CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale
Les 5 et 6 novembre 2013 au Conseil économique social et environnemental (Cese) à Paris

Parlement des Entrepreneurs d’Avenir 2013

Et si l’entreprise avait les solutions ?

vendredi 4 octobre 2013
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

La 3ème édition du Parlement des Entrepreneurs d’avenir aura lieu les 5 et 6 novembre 2013 au Conseil économique social et environnemental (Cese) à Paris

En cette période de crise durable, tant économique, qu’environnementale et sociétale, il est essentiel pour l’entreprise de redéfinir sa fonction. De reconsidérer son rôle dans la chaîne de valeur et repenser les liens avec ses parties prenantes.
La soutenabilité du progrès exige également que les entreprises répondent à l’urgence de la transition énergétique et écologique.

Lors du 3ème Parlement des Entrepreneurs d’avenir, près de 2 000 dirigeants sont invités à réfléchir collectivement afin d’apporter une réponse globale aux défis économiques et sociaux actuels.



 Objectifs

En 2009, le Parlement des Entrepreneurs d’avenir s’est tenu à l’Assemblée nationale, puis en 2011, à Nantes, sur le campus de l’école Audencia. Pour son édition 2013, le Parlement se déroule à Paris.

Le Parlement des Entrepreneurs d’avenir met à l’honneur des entreprises qui réussissent à concilier efficacité et responsabilité sociale, engagement éthique et environnemental. Il valorise l’action des entrepreneurs, acteurs associatifs, représentants des pouvoirs publics pionniers et engagés dans l’émergence d’une économie innovante et responsable.

Parlement des Entrepreneurs d'Avenir

Le Parlement des Entrepreneurs d’avenir a trois objectifs clairement énoncés par les entrepreneurs eux-mêmes :

- ECHANGER pour progresser : en favorisant les rencontres et les échanges d’expériences, voire des partenariats entre les Entrepreneurs d’avenir et avec la société. De ces échanges sur les bonnes pratiques naîtront de nouvelles façons d’entreprendre.

- COMMUNIQUER pour promouvoir : en présentant aux médias, aux décideurs économiques et politiques, au grand public des entrepreneurs qui s’engagent pour une économie plus humaine et plus respectueuse des équilibres environnementaux, sociaux et sociétaux. Ce sera l’occasion de mettre en lumière les parcours, les initiatives et les bonnes pratiques des Entrepreneurs d’avenir.

- PROPOSER pour changer : en constituant un rassemblement unique et inédit d’Entrepreneurs d’avenir, forces de propositions et d’actions destinées au monde économique et politique.

 Programme

- Vous pouvez télécharger ici le programme 2013.

Ils témoignent de leurs expériences. Ces rencontres mobilisent l’intelligence collective d’un écosystème d’acteurs :

chefs d’entreprise, parties prenantes de la sphère économique (associations, ONG, experts…), investisseurs d’avenir, grandes écoles, universités et acteurs publics nationaux et internationaux (collectivités locales, ministères, institutions).

La construction de l’entreprise d’avenir est un chantier qui dresse un horizon stimulant pour tous.

Vous avez par ailleurs la possibilité de participer en ligne au débat "Et si l’entreprise avait les solutions ?". Un exercice d’intelligence collective avec 800 entrepreneurs francophones dans le monde, organisé par les Entrepreneurs d’avenir et Imagination for People. Chaque vendredi pendant quelques semaines vous recevrez une synthèse complétée avec les idées émises.

- Les intervenants au Parlement des Entrepreneurs d’avenir :

Norbert Alter - sociologue, Jean-Paul Bailly - Président de La Poste, Jean-Marc Borello - Délégué général du Groupe SOS, Martin Bouygues - Président du groupe Bouygues, Christophe Chevallier - Directeur général du Groupe Archer, Christophe Collignon - Directeur d’IMA Technologies, Emmanuel Druon - Directeur Général de Pocheco, Romain Ferrari - Directeur général du Groupe Ferrari, Olivia Gautier - Directrice de l’hôtel Les Orangeries, Isaac Getz - Docteur en psychologie et professeur à l’ESCP Europe, Florence Gilbert - Directrice de Voiture & Co, Stéphanie Goujon - Secrétaire Générale de l’Agence du Don en Nature, Laure Grateau - Présidente de Chacok, Vincent Gruau - Président de Majencia, Michel Hervé - Président du Groupe Hervé, Anne Hidalgo - Première adjointe au maire de Paris, Emmanuel Jaffelin - Philosophe, Françoise-Hélène Jourda - Architecte, Jean-Noël Kapferer - Professeur-chercheur à HEC Paris et spécialiste des marques, Charles Kloboukoff - Président de Léa Nature, Alexis Krycève - Cofondateur de Pur Projet, Daniel Lafranche - Directeur de Bretagne Ateliers, Gontran Lejeune - Ancien président du CJD, Hélène de la Moureyre - Fondatrice de Bilum, Gilles Le Gendre - Directeur d’Explora & Cie, Frédéric Lippi - Directeur Général de LIPPI, Antonio Meloto - Fondateur et directeur de l’ONG Gawad Kalinga, Fabrice Millet - Président directeur général du groupe Millet, Nicole Notat - Présidente de Vigéo, Anne-Sophie Novel - Journaliste bloggeuse, Didier Perreol - Président directeur général du Groupe Ekibio, Jean-Pascal Pham-Ba - Secrétaire général de Solairedirect, David Pouyanne - Président du Réseau Entreprendre, Hubert Reeves - Astrophysicien, Jean-François Rial - Président directeur général du Groupe Voyageurs du Monde, Vincent Ricordeau - Co-fondateur de Kiss Kiss Bank Bank, François Rouillay - Coordinateur du mouvement citoyen Les Incroyables Comestibles de France, Claude Tendil - Président de Generali, Joël Tronchon - Directeur de la Fondation du Groupe Seb, Philippe Vasseur - Président du Réseau Alliances, Arnaud Ventura - Directeur de PlaNetFinance...

