Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

L’Indice de réparabilité des appareils pour la maison ouvre la voie vers la durabilité des produits

Depuis le 1er janvier 2021, conformément à la loi antigaspillage pour une économie circulaire (AGEC), cinq produits pilotes sont soumis à l’indice de réparabilité, un outil visant à transmettre au consommateur une meilleure information sur le caractère réparable de ses achats. Alors que cet indice s’étendra dès le 4 novembre à de nouvelles catégories de produits, le Gifam, Groupement des marques d’appareils pour la maison, s’est associé à Agoragroup pour créer une plateforme d’information de référence recensant l’ensemble des appareils soumis à l’indice de réparabilité.

En bref

L’indice de réparabilité a été créé par l’ensemble de la filière : pouvoirs publics, industriels, consommateurs et associations. Il vient en plus de l’étiquette énergie pour mieux informer le consommateur et pour encourager la réparation Il existe des informations dispersées sur les différents sites des fabricants et des distributeurs avec un enjeu fort de mise à jour des données. D’où l’intérêt d’une plateforme pour centraliser, transmettre et actualiser l’info sur monindicedereparabilite.fr, une plateforme :
  • Complète dans l’exhaustivité des données collectées ou transmises par les fabricants
  • Fiable grâce à un travail en concertation avec tous les acteurs et parties prenantes de la filière
  • Impartiale avec un financement par les marques dans l’intérêt général sans but lucratif
  • Simple et lisible avec une recherche intuitive par marque, catégorie d’appareils ou référence
  • Évolutive vers l’indice de durabilité et pourquoi pas intégrer plus d’informations (étiquette énergie et futures normes sur le recyclage des pièces ou la part de produits recyclés utilisés)
L’indice concerne aujourd’hui 1000 références. La plateforme permet d’identifier les marques engagées à transmettre leurs données liées à l’indice de réparabilité. 28 marques ont financé le développement initial permettant à tous les autres, quelle que soit leur taille, d’accéder à la plateforme pour une somme forfaitaire. Le Gifam fixe trois 3 missions à la plateforme monindicedereparabilite.fr réalisée par AgoraGroup :
  1. Faciliter l’information des consommateurs et des professionnels avec l’indice de réparabilité
  2. Recueillir des données pour mesurer la durée de vie des produits réparables et leur recyclage
  3. Favoriser l’économie circulaire et le développement durable de toute la filière
  • 2015 : info sur la réparabilité en affichant la durée de la disponibilité des pièces détachées
  • 2021 : loi AGEC et naissance de l’indice de réparabilité avec la création d’un baromètre Gifam sur la durée de vie des produits
  • 2024 : Vers un indice de durabilité en France et bientot en Espagne et en Allemagne pour préparer un indice européen
Le fonds réparation (abondé par l’éco participation qui finance déjà le recyclage) aide à lever le frein sur le coût incompressible d’une intervention pour réparer un produit (-10 à 15% de remise sur le coût de la réparation) par rapport à l’achat d’un produit neuf)

Loi anti-gaspillage

Transformer notre système en profondeur : tel est l’objectif de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, dont les 130 articles permettent de lutter contre toutes les différentes formes de gaspillage. La loi vise à transformer notre économie linéaire, produire, consommer, jeter, en une économie circulaire. Elle se décline en cinq grands axes :
  1. sortir du plastique jetable ;
  2. mieux informer les consommateurs ;
  3. lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire ;
  4. agir contre l’obsolescence programmée ;
  5. mieux produire.
Elle fixe de nouveaux objectifs pour les années à venir. Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) Depuis la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), le Gifam aide les fabricants à engager la transition vers une économie circulaire de leurs produits.

