[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : Ecosac : une alternative écologique et équitable
Ecosac : une alternative écologique et équitable
mercredi 18 janvier 2006
par Robert

Afin de remplacer les sacs plastique distribués par la plupart des commerçants, un jeune suisse est convaincu de l’éco-responsabilité du consommateur français et s’est lancé dans le développement d’un sac 100% coton équitable labellisé Max Havelaar pour les petites courses régulières qui font la vie de tous les jours.

Fabriqué à partir de pétrole brut, combustible fossile non-renouvelable, un sac plastique est utilisé en moyenne 20 minutes et met entre 100 et 400 ans à se dégrader dans l’environnement. En 2004, ce sont 15 milliards de sacs plastique qui ont été distribués en France (soit 475 par seconde, ce qui représente 60 000 tonnes de plastique transformés ensuite en déchets).

Fort de ce constat, le projet « ecosac » a pour objectif de développer une alternative écologiquement viable qui s’inscrive dans les mentalités et devienne une habitude de vie. La solution passe par un sac résistant et pratique d’utilisation et de transport.

Composé de coton, le sac s’ancre dans une dimension « équitable » grâce à l’utilisation de coton équitable labellisé Max Havelaar.

Issu d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Cameroun, Burkina-Faso), le coton est produit selon les standards du commerce équitable établis par l’organisme de certification international FLO. Les producteurs africains ont ainsi la garantie d’obtenir un prix minimum sur leurs récoltes ainsi qu’une prime pour tout projet de développement. Tous les acteurs de la filière « coton équitable » sont certifiés ou agréés afin de garantir une transparence et une traçabilité totale. Par ailleurs, il est important de noter que le coton africain est mondialement réputé comme étant écologique et de qualité supérieure.

C’est ainsi qu’est né le premier sac « shopping » 100% coton équitable labellisé Max Havelaar.

Le projet « ecosac » s’adresse aussi bien aux collectivités qui souhaitent trouver une solution de substitution aux sacs plastique circulant dans leur municipalité qu’aux magasins et commerces (spécialisés ou GMS) souhaitant proposer une alternative durable.