Dans l'actualité :

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski,...

Pourquoi créer une taxe sur la spéculation financière ?

Agir pour le climat soutient la mise en place...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Voter Y : une initiative citoyenne

Charte de l’initiative « Voter Y »

Cette initiative civique vise à redonner son plein sens à l’action politique, à recréer du désir de politique, à construire les conditions pour le débat de contenu et de propositions, avec l’ensemble des citoyens.

La charte de l’initiative « Voter Y » s’ancre dans les valeurs d’un humanisme radical, pleinement ouvert à l’enjeu écologique.

Cette exigence est d’autant plus fondamentale que l’humanité vit un moment critique de son histoire, où les logiques de guerre sous toutes ses formes (économiques, culturelles, sociales, militaires ou religieuses) combinées à des régressions écologiques provoquent des régressions majeures dans l’ordre social, culturel et démocratique.

Faire vivre ces valeurs et ne pas se contenter de les proclamer fait de nous des « veilleurs d’humanité », disposés à exercer en permanence notre vigilance, notre capacité de résistance individuelle et collective, notre force de proposition, partout où des droits humains fondamentaux sont bafoués, les droits culturels sont niés, où la fraternité humaine est trahie.

Toute personne participante à ce projet citoyen peut proposer toute initiative qui contribue de façon substantielle à la réalisation de ses objectifs, et dans l’esprit de cette charte.

CONSIDERANT:

1. Que l’humanité vit un moment critique de son histoire, où les logiques de guerre sous toutes ses formes (économiques, culturelles, sociales, militaires ou religieuses) combinées aux régressions écologiques provoquent des régressions majeures sociales, culturelles, démocratiques,

2. Que nous devons prendre en compte individuellement et collectivement les enjeux écologiques comme une exigence fondamentale face aux menaces actuelles pesant sur la planète,

3. Qu’un projet pour la France doit s’inscrire dans une dynamique européenne et internationale respectant ces exigences,

4.Qu’il est nécessaire de veiller à ce que la république française ne vive jamais l’indignité de voir un parti autoritaire ou xénophobe en position de conduire le pays.

5. Qu’un réel changement du rapport au pouvoir et à son exercice nécessite la construction d’une réelle qualité démocratique,

6.Que le pouvoir est à créer plus qu’à prendre, en commençant par reprendre du pouvoir sur nos propres vies face aux logiques de peur, de fatalité, d’impuissance,

7. Que cela passe en particulier par un renversement des conduites des campagnes électorales pour –réellement – parler d’abord de projet et de propositions, en préalable à toute désignation de candidats.

NOUS, SIGNATAIRES DE LA CHARTE VOTER Y NOUS ENGAGEONS A

1. Ancrer cette initiative civique sur les valeurs d’un humanisme radical pleinement ouvert à l’enjeu écologique.

2. Créer un espace de dialogue et de mutualisation des attentes citoyennes, des propositions issues d’associations participantes et d’individus.

3. Constituer un espace de délibération publique autogérée, de construction collective d’alternatives et de propositions politiques,

4. Nous appuyer sur un mode d’autogestion reposant sur l’engagement et la responsabilité de chacun, supposant une attitude ouverte et constructive, le passage du  » je  » au  » nous « , la prise de risque partagée, pour construire une réelle intelligence collective,

5. Construire nos désaccords, en les distinguant des malentendus et des procès d’intention, dans un esprit d’ouverture, de refus des exclusives, de volonté de qualité d’écoute mutuelle,

6. Faire du pluralisme des sensibilités et des expériences une force. Ce n’est que dans la construction collective, le croisement des savoirs pratiques et des expertises, dans l’écoute et la construction des désaccords que peuvent naître les conditions d’un renouveau d’une pensée de gauche et de propositions à la hauteur des transformations nécessaires,

PAR NOTRE ENGAGEMENT, NOUS, SIGNATAIRES DE LA PRESENTE CHARTE, EXPRIMONS LA VOLONTE DE

1. Impulser la création d’espaces de débat et de toute forme d’action qui vise à reprendre du pouvoir sur sa propre vie, et se réapproprier le débat politique dans une forme d’engagement responsable.

2. Contribuer au débat et au bien public, en dehors ou en complément des partis politiques traditionnels,

3. Nous associer – de façon ponctuelle, partielle ou plus durable – à toute initiative qui contribue de façon substantielle à la réalisation de ces objectifs, qu’elle émane d’individus, associations ou de mouvements. Cette coopération sera fondée sur le respect de l’autonomie de chacun et de cette charte.

4. Proposer des campagnes civiques et des propositions législatives qui développent le droit d’initiative civique sous toutes ses formes.

5. Dialoguer avec les partis politiques dans le cadre de la mise en débat des propositions issues des différentes initiatives de votez Y

6. Rassembler les éléments forts qui nous semblent essentiels à mettre en débat dans la campagne des élections de 2007 et 2008, à partir des propositions élaborées par les différents groupes participant à l’initiative, dans les différentes régions, et des propositions émanant des mouvements et associations de la société civile et civique et des partis.

7. Construire une structure de vigilance qui sera attentive à la mise en œuvre réelle, par le politique, des engagements pris,

8. Constituer une caisse de résonance et un espace permanent de mise en lien entre décisions publiques et modalités participatives d’élaboration et de suivi,

9. Travailler sur les formes de désignation des candidats, essentielles pour une transformation du rapport au pouvoir. Le pouvoir est un moyen et non une fin. C’est ce qu’on veut faire qui mérite examen. La délibération sur les contenus précède le débat sur les personnes les mieux qualifiées pour les exprimer.

UN ENGAGEMENT AU DELA DE 2007

Conscients que les transformations proposées supposent des changements profonds dans nos manières de faire et d’être, nous, signataires de la charte « Votez Y », considérons que cette initiative n’est pas bornée dans le temps et peut donc être un espace ouvert à différents types d’initiatives et d’actions.

En conséquence, au delà des seules échéances démocratiques de 2007 et 2008 nous nous engageons à :

1. Respecter les principes de fonctionnement énoncés ci-dessus au sein de ce mouvement et dans les comportements de citoyens,

2. Faire vivre ces valeurs et ne pas nous contenter de les proclamer, en exerçant en permanence notre vigilance, notre capacité de résistance individuelle et collective, notre force de proposition, notamment là où les êtres humains sont massacrés, leurs droits bafoués, où la fraternité humaine est trahie.

3. Utiliser nos droits économiques pour favoriser des modes de production et de consommation conformes au commerce équitable et à des modes économiques soutenables pour l’ensemble de la planète,

4. Utiliser pleinement nos droits sociaux de manière à favoriser les formes économiques les plus coopératives et solidaires,

5. Utiliser pleinement nos droits civiques en vue de développer une véritable démocratie articulant les fonctions participatives, délibératives et représentatives.

NOUS FERONS DE NOTRE DROIT DE VOTE LE PROLONGEMENT COHERENT DE CES OBJECTIFS.

A lire

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski,...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Bachelor ACT, un diplôme pour les métiers porteurs de sens

Alors que de plus en plus de jeunes expriment...

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski, Université de Strasbourg; Emmanuel Guillon, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA); Romain Debref, Université de Reims...

Pourquoi créer une taxe sur la spéculation financière ?

Agir pour le climat soutient la mise en place d'une taxe européenne sur les transactions financières dont les recettes serviraient la transformation écologique de...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des émissions de gaz à effet de serre. L’agriculture régénératrice permet de séquestrer du carbone dans...