Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...
Une initiative inspirante de France Active Airdie-Occitanie

Paysans de Demain soutient la résilience dans l’agriculture locale

Quel est le point commun entre le collectif de vigneronnes Gypsy Queen, Flora du Domaine Le Clos de la Soif dans les Pyrénées-Orientales ou encore l’association Chemin Cueillant dans l’Hérault ? Ces porteurs de projet agricole figurent parmi les lauréats « coups de coeur » du concours Paysans de Demain. Organisé par l’association France Active Airdie-Occitanie, la première édition de ce concours témoigne de la vitalité d’une filière alimentaire locale et résiliente.

Un concours pour soutenir la résilience et l’innovation dans l’agriculture locale

Deuxième région agricole de France, l’Occitanie est aussi la première région bio de France : plus de 13 000 producteurs engagés en 2023 avec 600 000 hectares bios (soit plus de 20 % des surfaces régionales). Pourtant, le secteur est aujourd’hui fragilisé par l’inflation. France Active Airdie-Occitanie, qui accompagne et finance depuis 30 ans des entreprises engagées, est confrontée aux difficultés de financement de nombreux petits exploitants. Le concours Paysans de Demain vise à soutenir les paysans et paysannes engagé-es dans la transition agroécologique et solidaire. Plus de 70 acteurs de l’agriculture issus des départements de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales ont pu exposer leurs solutions résilientes ou innovantes pour faire face au défi climatique.

« Lors de notre accompagnement des porteurs de projets agricoles, nous avons remarqué un nombre croissant d’installations sur de petites exploitations innovantes à forte valeur ajoutée » explique Marc Nougier, conseiller en Financement Solidaire Agricole à Airdie-Occitanie. Ces projets s’inscrivent dans un contexte où les attentes sociales se font plus pressantes, pour une alimentation locale, protectrice et créative de lien entre les paysan-nes, la société et les écosystèmes. « Nous voulons nous positionner avec l’ensemble de nos partenaires dans le soutien au monde de l’agriculture paysanne afin de faciliter leur accès à la transition agroécologique » poursuit Marc Nougier.

Au total, 60 000 euros de primes ont été attribués par ce fonds d’innovation pour récompenser 18 initiatives parmi les plus prometteuses et inspirantes qui contribuent à la transition agroécologique et solidaire.

Un Girls band dans les vignes catalanes

Le collectif Gypsy Queen réunit Céline, Julie, Alix et Perrine quatre néo vigneronnes dans les Pyrénées-Orientales. Prix coup de coeur de France-Active Airdie-Occitanie dans la catégorie Paysannes de Demain. Crédit Photo : Instagram

Près d’un projet sur deux présenté au concours est porté par des femmes. A l’image du Collectif Gypsy Queen, formé de quatre néo vigneronnes des Pyrénées-Orientales, qui a eu une idée singulière : plutôt que de faire du vin chacune de leur côté, pourquoi ne pas faire un vin en collectif  ? Et nature de surcroît ! Rassemblées grâce à l’intuition d’une autre vigneronne, Virginie Maignien du domaine La Spanda, Céline Boudin, Julie Claveau, Perrine Loeuilleux (Domaine L’âme Bleue) et Alix ont produit une cuvée remarquable et remarquée par Libération. « Une claque ! » résumait alors la journaliste Marie-Ève Lacasse, saluant aussi l’esprit qui anime Gypsy Queen : « une bande de copines qui s’entraident, qui s’apprécient et qui rigolent beaucoup ensemble. Un univers féminin rarissime dans le «Mondovino». » L’obtention du prix va permettre au collectif de financer la création d’un salon dédié au vin nature.

Le cheval vigneron de retour dans la vallée de l’Agly

Flora Fores est aussi vigneronne et produit du vin naturel. Son domaine, Le Clos de la Soif, est également situé dans les Pyrénées-Orientales à Latour de France. Attachée aux techniques ancestrales et à la nature, elle travaille uniquement en traction animale une parcelle de carignan, mourvèdre et grenache, sans aucun produit chimique. À la force de ses bras, Flora est aidée par son cheval Tormac. « Mon seul associé ! » aime dire la vigneronne. « Pour moi, il est primordial de réconcilier l’humain, l’animal et le végétal ».

Le terroir que travaille Flora est particulier : les terres de la vallée de l’Agly sont arides. Le climat de la région est méditerranéen, avec peu de précipitations et beaucoup de soleil (300 jours par an). La mer est assez loin, il y a peu de résurgences sur les collines où se développent les vignes et l’environnement est minéral (Gneiss), ce qui renforce la chaleur en été. « Malgré ces contraintes, j’utilise des techniques ancestrales qui m’ont permis de cultiver ces terres spécifiques » témoigne Flora. « Il est indispensable pour moi de planter des arbres et diverses plantes qui font la biodiversité, d’être en contact quotidien avec la terre et le végétal. Et c’est pareil pour le travail avec les animaux, qui sont d’ailleurs essentiels pour le sol, grâce à la matière organique qu’ils produisent. Tous ces éléments fonctionnent en harmonie et participent à l’enrichissement de la biodiversité et au bon fonctionnement de l’écosystème dont la vigne a tant besoin pour fructifier. »

Également projet coup de cœur pour les équipes de France Active Airdie-Occitanie, Flora va pouvoir investir dans une climatisation à la cave pour mieux conserver ses vins lors des grandes chaleurs.

Citons parmi les autres lauréats, le projet présenté par Agnès Zuccali à Sorbs dans l’Hérault (en couverture de notre article). Dans ses jardins d’Altou, Agnès associe culture de petits fruits, verger et plantes aromatiques pour produire tisanes et confitures. Exposée à la sécheresse, elle va pouvoir grâce au concours Paysans de Demain récupérer et stocker les eaux de toiture pour ne plus dépendre de l’eau de ville. Dans Le Midi Libre, Agnès précise que la réalisation de ce projet lui permettra de créer une zone de test pour des cultures plus fragiles.

Un laboratoire paysan mobile pour mesurer la fertilité des sols

Chemin Cueillant est un collectif qui rassemble une trentaine de paysan-nes (vigneronnes, maraîchers, transformatrices, arboriculteurs, éleveuses, apiculteurs et jardinières) dans le Minervois (Hérault). L’agroécologie paysanne est au cœur du projet associatif. Les membres de Chemin Cueillant défendent une culture paysanne basée sur la solidarité et l’organisation collective. « Face à un contexte agricole qui nous isole et menace le maintien de notre activité, nous encourageons la complémentarité et la solidarité plutôt que la concurrence » expliquent les porteurs de projet. Le jury du Concours Paysans de Demain a particulièrement apprécié la mise en œuvre d’un laboratoire mobile paysan. Le laboratoire permet d’explorer les pratiques agricoles qui favorisent durablement la fertilité des sols cultivés en Méditerranée. Des sols souvent appauvris en matière organique et qui retiennent peu l’eau. Chaque année, un prélèvement du sol est effectué chez tous les membres du groupe et analysé. « Cela nous permet d’explorer une grande diversité de pratiques : travail du sol, non-labour, enherbement, couvert semé, fertilisation organique, amendements… » précisent les membres de l’association Chemin Cueillant. « Nous nous retrouvons ensuite pour comprendre les résultats obtenus et les mettre en lien avec les pratiques agricoles mobilisées ».

L’association Chemin Cueillant a obtenu le coup de coeur dans la catégorie Territoires du Concours Paysans de Demain. Crédit photo : Chemin Cueillant.

Le laboratoire paysan est ainsi un moyen de favoriser une montée en compétence collective sur la fertilité des sols par l’échange, la mise en commun, la formation et l’expérimentation. Cette mise en commun est une des solutions encouragées par France Active Airdie-Occitanie. « Nous mettons notre métier de financeur solidaire au service d’une agriculture qui crée du lien » résume son Président, Patrick Jacquot. Avec le succès de cette première édition du Concours Paysans de Demain, une seconde édition est en préparation avec le concours de partenaires techniques (Inrae, Terres Vivantes, les chambres d’agriculture de l’Hérault et du Gard), financiers (Banque des Territoires, la MSA, le Département de l’Hérault) et bancaires (Crédit Agricole, Crédit Mutuel et la Banque Populaire du Sud). Pour en savoir plus, contacter Marc Nougier.

La région Occitanie soutient la filière bio en difficulté

Le concours Paysans de Demain s’inscrit dans une dynamique territoriale avec le Pacte Vert régional. La Région a lancé un nouveau Plan Bi’O ambitieux pour aider les producteurs régionaux. L’objectif est double : à l’horizon 2027, l’Occitanie souhaite atteindre 25% de surfaces agricoles en bio (contre 20% aujourd’hui) et doubler la part du bio dans l’alimentation des ménages (soit 12%).

Adopter des pratiques plus durables n’est pas simple pour nos agricultrices et agriculteurs. Cela nécessite de repenser les systèmes de production, d’investir dans du matériel… Pour les soutenir dans cette démarche, la Région propose le « Contrat agriculture durable ». Un accompagnement individuel pour définir et sécuriser leur projet de transition agroécologique sur cinq ans. Pour les guider, 59 structures ont été sélectionnées et plus de 230 conseillers formés sur toute l’Occitanie. Depuis le lancement en juin 2023, près de 200 demandes de contrat ont déjà été formulées. L’ambition de la Région est d’atteindre le cap des 10 000 contrats réalisés d’ici 2027.

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...