié, contre 76% de l’échantillon global ; ou encore 61% ont au moins un label RSE, contre 39% au global. Cet écart peut être perçu comme une opportunité : de par leur influence et leur capacité à inspirer, les GE doivent ouvrir la voie à la transition profonde des TPE et PME.

10 – Des signaux faibles d’accélération de la RSE

Classez les parties prenantes suivantes en fonction de la pression qu’elles exercent sur la mise en place d’actions RSE dans votre entreprise

Certains signaux permettent d’imaginer que la RSE va connaître une véritable accélération dans les années à venir. La représentation croissante de la RSE au sein du COMEX, par exemple, va permettre aux entreprises d’avoir un budget plus conséquent, mais aussi de mieux impliquer l’ensemble de leurs équipes. La priorité mise dans la sensibilisation des équipes, également, va permettre de rendre plus durable la transition et augmentant la part de salariés mobilisés.

Télécharger le Baromètre de la RSE 2024

Baromètre RSE 2024

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...