Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Le plus grand massif forestier d'Europe a subi d'importants dégâts

Tempête : des conséquences « dramatiques » pour la forêt

Des professionnels de la forêt évalue à 60 % la part de la forêt détruite dans les Landes et en Gironde

À peine remise des blessures de la tempête du « siècle » de 1999, la forêt des Landes de Gascogne a été à nouveau dévastée par des vents extrêmement violents samedi. Plus largement, « en région Aquitaine, cet événement exceptionnel a occasionné des dégâts sur le peuplement forestier aussi importants, sinon plus, que ceux de la tempête de 1999 » souligne Bertrand Lefebvre, délégué national aux risques naturels à la Direction nationale de l’Office National des Forêts. En effet, selon le syndicat des sylviculteurs du sud-ouest, la tempête a ravagé 60 % de la forêt dans le sud de la Gironde et les Landes. Interrogé par Metro, Bertrand Lefebvre estime qu’« il faudra patienter de 60 à 80 ans avant que la forêt ne se reconstitue ».

Chantal Jouanno, la nouvelle secrétaire d’État à l’Écologie, a évoqué dimanche des «conséquences dramatiques sur la forêt», notamment sur le massif landais. Elle se rendra sur place mardi «afin d’évaluer l’ampleur des dégâts et les dispositions à prendre». Dimanche, le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, a de son côté annoncé qu’il proposerait la mise en œuvre d’un «plan global» en faveur des forêts et de la valorisation du bois comme source d’énergie. «Tous nos efforts de reconstruction sont réduits à néant, sans aides rapides de l’État notre massif forestier est en péril», rapporte à l’envoyé spécial du Figaro, François Deluga, le député maire PS du Teich, sur le bassin d’Arcachon. Sa commune possède 600 hectares de pins maritimes et, depuis la tempête de 1999, le maire affirme qu’elle ne lui a pas rapporté un centime de bénéfices. «Toutes les ventes ont servi à reconstituer le massif. Et, avec cette nouvelle tempête, ce sont surtout les jeunes arbres qui ont souffert.» Une première estimation des professionnels de la forêt évalue à 60 % la part de la forêt détruite dans les Landes et en Gironde. Avec des rafales à plus de 170 km/h, les pins maritimes, ces colosses de 30 mètres de hauteur aux racines peu profondes, ont été décimés. «Sur le terrain, ce sont des centaines d’hectares qui sont au sol ou cassés à quelques mètres», affirme Éric Dumontet, le secrétaire général adjoint du Syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest. Présent hier en Gironde, le président de la République, Nicolas Sarkozy, s’est dit conscient de la situation : « Avec les ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture, nous allons mettre en place un plan spécifique pour valoriser les forêts, et faire en sorte que tout le bois tombé à terre soit récupéré. Nous allons également aider les propriétaires privés comme publics pour cette récolte, afin de faire de cette crise une opportunité d’accélèrer le développement de l’énergie renouvelable autour de la filière forestière ». Le massif des Landes de Gascogne est le plus grand d’Europe, avec 1,2 million d’hectares, dont 80 % de forêts plantées en pins maritimes. La filière bois représente en Aquitaine un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros avec 40 000 sylviculteurs auxquels s’ajoutent 34 000 emplois directs.

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...