Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Le Comité 21 propose au Gouvernement la mise en œuvre d’un Agenda 21 national

Le Grenelle de l’environnement a été dans sa 1ère phase un moment essentiel de la vie démocratique en faveur du développement durable en France. L’exercice de confrontation directe et pacifiée entre la puissance publique et la société civile est suffisamment inédit en France pour être salué. Le Comité 21 a participé au titre de personnalité qualifiée au groupe de travail n°6 « Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à la compétitivité et à l’emploi » et a pu apprécier la qualité des échanges et des propositions.
Au temps de la concertation succèdait celui du débat public sur Internet et en Région, avant les phases décisives de l’arbitrage politique, puis de l’action. Depuis le 5 octobre, Bettina Laville, Conseiller d’Etat et Présidente d’honneur du Comité 21, supervise et veille à la transparence des débats publics en région et sur Internet. Cette phase de débat public se termine demain 19 octobre, avant la tenue du Grenelle proprement dit les 24 et 25 octobre. Pour Bettina Laville, « la lutte pour préserver notre planète ne se passera pas sans démocratie participative ». Or, d’après un sondage LH2, si 42% des français sont pessimistes sur les retombées du Grenelle de l’environnement, une écrasante majorité de la population se sent concernée : 93% des personnes interrogées ont déclaré être prêtes à faire des efforts quotidiens en faveur de l’environnement.

Pour Eric Guillon et Nicolas Blanc du Comité 21 : Avec le Grenelle de l’environnement, nous venons de franchir une première étape en terme d’ouverture. Profitons de cette mobilisation exceptionnelle et de l’élan créé ! Pour des raisons de cohérence de l’action, de transparence et d’ancrage dans le temps, tous les réseaux associés jusqu’alors doivent le demeurer dans la durée, c’est-à-dire jusqu’à la phase de concrétisation des actions.

Nous avons un impératif besoin de clarification des enjeux et des politiques concernant nos grandes options en matière de développement durable en France à court, moyen et long terme. Quels sont nos grands objectifs à 15/20 ans ? Quels sont les outils déployés pour les satisfaire ? Quels sont les moyens financiers associés ? C’est d’une véritable planification stratégique dont nous avons besoin, qui doit être claire, cohérente dans le temps – avec ce que cela suppose en termes d’évaluation – ambitieuse et mobilisatrice.
Sur la base de ces constats et de ces attentes, fondé sur notre habitude du travail pluri-acteurs depuis notre création en 1994 autour de nos 4 collèges qui ne sont pas sans rappeler ceux du Grenelle d’aujourd’hui, inspiré enfin par les quelques 280 démarches Agenda 21 d’ores et déjà engagées à l’échelle des territoires en France, le Comité 21 propose au gouvernement la mise en œuvre à l’échelle du pays d’un Agenda 21 national. L’adoption d’un tel dispositif constituerait un véritable projet politique ambitieux et concerté pour le développement durable, assorti d’objectifs-clés et d’instruments d’évaluation auxquels les représentants et partenaires de l’Etat (institutions, collectivités, entreprises, syndicats, ONG, citoyens-consommateurs…), dans leur diversité, pourront se référer. Les propositions du Comité 21 dans le cadre du groupe n°6 s’articulent autour de 4 thèmes (anticiper et répondre aux mutations des modes de production, promouvoir le développement des éco-activités, faire évoluer et moderniser les compétences, informer et sensibiliser les citoyens-consommateurs) qui pourront utilement nourrir cet Agenda 21 national.

Source : Comité 21 (Infos 21 n°84)

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...