Dans l'actualité :

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix...

Sommet du G8 : priorité à la lutte contre le réchauffement climatique

Les grandes puissances de la planète se réunissent du 6 au 8 juin 2007 à Heiligendamm, en Allemagne, dans le cadre du G8. Après avoir convaincu ses partenaires européens d’adopter un plan ambitieux pour lutter contre le réchauffement climatique, la Chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays préside à la fois le G8 et l’Union européenne, tentera de rallier le reste du monde à cette cause.

Une priorité pour l’Union européenne Au cours des derniers mois, l’Union européenne a fait de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité, tant sur le plan intérieur que dans ses relations avec le reste du monde. Lors du Conseil européen des 8 et 9 mars, les Vingt-Sept ont adopté un plan d’action en matière d’énergie dont l’ambition est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à leur niveau de 1990. Pour ce faire, l’Union européenne s’est notamment engagée à porter à 20 % d’ici 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation globale. Les Etats membres ont également convenu que la part des biocarburants devait être augmentée de 10 % et que des efforts devaient être consentis pour améliorer l’efficacité énergétique. En s’imposant des objectifs chiffrés contraignants, les Européens se sont placés à l’avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique. Un combat qu’ils souhaitent désormais porter au niveau mondial. – Le site de la Commission européenne g8home_topbild.jpg Convaincre le reste du monde g8_s3.jpg Le sommet du G8 qui s’ouvre demain à Heiligendamm, en Allemagne, constitue une occasion pour l’Europe de convaincre le reste du monde d’adopter une stratégie concertée pour combattre le réchauffement climatique. Si elle parvenait à rallier ses partenaires, l’UE pourrait même revoir à la hausse ses propres objectifs de réduction de gaz à effet de serre, qui passeraient de 20 à 30 %. La chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays préside à la fois le G8 et l’Union européenne, a placé le dossier climatique en tête de son agenda pour les trois jours que durera ce sommet. Pour marquer l’importance planétaire de ce sujet, elle a tenu à inviter à Heiligendamm les représentants de pays émergents comme la Chine et l’Inde, dont la croissance exponentielle contribue largement à l’augmentation des rejets de gaz polluants. Angela Merkel plaidera pour l’adoption de mesures contraignantes pour l’après 2012, date d’expiration du protocole de Kyoto. Elle devrait proposer à ses partenaires un accord portant sur la diminution de 50 % des émissions des gaz à effet de serre d’ici à 2050, par rapport au niveau de 1990. L’objectif est de limiter à 2°C le réchauffement climatique par rapport au milieu du 19e siècle. Par ailleurs, elle tentera de convaincre ses interlocuteurs que la lutte contre le réchauffement climatique doit se poursuivre dans le cadre de l’ONU. Cette volonté de mutualiser les efforts risque de buter sur les réticences américaines. Le Président George W. Bush, dont le pays n’a pas ratifié les accords de Kyoto, semble peu disposé à adopter des objectifs contraignants dans le cadre des Nations Unies. Il a proposé que les 15 pays les plus polluants de la planète se retrouvent fin 2008 pour se mettre d’accord autour d’objectifs communs en matière d’émissions carbonées. L’avenir de l’Afrique, l’état des négociations commerciales et la situation au Darfour figurent également au programme du sommet du G8. Nul doute que la Russie, les Etats-Unis et l’Europe ne manqueront pas d’évoquer aussi leur contentieux autour du projet de bouclier antimissile américain.

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour restaurer et protéger de la biodiversité en Europe en adoptant le règlement sur la restauration...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix de vente du surplus d'électricité généré par des panneaux photovoltaïques est désormais indexé sur l'inflation....