Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Les Français ne nettoient pas derrière eux

Ramasser, jeter nettoyer… Voilà des réflexes qui manquent à la plupart des Français. L’association Eco-Emballage, qui gère la collecte des poubelles dans le pays, a commandé un sondage sur les déchets sauvages. Résultat : au moins un quart d’entre nous laisse des saletés derrière lui. Cibles principales de cet incivisme, les aires d’autoroutes et les routes se transforment en véritable poubelles géantes.

Les déchets sauvages beaucoup trop volumineux

La palme de la propreté ne revient pas à la France. Loin s’en faut. Selon une enquête réalisée fin juin et commandée par l’association Eco-Emballage , qui s’occupe des déchets sur le territoire, au moins un quart des Français reconnaissent laisser leurs restes de pique-niques derrière eux, jeter un chewing-gum ou un mégot par terre. Le long des routes de France, on trouve ainsi toutes sortes d’ordures, parfois originales…

L’association Eco-Emballage a découvert l’équivalent de cinquante poubelles, des restes semés tout autour de celles pourtant à disposition. En premier lieu des déchets retrouvés bord des routes : couches culottes, papiers ou bouteilles. Les Français ne se rendraient pas compte que ces petits gestes ont des conséquences graves pour l’environnement. « Peu importe, puisque les autres le font, je le fais aussi répondent », répondent 35% des personnes concernées. Les autres mettent en cause le manque de poubelles et une majorité avoue ne pas du tout penser aux conséquences. Pourtant, il faut deux ans pour qu’un mégot se dégrade complètement et cinq ans pour un chewing-gum. Cet incivisme se retrouve particulièrement sur les lieux de vacances.

Le désastre ne se limite pas à l’aire de repos. Tout le long de l’autoroute, on trouve aussi d’étranges bouteilles en plastique. Enfin les kilomètres qui suivent une aire d’autoroute prennent eux aussi des aires de poubelle. Souvent les vacanciers pressés terminent leur pique-nique dans la voiture et avant de prendre trop de vitesse… ils ouvrent la fenêtre et jettent les restes.

Des campagnes de sensibilisation

Pour changer les mentalités, l’association « Vacances propres » a installé dans 1.800 communes -sur les chantiers de randonnée ou sur les plages- plus de trois millions sacs pour les touristes. Des campagnes de sensibilisation ont été lancées cet été sur le Tour de France et dans les communes touristiques. Le but : sensibiliser surtout les enfants, les plus réactifs aux nouveaux comportements.

Mais avec la pédagogie, il y a aussi des mesures plus radicales. Depuis la fin des sacs plastiques dans certaines grandes surfaces, le nombre retrouvé dans la nature a été divisé par deux en trois ans.

C.S-L. avec Virginie Garin

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...