Dans l'actualité :

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...

Le Tour de France et le développement durable

Le Tour de France, avec ses quelque 4 500 personnes et ses 2 200 véhicules, constitue une véritable petite ville itinérante qui, inévitablement, génère des déchets. D’autant que, durant les trois semaines de compétition, plus de 12 millions de spectateurs, eux aussi produisent des déchets : environ 12 000 tonnes, dont une partie finit abandonnée sur le bord des routes.
Le Tour de France et l’ADEME ont décidé de travailler ensemble.

Mais le Tour de France c’est aussi, autour de la plus grande course cycliste du monde, une caisse de résonance médiatique à nulle autre pareille : 1 900 journalistes, français et étrangers, y sont accrédités. Cet impact peut donc être utilisé pour sensibiliser les participants au Tour, mais aussi les spectateurs et téléspectateurs aux gestes simples et concrets pour réduire et trier les déchets.

Le Tour de France et l’ADEME ont décidé de travailler ensemble. Les deux organisations ont élaboré des actions de sensibilisation qui seront menées auprès des différents publics du Tour. Centré essentiellement sur la sensibilisation du grand public et des équipes techniques du Tour aux gestes de prévention, le partenariat est engagé sur le long terme et a l’ambition de développer dès 2007 une démarche plus globale.

Indépendamment des recommandations données à toutes les familles du Tour, le public sera sensibilisé par les actions suivantes :

Habillage du tracé des prologues à Strasbourg avec une bâche aux motifs de sacs poubelles reprenant un slogan de sensibilisation à la réduction des déchets ;

Diffusion de messages par la caravane pour convaincre les spectateurs de rester éco-citoyens ;

Sensibilisation des jeunes par l’association des Petits Débrouillards, avec la tenue d’un stand sur les étapes d’arrivée du Tour (Strasbourg, Caen, Vitré Rennes, Pau, Carcassonne, Montélimar, Gap, Morzine) ;

Distribution de 10 000 écosacs estampillés aux logos du Tour, du ministère de l’écologie et du développement durable, de l’ADEME et de la campagne  » Réduisons vite nos déchets  » ;

Habillage des poubelles du village VIP avec des visuels de prévention des déchets en entrée et sortie du village  » Départ  » ;
Par ailleurs, lors de l’étape pyrénéenne Tarbes >> Val d’Aran Pla-de-Béret, l’ARPE (Agence Régionale pour l’Environnement) de Midi-Pyrénées, comme elle le fait depuis plusieurs années, organisera la collecte et le tri des déchets au départ, à l’arrivée ainsi que dans la montée des quatre cols de l’itinéraire : Tourmalet, Aspin, Peyresourde et Portillon.

Nelly Olin, Ministre de l’écologie et du développement durable, fait le voeu d’un Tour ambassadeur de l’écologie.

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs choix. Ils peuvent souscrire un contrat au tarif réglementé auprès d’EDF, le fournisseur historique. Les...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme et qu’un nouveau gouvernement se dessine, Oxfam France publie une étude sur les politiques d’adaptation...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...