 2011 : 2ème édition

 BILAN 2011

« L’économie doit redevenir une science morale ! », lance le philosophe Patrick Viveret, dés l’ouverture du Parlement des Entrepreneurs d’avenir. Le ton est donné. Pendant ces deux journées d’échanges, de débats et de réflexions, plus de mille « Explorateurs d’avenir », ont cherché comment « réinventer l’entreprise pour un avenir souhaitable ». Au sein des 11 commissions, des idées et des propositions concrètes ont émergé, pour porter plus loin les bonnes pratiques de la RSE.

Tout d’abord, pour réinventer l’entreprise, il faut en mesurer autrement la richesse. Deux actions à mettre en oeuvre sont précisées : faire évaluer le capital immatériel de l’entreprise et mettre en place un autre modèle comptable (modèles de comptabilité environnementale ou universelle comme Care et Gaia).

Pour celles et ceux qui avaient préféré s’interroger sur la croissance (nécessaire) des entreprises, la question était alors de savoir « Comment grandir sans se renier ? ». La notion d’empowerment a émergé : il faut considérer et responsabiliser les salariés en les associant aux décisions et ce, à tous les niveaux de l’entreprise.

Et pour dessiner un avenir souhaitable dans ce contexte de crise, les entrepreneurs ont rappelé leur besoin de financement. L’inédite « Charte des Investisseurs d’avenir » a retenu l’attention. Elle porte sur cinq principes : équilibre entre investissements financiers et dimension sociale et humaine - respect de la temporalité de l’entreprise - partage équitable de la valeur réalisée - transparence - dialogue. La présidente de Planet D, Caline Jacono souligne les enjeux : «  Il faut diffuser cette Charte, la crédibiliser par l’action, créer un label sur le modèle de l’investissement socialement responsable et établir un processus d’amélioration ». C’est sur ce colossal défi que s’est achevée la première série de commissions du Parlement.

Parlement des Entrepreneurs d'Avenir

Le lendemain, furent présentées les conclusions de l’enquête menée par le groupe de travail « Entreprendre au féminin » d’Entrepreneurs d’avenir. Pilotée par l’e-media Terrafemina, cette étude doit permettre d’écrire l’avenir de l’entreprenariat au féminin. Véronique Morali, fondatrice du site, tire un bilan « très positif  » de la série de témoignages recueillis. L’étude souligne les différences hommes/femmes et apporte trois propositions concrètes pour promouvoir les femmes chefs d’entreprise : le développement de leur formation continue - la mise en réseau et le coaching - l’exemplarité pour mettre en valeur des parcours de femmes.

L’exemplarité, c’est aussi ce que l’on espère des pouvoirs publics en invitant la commande publique à prendre en compte la Responsabilité Sociétale des Entreprises, dans les appels d’offres. Les intervenants ont noté un réel effort de critérisation mais regretté l’absence de volonté politique.

Le Parlement a aussi été l’occasion de répondre aux questions de chaque entrepreneur désireux de réussir ses premiers pas vers la RSE. Claire Peradotto, dirigeante de Peradotto publicité a présenté, lors de cette commission, une initiative concrète, fruit du travail d’une quarantaine d’entrepreneurs de la région Provence - Alpes-Côte-d’Azur : l’éventail du développement durable (DD). Cet objet ludique et pédagogique explique aux entrepreneurs en cinq onglets (social, sociétal, environnemental, économique, gouvernance) les piliers du DD. Dans l’amphithéâtre voisin, les entrepreneurs plus engagés dans la RSE se demandaient « Comment innover en s’appuyant sur les salariés les moins qualifiés ? ».

