Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
Décryptage par Les Amis de La Terre

Textile et fast-Fashion : Pour en découdre avec la surproduction

L’industrie textile est responsable d’environ 10% des émissions mondiales de CO2

Peu après le début des soldes d’hiver, les Amis de la Terre France mettent en lumière la course effrénée de l’industrie textile – responsable d’environ 10% des émissions mondiales de CO2 – à toujours plus produire et donc toujours plus détruire. Dans un décryptage, ils dressent le constat d’une offre de textile largement supérieure à la demande et de niveaux de production dépassant les limites planétaires et les normes sociales. Recommandations et chiffres à l’appui, ils urgent les décideurs à prendre enfin des mesures efficaces pour encadrer ce phénomène de surproduction.

capture_d_e_cran_2023-01-30_a_17.31_43.png Refashion : Rapport d’activité ECO TLC 2019 Chaque année en France, 42 vêtements par personne sont mis en vente [[- Refashion, Rapport d’activité 2019 (2,88 milliards de pièce divisées par le nombre d’habitant en France)]] alors que pour respecter l’Accord de Paris, il faudrait abaisser ce chiffre à seulement 5 vêtements par personne et par an[[- Hot or Cool Institute. « Unfit, Unfair, Unfashionable – Resizing Fashion for a Fair Consumption Space », 2022.]] . C’est donc trop, mais surtout trop court, avec en moyenne 7 utilisations par vêtement – payé en moyenne le prix dérisoire de 13 euros – avant qu’il finisse à la poubelle ou sur une plage à Madagascar. Ce système appelé surproduction[[- La surproduction désigne un système où les niveaux de production et de mise en marché dépassent la demande et les limites planétaires.]] fait partie intégrante des stratégies économiques des leaders de la fast-fashion comme Shein, Zara ou H&M. Unfit, Unfair, Unfashionable … Resizing Fashion for a Fair Consumption Space Si un tel système est possible, c’est uniquement grâce à des coûts de production extrêmement faibles, dûs à une production délocalisée exploitant de manière systématique les travailleurs et l’environnement[[- Le Point. « De grandes marques accusées de pratiques abusives au Bangladesh ». Le Point, 11 janvier 2023.
Au niveau environnemental, l’industrie textile est responsable de potentiellement 10 % des émissions mondiales de CO2. Ses impacts sur l’eau et les sols sont immenses également, avec 11 % des pesticides utilisés au niveau mondial et jusqu’à 1/5e de la pollution des cours d’eau.]]. Aussi, 98% des émissions de CO2 issues de l’industrie textile françaises sont importés et proviennent des pays du Sud[[- Haut Conseil pour le Climat, Maîtriser l’empreinte carbone de la France, 2020]]. MAÎTRISER L’EMPREINTE CARBONE DE LA FRANCE La fabrication et l’exploitation des matières premières nécessaires à la production d’un vêtement représente 95% de ses émissions de gaz à effet de serre[[- Croisement des données de l’étude Mc Kinsey, FASHION ON CLIMATE HOW THE FASHION INDUSTRY CAN URGENTLY ACT, 2020 et Quantis & The Climate Works Foundation, Measuring Fashion, 2018]] . En clair, la surproduction est un désastre environnemental et humain auquel il faut mettre fin de toute urgence. FASHION ON CLIMATE : HOW THE FASHION INDUSTRY CAN URGENTLY ACT TO REDUCE ITS GREENHOUSE GAS EMISSIONS capture_d_e_cran_2023-01-30_a_17.32_17.png MEASURING FASHION : Environmental Impact of the Global Apparel and Footwear Industries Study “Face à ce constat, les réponses du gouvernement manquent leur cible, favorisant des mesures concentrées sur la fin de vie des produits et servant de caution verte aux enseignes de la fast-fashion” dénonce Pierre Condamine, chargé de campagne surproduction aux Amis de la Terre France. Or la filière française n’est pas en capacité de gérer les énormes quantités de vêtements usagés collectés : en France, 95 % des textiles collectés en vue de réemploi sont exportés, soit plus de 13 000 tonnes par mois. Une grande majorité de ce textile est exporté dans des pays du Sud – Pakistan, Tunisie, Haïti – où il finit souvent brûlé ou enfoui sans traçabilité. Si le réemploi, la réparation et le recyclage doivent certes être soutenus, cela ne doit se faire que dans un contexte de réduction croissante et importante des quantités de produits mis en marché. Textile et fast-Fashion : Pour en découdre avec la surproduction A travers ce dossier, les Amis de la Terre France dressent une liste des solutions à mettre en œuvre pour remettre l’industrie textile sur la bonne voie. Des mesures de réduction et d’encadrement de la production doivent impérativement être adoptées et aller de pair avec de réelles incitations à la relocalisation. Pierre Condamine conclut : “Il faut mieux et moins produire. Cela passe par un plafonnement des quantités de textile produit mais aussi et surtout par une production plus locale, respectueuse de son environnement et de ses salariés”.

 

Documents joints

Les Amis de la Terre militent pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Notre approche intègre à la fois des problématiques sociales, économiques et environnementales.

La fédération des Amis de la Terre France a été créée en 1970. A l’époque, une poignée de citoyen·ne·s prend conscience des impacts néfastes de la société de consommation et décident de s’engager pour changer le système.

Quelle est la vision du monde dans laquelle s’inscrit l’action des Amis de la Terre ? Ce manifeste expose les racines de la crise écologique et sociale et propose les alternatives pour un monde meilleur !

– https://www.amisdelaterre.org

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...