Dans l'actualité :

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...

Efficacité énergétique des bâtiments : réalités et opportunités

Une étude publiée par le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD) révèle que les professionnels de la construction surestiment largement les surcoûts liés à la construction de bâtiments respectueux de l’environnement.

Selon l’étude réalisée dans le cadre du projet « Efficacité énergétique des bâtiments » dirigé par Lafarge et United Technologies, la méconnaissance des coûts et bénéfices réels des « bâtiments verts » est un frein majeur à la construction de bâtiments à faible consommation énergétique.

Ainsi, les 1400 professionnels qui ont participé à l’étude évaluent à 17 % les coûts supplémentaires d’un bâtiment à hautes performances énergétiques, soit plus de trois fois le surcoût réel qui n’est que d’environ 5 %. De même, ils estiment que les bâtiments sont responsables de 19 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, alors que ce taux atteint 40 %, soit plus du double.
L’étude révèle également que moins d’une personne interrogée sur sept a participé directement à un projet de construction durable. Le taux le plus élevé est atteint en Allemagne avec 45 %, alors que seulement 5 % des professionnels indiens sont concernés par la construction durable. Parmi les architectes, ingénieurs et prescripteurs, 20 % ont été impliqués dans un projet de construction durable. Enfin, 9 % des utilisateurs (propriétaires et locataires) disent avoir eu affaire au sujet.

Ces chiffres sont issus du rapport « Energy efficiency in buildings : business realities ans opportunities » (Efficacité énergétique des bâtiments : réalités et opportunités), qui rend compte de la première phase du projet lancé sous l’égide du WBCSD.

Basé à Genève, le WBCSD rassemble environ 200 entreprises autour d’un engagement commun pour le développement durable au travers des principes de croissance économique, de respect de l’environnement et de progrès social. Ses membres proviennent de 35 pays et de 20 grands secteurs industriels.

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs choix. Ils peuvent souscrire un contrat au tarif réglementé auprès d’EDF, le fournisseur historique. Les...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme et qu’un nouveau gouvernement se dessine, Oxfam France publie une étude sur les politiques d’adaptation...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...