[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : Produire le monde : pour une croissance écologique
Semaine du développement durable 2008 : mieux produire et mieux consommer
Produire le monde : pour une croissance écologique
mardi 1er avril 2008
par David Naulin

Quelles sont les perspectives économiques ouvertes par la crise écologique actuelle, à l’échelle du prochain quart de siècle ? La réponse ne se trouve pas dans le scénario communément admis du "développement durable", montre Hervé Juvin, à partir d’une analyse aussi fouillée que vivante des données du problème.

La conclusion de ce tour de la planète est sans appel : il va falloir se mettre à produire, à brève échéance, l’ensemble des biens considérés comme "naturels", y compris l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons. Mais cette contrainte représente un formidable levier de croissance. Nous sommes devant une "nouvelle révolution industrielle" dont l’enjeu n’est autre que de produire le monde.

Produire le monde - Pour une croissance écologique de Hervé Juvin - Editeur : Gallimard - Parution : 13/03/2008 - 310 pages - Prix public : 20,00 €

L’auteur. Hervé Juvin est le président d’Eurogroup Institute, un cabinet de conseil en organisation et management qui emploie 400 consultants. Il est aussi l’auteur de « L’Avènement du corps » (Gallimard, 2005).

L’extrait. « La science économique [qui] aurait dû justifier son nom de »science de la rareté » (...) a accepté les comptes (comptabilité nationale, des entreprises) comme ils étaient ; elle a fait l’impasse, non sur la rareté, mais sur la finitude du monde. »

Le monde ne nous est plus donné de façon gratuite et illimitée. L’abondance nous tourne le dos et la rareté fait son apparition avec son lot d’interrogations : quelles perspectives économiques soulève la crise écologique ? Sommes-nous victimes des produits que nous consommons ? Quelle est la capacité des sociétés humaines à vivre dans un monde fini ? Très vite, l’homme va devoir produire des biens jusqu’ici considérés comme « naturels » (la terre, l’espace, l’air, l’eau, etc.). Une nouvelle contrainte, qu’après analyse et argumentaire détaillés, l’auteur - Hervé Juvin - inscrit dans « une nouvelle révolution industrielle » et finit par qualifier de « formidable levier de croissance ». Critique parue dans Les Echos du 31 mars 2008.