L’importance de mobiliser et de responsabiliser tous les salariés était encore au coeur de la commission suivante : « Des entreprises d’avenir : quels modèles ? » Sur le versant plus environnemental, la mise en place de procédés d’éco-conception et la création d’un « label économie d’avenir », permettant un allégement des charges, ont émergé. Plus largement, l’élaboration d’indicateurs spécifiques qui permettent de définir et de distinguer les entreprises d’avenir est une demande récurrente. Qu’il s’agisse de référencer les fournisseurs pour s’assurer « des achats vraiment responsables » ou de questionner la pertinence de «  La norme ISO 26 000 », il convient aujourd’hui d’encourager les retours d’expérience pour préciser encore les critères qui déterminent la direction à suivre.

Pour réinventer l’entreprise enfin, un appel à la « collaboration radicale » a été lancé. Anne-Sophie Novel, créatrice de la barre d’outils Ecolo-Info, qui facilite l’accès à l’information sur le DD, suggère que les Entrepreneurs d’avenir expérimentent des collaborations au sein du réseau. Des valeurs communes doivent les unir. Ils doivent s’organiser par territoires ou par secteurs d’activités. La coopération doit primer sur la compétition.

Reporters d’Espoirs

- Lire aussi : Bilan du Parlement des Entrepreneurs d’avenir 2011 : Concrètement

 2009 : 1ère édition

La première édition du Parlement des Entrepreneurs d’avenir s’est tenue le 4 Juin dernier à l’Assemblée Nationale. Elle a réunit les pionniers d’un nouveau modèle de développement durable, les chefs d’entreprises de la "génération responsable" comme l’annonce Generali, l’un des partenaires de cette initiative, en publiant les noms des 238 entrepreneurs d’avenir présents. Vous pourrez retrouver sur le site www.entrepreneursdavenir.com l’intégralité de ce Parlement en image dans les tous prochains jours ainsi que des synthèses écrites.

Dans les conclusions et prolongations de ce 1er Parlement, deux initiatives seront lancées :

- la création d’un site communautaire qui permettra aux 238 entrepreneurs d’avenir présents de partager des informations et des bonnes pratiques et de rester en contact.

- la constitution, annoncée par le Député Jean-Paul Charié, d’un groupe de travail entre Entrepreneurs d’avenir et élus, dans la perspective du lancement de « 20 territoires Entrepreneurs d’avenir ».

Generali communique la liste des entrepreneurs d’avenir

- Télécharger l’Annonce Generali « Nous avons les noms des responsables. »

 Entrepreneurs d’Avenir

Entrepreneurs d’Avenir veut promouvoir un nouveau modèle pour l’entreprise et la société : la « performance globale », où la compétitivité doit se conjuguer avec le respect de l’individu, de son bien-être au travail, des normes éthiques, sociales et environnementales.

Les entreprises d’avenir sont celles capables de générer un nouveau type de croissance fondé sur l’efficacité et la responsabilité, l’équité et la durabilité.

Ces dimensions sont fondamentales et stratégiques pour les acteurs économiques car elles deviennent l’essence même du progrès économique et permettent ainsi de répondre aux attentes des parties prenantes, de la société et de faire face aux menaces pour notre planète.

Il y a de nombreux entrepreneurs et dirigeants de PME pour qui l’Homme, l’environnement et le vivre ensemble, c’est-à-dire le développement durable, se retrouvent au cœur des projets, des produits et des services (commerce équitable, aide à la personne, respect de l’environnement), en pilier des activités, en repère des modes de management et de gouvernance.

Pour impulser ce nouveau modèle de croissance durable, 238 entrepreneurs ont été identifiés au sein des TPE, PME-PMI, scop ou associations, pour les avancées sociales, environnementales et sociétales les plus innovantes qu’ils ont expérimentées afin de promouvoir les plus exemplaires.

Cette démarche a abouti au lancement du 1er Parlement des Entrepreneurs d’Avenir le jeudi 4 juin 2009 à l’Assemblée Nationale, organisé par Caroline Ahn, Amélie Morelle et Jacques Huybrechts de CHK [1]

- Télécharger la présentation du Parlement des Entrepreneurs d’Avenir

- Télécharger le Dossier de presse du Parlement des Entrepreneurs d’Avenir

ENTREPRENEURS D’AVENIR,
LES PIONNIERS D’UN NOUVEAU MODÈLE DE CROISSANCE

L’économie de marché est confrontée à un double défi pour l’avenir : continuer à croître et à créer des richesses, tout en faisant face aux menaces pour notre planète, nos sociétés et l’humanité. Les entreprises d’avenir sont celles capables de générer un nouveau type de croissance fondé sur la compétitivité, la responsabilité, l’équité et la durabilité. L’un ne peut plus aller sans l’autre.