Indice de réparabilité

capture_d_e_cran_2022-10-19_a_17.16_31.png Mis en place il y a près de deux ans, l’indice de réparabilité est un dispositif ambitieux et unique à l’échelle mondiale, issu d’un travail collaboratif initié en 2018 par les pouvoirs publics et associant les parties prenantes : fabricants, ONG, associations de consommateurs, réparateurs et acteurs de la distribution. Depuis le 1er janvier 2021, il est obligatoire pour cinq catégories d’appareils : les lave-linge à hublot, les smartphones, les PC portables, les téléviseurs et les tondeuses. Son objectif : attribuer à chaque appareil issu de ces catégories une note sur 10 indiquant leur caractère plus ou moins réparable. Aujourd’hui, l’indice de réparabilité constitue un outil fiable et efficace pour améliorer l’information délivrée aux consommateurs et faire émerger des appareils de plus en plus réparables. A partir du 4 novembre 2022 il s’étendra à de nouveaux produits : les lave-linge top, lave-vaisselle, aspirateurs (filaire, non filaire et robot) et nettoyeurs haute-pression. A terme, l’indice de réparabilité évoluera vers un indice de durabilité, incluant des paramètres supplémentaires. Engagés sur les enjeux de sensibilisation des consommateurs à la réparabilité et la durabilité des appareils depuis de longues années, les fabricants d’électroménager ont souhaité aller encore plus loin dans leur démarche en lançant une plateforme d’information dédiée au dispositif, accessible à l’adresse : www.monindicedereparabilite.fr capture_d_e_cran_2022-10-19_a_17.15_08.png Pensée pour devenir un outil de référence autant pour les consommateurs que pour les distributeurs, cette plateforme vise à répertorier au sein d’un espace unique les catégories d’appareils et références soumises à l’indice de réparabilité (incluant les appareils hors électroménager), afin de clarifier l’information transmise aux consommateurs avant leur achat. Son architecture et son fonctionnement ont été pensés pour proposer une vue exhaustive des notes attribuées à chacun des appareils concernés. L’information dispensée sera impartiale, sans classement ou mise en avant arbitraire des produits, afin que le consommateur puisse faire son choix en disposant d’informations complètes. Concrètement, les utilisateurs pourront entrer la catégorie, la marque et la référence du produit pour obtenir l’ensemble de ses caractéristiques. indice.jpg Cette plateforme a par ailleurs vocation à être évolutive : les indices déjà calculés pourront être mis à jour et elle pourra également évoluer en fonction des obligations légales autour de l’indice de réparabilité. « Pour assurer le succès de l’indice de réparabilité et sa compréhension, il nous semble indispensable que les consommateurs aient une vision exhaustive de l’ensemble des produits qui y sont soumis. » commente Véronique Denise, Présidente du Gifam.

Une plateforme développée par Agoragroup

Né sous l’impulsion des marques d’électroménager, monindicedereparabilite.fr a été entièrement créé par Agoragroup, spécialiste de l’ingénierie IT de la gestion du service après-vente et de la réparation des biens de consommation. Partenaire historique des fabricants, Agoragroup est en contact quotidien avec les acteurs de la chaine à travers son expertise IT en matière de gestion du SAV. La société gère notamment 8 millions de commandes de pièces détachées par an et accompagne 2 millions de consommateurs chaque année. Garant de l’exhaustivité, de la fiabilité et de l’impartialité de la plateforme, il assurera le contact direct avec les fabricants – qui proactivement soumettront leur note et les paramètres de l’indice – la maintenance et l’évolution technique du site. – www.agoragroup.io/ À propos du Gifam capture_d_e_cran_2022-10-19_a_16.01_16.png Le Gifam est historiquement le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager. Devenu le Groupement des marques d’appareils pour la maison, il rassemble aujourd’hui une centaine de marques, grands groupes internationaux et PME, qui accompagnent le consommateur au quotidien en proposant des produits innovants en électroménager et confort thermique électrique. monindicedereparabilite.fr s’inscrit dans la continuité des initiatives menées par le Gifam pour sensibiliser les consommateurs avant, pendant et après l’achat de leurs appareils. Ainsi, le site vient compléter le panel d’outils mis à leur disposition pour s’informer à l’instar du baromètre sur la durée de vie des appareils, des guides pratiques sur l’entretien des appareils ou encore des données informatives portant sur la durée de disponibilité des pièces détachées des appareils de GEM et de PEM. Le Gifam encourage plus largement les consommateurs à la réparation, au réemploi et au recyclage de leurs appareils électroménagers. Il a participé activement aux groupes de travail sur l’indice de réparabilité et contribue activement aux travaux concernant le futur indice de durabilité. logo_gifam.png

 

Documents joints

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...