Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Les coiffeurs aussi ont leur « charte de développement durable »

Les organisations représentatives de la coiffure ont signé lundi à Paris une « charte de développement durable » visant à améliorer les pratiques « environnementales, sociales et sociétales » des quelques 50.000 salons implantés en France.

« Couper les cheveux, cela n’a jamais été une industrie polluante. Ce n’est pas une profession qui fait partie des grand pollueurs de la planète », a expliqué à l’AFP Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la coiffure, l’un des signataires.

« Mais avec un million de clients par jour, c’est un ensemble de petites pollutions répétées, il y a donc un enjeu », a-t-il ajouté, citant le recyclage des emballages, l’efficacité énergétique des sèche-cheveux, la gestion de l’eau utilisée pour les shampoings ou encore l’éclairage des vitrines.

Parmi les dix engagements de la charte, signée par les représentants des organisations salariales et patronales de la Coiffure, figure celui de promouvoir l’achat et l’utilisation « de produits et de matériels respectueux de l’environnement et de la santé« .

Interrogé sur les produits de teinture et décoloration, M. Minjollet a souligné que les produits utilisés dans les salons répondaient aux normes européennes.

« Sur ce secteur comme sur les autres, il y a des marges de progression« , a-t-il simplement ajouté.

Chaque année, les salons de coiffure français utilisent 8 millions de m3 d’eau, soit l’équivalent de 6.500 piscines municipales.

Leur consommation énergétique totale est de 600.000 MWh. Environ 80% de la demande énergétique d’un salon est liée aux sèche-cheveux et au chauffage.

Le secteur de la coiffure en France compte 120.000 salariés et 60.000 employeurs.

(©AFP / 15 septembre 2008 16h49)

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...