Sur ce chemin, il y a de nombreux dirigeants de PME-PMI, pour qui
l’Homme, l’environnement et le vivre ensemble, c’est-à-dire le développement durable, se retrouvent au coeur des projets, des produits et des services (commerce équitable, aide à la personne, respect de l’environnement), en pilier des activités, en repère des modes de management et de gouvernance (RSE, Performance
globale).

- Contact :

Entrepreneurs d’avenir
13, rue de Grenelle
75007 Paris
Tél : + 33 1 45 44 51 75
Fax : + 33 1 45 48 81 38

 LE MANIFESTE DES ENTREPRENEURS D’AVENIR

Tous les signaux l’indiquent : notre société est en quête d’un avenir, moins contraint par la dictature du gain immédiat, la dérégulation et la consommation à tout prix.

De cette crise économique historique, qui vient s’ajouter aux défis environnementaux et sociaux auxquels nous devons répondre, peut naître un monde plus équilibré dans lequel l’entreprise doit élargir son rôle.

Conscients de nos responsabilités nous, Entrepreneurs d’avenir, pensons :

- que le futur est plus que jamais porteur d’innovations positives pour la société,

- que l’entreprise doit être un acteur majeur du changement,

- que toutes les forces de production doivent converger pour créer les conditions d’une économie plus durable,

- que l’acte d’entreprendre dépasse largement son unique expression financière,

- qu’entreprendre est un acte fort, pluriel, profondément humain et qui doit contribuer à l’épanouissement de tous ceux qui le portent.

La crise que nous vivons est sévère et nous impose d’agir. Le temps est venu de repenser les notions d’efficacité, de rentabilité, de valeur, d’engagement des parties prenantes, et donc d’élargir la palette des indicateurs de richesse pour les entreprises comme pour les pays. Il nous faut orienter l’entreprise vers une nouvelle démarche entrepreneuriale plus consciente de ses responsabilités, plus ambitieuse et ouverte dans ses engagements, qui construit sa performance dans la durée et l’équité. C’est le sens de notre démarche d’un "mieux entreprendre pour l’avenir."

Bien conscients du pourquoi, nous voulons désormais travailler sur le comment. Au cœur de ce dispositif, tous ceux qui œuvrent dans le sens d’une activité plus responsable : dirigeants d’entreprises, d’associations, de Scop, dont la volonté est de s’engager dans une perspective de performance globale, réconciliant efficacité et responsabilité.

C’est avec ces ambitions qu’ensemble nous lançons maintenant et pour le futur, avec tous les entrepreneurs engagés dans une démarche de progrès, Le Parlement des entrepreneurs d’avenir, dont la vocation sera de :

- réunir pour échanger avec tous les pionniers d’un nouveau modèle de croissance,

- communiquer pour promouvoir ce nouvel esprit d’entreprendre mettant l’Homme et la Planète au centre de l’économie et non à son service,

- proposer pour transformer les règles et les lois d’un système économique et social qu’il faut rendre à la fois performant, cohérent et solidaire.

 Les Partenaires

- 
- ashoka
- cjd
- Réseau Entreprendre
- Generali
- 
-  
- 
- 
- 
- Agir pour notre avenir
- 
- 
- 


Les forêts qui germent font moins de bruits que les arbres qui tombent. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde

Gandhi

Le peu, le très peu que l’on peut faire, il faut le faire quand même.

Théodore Monod


[1CHK a été créée en 1990 et est dirigée par ses deux associés Jacques Huybrechts et Sylvain Kern. Sa vocation est de concevoir, de développer et d’organiser, avec des partenaires privés et publics, des événements à caractère économique, social et culturel. Chaque évènement s’appuie sur une grande thématique de société et cherche à interpeler les citoyens sur les enjeux essentiels.

  • Parmi eux, la « Cité de la Réussite » à la Sorbonne depuis 1989, l’ « Université de la Terre » à l’UNESCO depuis 2005, des Forums tels que le « Forum des Idées Economiques » et le « Forum de l’Ecrit ». Des forums de débats qui traitent de grands thèmes de société et mobilisent, à chaque édition, des centaines de dirigeants économiques, politiques, scientifiques et culturels, et plusieurs milliers de personnes. Depuis 2003, CHK accompagne l’organisation du concours « Talents des Cités ».
  • « Entrepreneurs d’Avenir » est le fruit des constats et actes pris lors des débats des dernières éditions de la « Cité de la Réussite » qui ont porté sur la Responsabilité et l’Engagement ; de l’ « Université de la Terre » et de l’expérience acquise dans le cadre du concours « Talents des Cités ».
Article lu 3511 fois

lire aussi :
  • Le réseau social des Entrepreneurs d’avenir est né


  • Annonce Generali
    Dossier de presse du Parlement des Entrepreneurs d’Avenir

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9834105

    59 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable