Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...
L'été CDURABLE.info

Vacances au Vert : le guide d’éco-tourisme de Michelin

Cette année, l’équipe cartes et guides Michelin vous invite à découvrir Vacances au Vert, un guide inédit qui propose 250 hébergements insolites au plus près de la nature. Si l’idée n’est pas nouvelle, le contenu et les principes le sont résolument. Ce guide d’écotourisme recense des adresses, réparties dans toute la France, pour dormir au plus près de la nature et redécouvrir les vertus d’activités en plein air, des manières de se détendre, de se dépenser, de manger bio, de se ressourcer, de faire du tourisme local et responsable. Il ne se cantonne pas à un seul type d’hébergement et fait découvrir une pluralité d’endroits qui se distinguent par leur implantation en prise directe avec la nature. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

L'art du voyage au contact de la nature
L’art du voyage au contact de la nature
En 2009, l’hôtellerie de plein air est devenue le premier mode d’hébergement, devant les locations et les hôtels. Le besoin de contact étroit avec la nature s’accompagne d’une sensibilisation quotidienne sur la fragilité du monde. Développement durable, écotourisme, tourisme responsable : la prise de conscience est manifeste et les gestionnaires d’équipement l’ont compris. Cette nouvelle hôtellerie de plein air va de pair, avec le respect des sites et des paysages, des espaces disponibles plus vastes, l’invitation voire l’incitation à des gestes quotidiens responsables. Les cabanes, les yourtes, les roulottes, les tipis sont une réponse au besoin de liberté, d’aventure et de retour aux sources.
L’art du voyage au contact de la nature
L’art du voyage au contact de la nature
Plusieurs mois ont été nécessaires pour mettre au point des critères pertinents de sélection qui bénéficient de la forte tradition d’inspection des guides Michelin. Cette exigence a été adaptée à l’émergence du tourisme vert. Deux inspecteurs spécialisés dans le plein air ont été mis à contribution pour participer aux repérages d’adresses et transmettre leur savoir-faire. Une experte en développement durable a aidé à affiner l’ensemble des critères de sélection. C’est bien la qualité, le confort et le respect des sites et des paysages de ces vacances au plus près de la nature qui ont été retenus par l’équipe des rédacteurs du guide Vacances au vert. Bien entendu les lits de camps sous un tipi et les King-Size au sein de gîtes construits en matériaux naturels n’ont pas été évalués de la même façon. Pour cela 3 nouveaux pictogrammes caractérisent les adresses du guide :
  • pour la beauté et la quiétude
    pour la beauté et la quiétude
    pour la beauté et la quiétude
  • pour un environnement préservé
    pour un environnement préservé
    pour un environnement préservé
  • pour le confort
    pour le confort
    pour le confort.
Carnet d’adresses : 47 hébergements ont été primés pour leur beauté et leur quiétude et pour leur respect de l’environnement dont : Le Bruit de l’eau en baie de Somme, Aqualogis avec sa maison flottante en Bourgogne, les Roulottes d’Escapa à Estipouly (Gers), les tipis des Collines creuses dans la Loire, La Poterie de Pierroux à Roussillon (Vaucluse), les Chalets de l’Eau verte dans le Cantal… Vacances au Vert a, également, sélectionné pour tous les respectueux de l’environnement ; 500 tables terroirs, 400 activités plein air et 300 façons de se ressourcer.Références : Vacances au Vert France 2010 – Éditeur : Michelin – 544 pages – ISBN : 9782067147379 – Prix public : 17,90 €

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...

1 COMMENTAIRE

  1. Vacances au Vert : le guide d’éco-tourisme de Michelin
    L’interview de Sylvie Gillet l’éditrice de ce guide de l’écotourisme a permis de mettre en valeur les critères retenus.
    Faire le lien entre Sejour plein air et tourisme durable, cela donne un peu plus de substance a ce qui n’aurait pu être qu’un guide de plus.