Dans l'actualité :

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE)...
Vers un modèle régénératif

Manifeste Pour une agriculture du vivant

Le tiers de confiance de la transition agricole et alimentaire

Le mouvement Pour une Agriculture du Vivant est le tiers de confiance de la transition agricole et alimentaire. Moteur de l’émergence d’un nouveau modèle agricole et alimentaire, le mouvement engage tous les acteurs afin de transformer notre modèle actuel à bout de souffle, en une agriculture créatrice de valeurs. L’action collective de la science et du terrain est le socle d’une démarche qui leur a permis de développer des outils et des solutions, au service de tous les acteurs de l’écosystème. Véritable parcours du vivant, les leviers d’action sont concrets et permettent de construire ensemble des transitions pragmatiques au cœur des filières.

scrollnav-agricultureduvivant-000-light-1536x864.jpg

« L’agroécologie, véritable voie de progrès collective, ouvre une nouvelle ère : celle de l’innovation, de la coopération et de la régénération. La transformation de notre modèle agroalimentaire qui en découle n’est plus une option, c’est une nécessité pour revaloriser nos métiers agricoles, garantir notre souveraineté alimentaire et lutter contre le changement climatique.

Il est temps… Repensons ensemble notre lien et notre rapport au Vivant !

En remettant la connaissance agronomique au cœur des pratiques agricoles et des filières, nous pourrons réussir une transition systémique à même de garantir notre capacité à nous nourrir demain, mais aussi de générer une multitude de bénéfices environnementaux pour les Hommes et la planète.

En déployant une coopération à grande échelle entre tous les acteurs, publics et privés, de l’amont à l’aval, de la recherche fondamentale à la recherche appliquée, nous disposerons d’un levier d’accélération puissant pour innover, ouvrir le champ des possibles à de nouvelles solutions techniques, et assurer la transition vers un modèle qui crée plus de valeur et permet un juste partage des risques.

De la mise en place de ces deux clés de succès émergera alors un nouveau contrat social autour de notre agriculture. Trois défis sont à relever pour réussir cette transition :

  1. un défi culturel, pour une nouvelle vision de l’agriculture ;
  2. un défi collaboratif, pour des outils et des connaissances partagés et en accès libre
  3. ainsi qu’un défi solidaire, car aucun acteur ne peut prétendre réussir seul cette transition.

Nous pourrons alors parler de régénération ».



Pour une agriculture du vivant

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.35_30.png

​​Ensemble, visons une agriculture qui s’inspire du Vivant pour produire et régénérer les sols et les écosystèmes, afin que nous, humains, puissions encore longtemps assurer notre capacité à nous nourrir.

Pour une Terre en bonne santé

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.35_50.png

Par tous leurs bienfaits, les sols vivants seront les garants de plantes en bonne santé pour nourrir des animaux et des Hommes en bonne santé.

Ensemble, retrouvons notre lien et notre humilité envers les autres habitants de cette Terre, pour apprécier le don et la qualité de ce qui nous nourrit et donc nous constitue.

Pour remettre le carbone à sa place : dans les sols

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.36_32.png

Sur la terre, seules les plantes, par la photosynthèse, sont capables de capturer et de restituer au sol le carbone en excès dans l’atmosphère ; énergie nécessaire au cycle du Vivant et à la fertilité nourricière.

Notre devoir collectif est de produire un maximum de végétal et de couvrir en permanence nos sols.

En laissant le vivant travailler le sol, nous développerons collectivement une agriculture autonome, résiliente et économe en énergie.

Pour que l’eau reste aux sources du Vivant

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16_37.00.png

Les sols vivants sont poreux et structurés par la faune, la vie microbienne et les racines du végétal. Ils sont la garantie d’une infiltration, du filtrage et du stockage de l’eau.

Maximisons le potentiel de ce fantastique réservoir naturel et préservons ce bien commun qui permet la vie.

Pour une biodiversité moteur de la fertilité

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.37_34.png

Pour avoir des oiseaux dans le ciel, il faut des vers de terre, des insectes, des champignons et des bactéries dans le sol. La vie des sols est garante de notre capacité à produire abondamment et sainement.

Produisons un maximum de biodiversité dans nos fermes afin de préserver notre premier capital de productivité, et pour que ce soit le vivant qui assure la fertilité des sols, la nutrition des plantes et la protection des cultures.

Pour le retour de l’arbre au cœur des cultures

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.37_58.png

Décupler les bienfaits du Vivant pour notre agriculture se fera en accordant une place prépondérante aux arbres et aux haies dans nos champs, formidables réservoirs de biodiversité et excellents amortisseurs climatiques.

Entretenons la beauté et la diversité de nos paysages, source de résilience pour notre agriculture.

Pour réaffirmer la place de l’élevage

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.38_25.png

Parce que les animaux sont le trait d’union entre l’air que l’on respire, la terre qui nous nourrit et les paysages qui nous abritent, soutenons les éleveurs autant qu’ils en prennent soin.

Pour qu’au sein de nos terroirs se tissent avec fierté des liens étroits entre humains, animaux et cultures, déployons les élevages agroécologiques dans nos campagnes.

Pour faire de l’agriculture le plus beau métier du monde

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.38_51.png

Parce que chaque terroir est singulier, les agriculteurs doivent avoir la capacité et la liberté de décider et d’assumer leurs pratiques. Ensemble, exprimons notre gratitude aux femmes et aux hommes qui nous nourrissent, véritables gardiens de notre souveraineté.

Ce défi sera relevé lorsque nous serons capables, à grande échelle, de transformer nos transactions en relations, nos interdépendances en coopérations, et de retisser du lien sur les territoires pour accompagner et valoriser les agriculteurs dans le plus grand défi de notre civilisation.

Nous pourrons alors parler de régénération.

L’Indice de Régénération Cultures et Prairies

Indice de Régénération
Indice de Régénération

Parce que dans le vivant tout est lié, l’Indice de Régénération évalue le résultat des pratiques agricoles sur 3 niveaux agronomiques pour agir de manière systémique : sol, plante et paysage.

Ces 3 cercles synthétisent 8 axes fondamentaux pour la régénération du sol et de l’écosystème, faisant de l’Indice de Régénération un outil réellement systémique :

  • Sol : Couverture du sol, Travail du sol, Cycle du carbone, Fertilisation azotée ;
  • Plantes : Gestion phytosanitaire ;
  • Paysages : Biodiversité cultivée et non-cultivée, Agroforesterie ;
  • Agriculteur : Acquisition et partage de connaissances.

L’Indice de Régénération a été construit en associant étroitement agriculteurs, techniciens agricoles, et agronomes de terrain, sous l’égide de notre Conseil Scientifique. Cette co-construction permet à l’Indice de Régénération de concilier rigueur agronomique et pertinence technique sur le terrain, faisant de lui un outil facile d’appropriation, simple à déployer sur les exploitations. En prise directe avec les enjeux agronomiques et les problématiques des différents acteurs, l’Indice de Régénération permet la massification de la transition agroécologique sur tout le territoire.

L’Indice de Régénération apporte à toute la chaîne de valeur la garantie d’une :

  • Démarche de progrès vers plus de fertilité, d’autonomie et de résilience des fermes ;
  • Sécurisation des approvisionnements dans un contexte climatique et géopolitique sous tension ;
  • Réduction de l’impact du secteur agricole sur quatre limites planétaires : climat, biodiversité, azote et eau.

Ensemble engageons-nous dans la transformation du modèle agricole et alimentaire

capture_d_e_cran_2023-11-04_a_16.42_09.png

Signez ce manifeste et diffusez-le auprès de vos amis sur les réseaux sociaux.

<doc23683|center>

Nous sommes le tiers de confiance de la transition agricole et alimentaire vers un modèle régénératif.

Pour une Agriculture du Vivant est le mouvement de coopération et d’innovation qui engage tous les acteurs de l’écosystème agricole et alimentaire, dans la transformation vers un modèle résilient et créateur de valeur grâce à l’agroécologie.

Garant d’une vision agroécologique ambitieuse, nous nous s’attachons à conjuguer pragmatisme du terrain, réalités économiques et rigueur scientifique.

<doc23694|center>

L’intelligence collective est notre moteur, au service d’une responsabilité commune. C’est ensemble que nous réinvestissons le champ de l’agronomie pour faire émerger un nouveau modèle, celui d’une agriculture qui nourrit et protège.

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire de la France métropolitaine, souffre : des arbres meurent, victimes du réchauffement climatique ou d’attaques...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une percée dans le domaine de l’énergie durable, cette technologie de pointe, qui recycle la chaleur...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la...