Dans l'actualité :

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier,...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...
ONU infos

Sauver la Terre depuis l’espace

Un témoignage de Katherine Calvin, scientifique en chef de la NASA

Katherine Calvin, scientifique en chef de la NASA, a fait part à ONU Info de ses expériences terrestres et intergalactiques et expliqué comment le fait de voir la Terre depuis l’espace a poussé des générations à agir en faveur du climat.

Apollo 8 de la NASA, première mission habitée vers la Lune, est entrée en orbite lunaire le 24 décembre 1968.
Apollo 8 de la NASA, première mission habitée vers la Lune, est entrée en orbite lunaire le 24 décembre 1968.
Katherine Calvin conseille la NASA sur ses programmes scientifiques ainsi que sur la planification stratégique et les investissements qui y sont liés. En tant que conseillère principale en matière de climat, elle fournit des informations et des recommandations sur les projets scientifiques, technologiques et d’infrastructure liés à l’action climatique, qu’il s’agisse du développement d’un nouvel instrument pour suivre la pollution heure par heure ou du lancement d’un satellite de suivi de la qualité de l’eau. « L’exploration spatiale inspire la prochaine génération de scientifiques et d’ingénieurs qui peuvent aider à relever les défis sur Terre ou dans l’espace. En ce qui concerne le climat, nous avons beaucoup appris sur ce qui se passe sur Terre en étudiant ce qui se passe sur d’autres planètes. Notre étude de Vénus nous renseigne sur les effets de l’ozone et des gaz à effet de serre, et nous pouvons appliquer ces connaissances à notre compréhension de la situation sur Terre.
Katherine Calvin, scientifique en chef et conseillère principale en matière de climat à la NASA.
Katherine Calvin, scientifique en chef et conseillère principale en matière de climat à la NASA.

La science galactique au service de la Terre

Nous pouvons apprendre beaucoup de choses sur d’autres objets planétaires qui peuvent nous en apprendre beaucoup sur ce qui se passe ici sur Terre. L’espace offre également des possibilités en matière de technologie et d’innovation. En vivant et en travaillant dans l’espace, nous développons des technologies qui peuvent nous aider à résoudre les problèmes de développement durable sur Terre. De nombreuses recherches menées à bord de la Station spatiale internationale (ISS) ont une utilité sur Terre. Il y a le traitement de l’eau – nous retraitons l’eau que nous utilisons à bord de l’ISS – et cette technologie a été utilisée sur Terre dans des endroits où nous n’avons pas accès à de l’eau propre. Nous cultivons à bord de l’ISS, et les recherches que nous avons menées sur l’éclairage LED et les engrais ont également des applications sur Terre. Nous avons travaillé sur un engrais qui dirige les nutriments vers les racines des plantes au rythme où elles en ont besoin, ce qui, dans l’espace, signifie moins d’intrants ; sur Terre, moins de ruissellement dans les rivières et les lacs.
Des micropousses nutritives sont cultivées au Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, aux États-Unis.
Des micropousses nutritives sont cultivées au Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, aux États-Unis.

Une perspective céleste unique

Il existe de nombreux exemples de l’importance qu’a eue l’espace ou qu’il pourrait avoir à l’avenir. L’espace nous offre la possibilité de voir la Terre entière, et nous pouvons donc fournir des informations qui aident les gens à comprendre comment le climat change et [générer] des idées, l’inclusion et la diversité des idées pour aborder les différents aspects des défis. Nous pouvons observer les arbres, les gens et la couverture terrestre depuis l’espace. Les gens ont utilisé ces informations pour comprendre la quantité de carbone et l’endroit où le carbone est stocké sur la Terre et comment cela change au fil du temps. J’essaie de faire le lien avec ce qui se passe là où les gens se trouvent et de parler des connaissances scientifiques que nous avons et de ce qui se profile à l’horizon pour les aider à prendre des décisions ; par exemple, comment la Terre change, comment le climat change, et cela aide les gens à s’adapter aux changements qui se produisent là où ils vivent.

Capacités spatiales

Nous disposons de moyens spatiaux qui permettent de suivre les incendies de forêt et de mesurer l’élévation du niveau des mers. Là où les feux brûlent, nous pouvons étudier les émissions associées aux incendies, ce qui est très important pour les personnes qui vivent dans les communautés touchées. Nous avons également combiné des modèles, produits par la NASA et d’autres organisations, pour réfléchir à la manière dont le niveau des mers pourrait augmenter à l’avenir. L’initiative SERVIR de la NASA collabore avec des organisations locales sur la manière dont elles peuvent utiliser les informations satellitaires pour relever les défis auxquels sont confrontées leurs communautés en Asie, en Afrique et en Amérique latine.
Une visualisation de la NASA montre les caractéristiques de l'eau à Long Island à New York.
Une visualisation de la NASA montre les caractéristiques de l’eau à Long Island à New York.

Inspiration interstellaire

Nous utilisons également l’espace pour inspirer les gens. Nous avons pris des photos de la Terre depuis Apollo ou depuis la récente mission Artemis, et vous pouvez voir la petite boule bleue de très loin ».

 

A lire

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier,...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier, la démarche collective de qualité Bleu-Blanc- Cœur en faveur d'un modèle d’agriculture vertueux s’est transformée...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...