Dans l'actualité :

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la...

Lutte contre la dépendance énergétique : les politiques énergétiques française et européenne en 2024

Depuis 2019, la France a intégré dans sa législation...
BAROMETRE 2010 CPV ASSOCIES

L’engagement des entreprises de la Supply Chain dans le développement durable

CLUB DEMETER ENVIRONNEMENT ET LOGISTIQUE

Ce baromètre[[2ème baromètre CPV Associés /Club Déméter Environnement et Logistique réalisé avec la participation des étudiants en Master 2 du CRET LOG (centre de recherche Aix Marseille II) auprès des 35 entreprises membres du Club Déméter, dont 40% de prestataires logistiques – 35% industriels – 25% distributeurs.]], représentatif d’un ensemble d’acteurs de la chaîne logistique globale, illustre la vision d’une vingtaine d’entreprises fortement engagées dans une démarche de progrès.

Leur responsabilité sociétale (45%) les motive à s’engager dans une politique de développement durable ; elles jugent (100%), indispensable l’implication de la Direction Générale dans la conduite de ces projets. Dans 1/3 des cas, une Direction du développement durable est porteuse de la démarche au sein de l’entreprise. Les entreprises ont impliqué à 80% leurs collaborateurs dans cette démarche, qu’elles développent également avec leurs fournisseurs, clients, transporteurs et filiales. Les indicateurs les plus mis en place sont : – le taux de remplissage (80%) – le nombre de palettes par véhicule (70%) – les émissions de CO2 (65%). Elles sont 30% à avoir mis en place des indicateurs mensuels. 74% d’entre elles ont intégré une clause développement durable dans leurs contrats de prestations logistiques et 88% sont prêtes à sanctionner les prestataires qui ne la respecteraient pas. La participation des salariés dans les projets « développement durable » est le premier critère d’implication (40%) ; la formation et les objectifs individuels ressortent comme étant essentiels (21%) dans les projets DD. Les entreprises cherchent avant tout à réaliser des économies sur les postes : électricité, papier, carburant, eau et kilomètres parcourus. Elles réalisent avant tout des investissements en formation (80%), études et matériel (70%). A 56 %, elles jugent « faibles » les surcoûts engagés en faveur des actions liées au développement durable. Plus de la moitié d’entre elles revalorisent entre 50% et 100% de leurs déchets. 68% des entreprises interrogées utilisent plusieurs modes de transport. Le ferroviaire est utilisé à 61%, contre 39% le fluvial. 63% de ces entreprises ont engagés une démarche HQE sur un de leurs entrepôts. Et même si une entreprise sur 3 effectue cette démarche pour être en accord avec la future réglementation, 45% revendiquent la volonté de l’entreprise comme étant le moteur principal ce cette initiative. Elles pensent d’ailleurs à l’unanimité que la norme HQE deviendra un standard de référence dans leur activité. 72% des entreprises se disent prêtes à réaliser des partenariats logistiques avec leurs concurrents directs. Globalement (88%) considèrent que la réglementation est une opportunité pour repenser ou faire évoluer leur modèle logistique. Enfin, par rapport au baromètre 2009, où l’implication de la Direction Générale était le facteur essentiel, nous constatons cette année la prise de conscience profonde de la mission DD avec la culture et la politique de l’entreprise (44% des réponses). Néanmoins le financement et le coût des projets liés au développement durable demeurent une préoccupation. Ainsi ces nouveaux résultats confirment l’intégration de plus en plus forte et structurante du développement durable dans les stratégies Supply Chain des firmes qui composent le Club Déméter. On note également une forte prise de conscience accordée aux aspects managériaux et sociaux des projets développement durable et une complète absence de sensibilité des projets en cours à la suspension de certaines mesures issues du Grenelle de l’environnement. Ce panel illustre les engagements à long terme d’un ensemble d’entreprises militantes convaincues que par l’action et la concertation entre les acteurs de la chaine logistique, le développement durable est davantage une opportunité de progrès pour tous, qu’un ensemble de contraintes. Le Club Déméter Environnement et Logistique Créée en 2004, l’association Club Déméter Environnement et Logistique réunit des membres permanents qui sont des entreprises leaders de l’industrie, de la distribution, de la prestation logistique et du secteur public, L’enjeu est de mettre en œuvre des solutions opérationnelles destinées à maîtriser les impacts environnementaux et particulièrement à réduire les émissions de CO2 dans la conception des stratégies logistiques des firmes et de favoriser le dialogue entre les différents partenaires impliqués. Les objectifs prioritaires étant de promouvoir, expérimenter et mettre en œuvre des actions concrètes, mesurables et respectueuses, dans les trois domaines de prédilection du Développement Durable : l’économie, le social et l’environnement.

 

Documents joints

Les membres du Club Déméter Environnement et Logistique :

ADEME Auchan Bel Brasseries Kronenbourg Carrefour Casino Coca Cola Entreprise Colgate Palmolive Danone Eaux France DHL Ecole des Mines Ferrero FM Logistic Geodis ID Logistics Kraft L’Oréal LR Services Mairie de Paris Ministère de l’écologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du T erritoire Monoprix Nestlé waters Orangina Schweppes Paprec Pepsico Pomona Procter & Gamble

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la performance durable des entreprises et investisseurs, décrypte pour nous les grands thèmes de la CSRD...

Lutte contre la dépendance énergétique : les politiques énergétiques française et européenne en 2024

Depuis 2019, la France a intégré dans sa législation l'objectif de la neutralité carbone d'ici 2050, conformément à l'Accord de Paris sur le changement...