Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Editions Les Liens qui Libèrent

Comment prendre en compte le point de vue d’un animal ?

" Qui a vu le zèbre ? L’invention de la perspective animale " de Thibault De Meyer.

Quels efforts, quelle créativité faut-il mettre en œuvre pour arriver à prendre en compte le point de vue d’un autre ? La question des perspectives est au cœur de la peinture qui a cherché, au moins depuis la Renaissance, à reproduire sur le tableau le point de vue d’un observateur humain. Plus récemment, certains éthologues ont radicalisé le projet des peintres en cherchant à reproduire la perspective d’autres animaux. Thibault De Meyer montre comment, en poussant le projet perspectiviste le plus loin possible on donne naissance à une toute nouvelle philosophie non-anthropocentrique et relationnelle, indispensable pour notre temps, loin du naturalisme et du relativisme.

En tentant de reproduire le point de vue  d’autres animaux, les éthologues modifient de fond en comble les paramètres de perception et, par ricochets, les notions connexes d’objet, de sujet, de corps et d’environnement se voient transformées.

Pourquoi les zèbres ont des zébrures ?

Un biologiste se met en quête pour comprendre comment ces équidés si singuliers sont perçus par ses espèces compagnes, c’est-à-dire les espèces qui vivent à proximité. À l’opposé d’une tendance relativiste qui coince chacun dans son propre point de vue, Thibault De Meyer montre que la notion de perspective peut produire et encourager des rencontres interspécifiques.

Avec les biologistes et les éthologues dont il décrit les travaux avec passion et minutie, il développe une conception relationnelle des perspectives. Cette conception infléchit également la notion moderne de la perspective en peinture et en architecture.

La perspective linéaire imposait une distance entre le sujet et l’objet de perception, entre la nature et la culture. Cette distance, caractéristique du naturalisme a été un des moteurs conceptuels de la dégradation de ce qu’on appelle l’environnement.

Hans Veth

Dans ce livre vous êtes invités dans un monde extraordinaire peuplé d’êtres concrets, vivants, passionnants… Mais surtout, ce que vous allez apprendre, et qui pourrait sérieusement affecter la manière dont nous pensons, voyons, sentons, traduisons, c’est un geste. Un geste qui célèbre les points de vue. Un geste précieux qui donne la confiance et la joie.

Vinciane Despret
Zèbre vu par un humain, un zèbre, un lion et une hyène, extrait de l’article de Melin et al. « Zebra stripes through the eyes of their predators » – Melin et al.

En relatant de nombreux épisodes de l’histoire de la biologie et de l’éthologie, mais aussi de l’histoire de l’art et de l’architecture, en ignorant les frontières disciplinaires, Thibault De Meyer entre en dialogue avec des penseurs et penseuses tels Leibniz, Nietzsche, Gilles Deleuze, Michel Serres, Bruno Latour, Donna Haraway, Philippe Descola ou encore Vinciane Despret.

Podcast audio sur l’invention de la perspective animale

Screenshot

A propos de l’auteur

Thibault De Meyer est professeur de philosophie des sciences et des techniques à l’université de Namur.

Thibault De Meyer est professeur de philosophie des sciences et des techniques à l’université de Namur.Screenshot

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...