Dans l'actualité :

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

21 résolutions pour agir en faveur des zones humides, de l’humanité et de la nature

La 14e conférence des pays signataires de la Convention...

[CETIM Cahier n°12] RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : progrès ou recul du droit international public ?

Peut-on justifier une intervention militaire pour des motifs humanitaires ? De tout temps les théoriciens ont tenté d’offrir une légitimité morale et légale aux interventions et ingérences dans les affaires d’États tiers réalisées au nom de la protection des populations et des droits humains. De « l’intervention d’humanité » du XIXe siècle au « droit d’ingérence » des années 1990, toutes ces théories ont buté sur le mêmes problème : elles sont instrumentalisées par les grandes puissances du moment au gré de leurs intérêts pour intervenir dans les affaires internes des États les plus faibles (ou considérés comme « voyous »). Depuis les années 2000, on assiste à l’émergence d’une nouvelle tentative de justifier les interventions et les ingérences au nom de motifs humanitaires : il s’agit de la « responsabilité de protéger ». Salué par certains comme une avancée du droit international public, et parfois même comme le symbole de l’avènement d’un nouvel ordre international, la responsabilité de protéger a notamment été invoquée dans les décisions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les cas de la Libye ou de la Côte d’Ivoire. En vertu de cette théorie, la responsabilité première de l’État est de protéger sa population, mais lorsqu’il se montre incapable de le faire, c’est à la communauté internationale d’assumer cette responsabilité. Ce nouveau cahier du CETIM porte un regard critique sur la responsabilité de protéger et l’analyse au regard des rapports de force géopolitiques existants. Il présente dans le détail les contours du concept de responsabilité de protéger, le contexte de son élaboration, les arguments avancés en sa faveur et les conditions de sa mise en œuvre. Il démontre les filiations avec les théories aujourd’hui largement démodées et discréditées de l’intervention d’humanité et de l’ingérence humanitaire. Ce cahier revient sur la création de l’ONU et rappelle l’importance des principes contenus dans sa Charte en tant que garants de l’égalité entre États et remparts contre l’arbitraire et la loi du plus fort. Il critique la responsabilité de protéger en tant que nouvelle tentative d’instrumentalisation du droit international qui menace les fondements de l’ordre international et met en danger la paix et la sécurité au niveau mondial.

Table des matières

[[CETIM Cahier n°12] RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : progrès ou recul du droit international public ?CETIM Cahier n°12] RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : progrès ou recul du droit international public ? » class= »caption » data-description= »RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : progrès ou recul du droit international public ? Une publication de la série droits humains du CETIM Décembre 2013 27 pages Cahier critique n°12″ align= »left » /> Introduction I. Rappel historique – A) Théorie de « l’intervention d’humanité » au XIXème siècle – B) La création l’ONU et les principes de sa Charte – C) La théorie du « droit d’ingérence humanitaire » II. La responsabilité de protéger – A) Le contexte de son élaboration – B) Le concept – C) Arguments avancés en faveur des interventions militaires – D) Tentatives de détournement de la Charte de l’ONU – E) Sommet mondial de l’ONU de 2005 – F) Mise en oeuvre de la « responsabilité de protéger » Conclusion

Consulter

Télécharger

Télécharger le Cahier N°12 du CETIM : RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : progrès ou recul du droit international public ?

Contact

CETIM – Centre Europe-Tiers Monde 6, rue Amat 1202 Genève Suisse Tél.: +41 22 731 59 63 Fax: +41 22 731 91 52 – www.cetim.ch

Ressources

Cahiers critiques Une collection du Programme Droits Humains du CETIM Cette série de cahiers critiques porte sur les enjeux de certains débats menés au sein des instances onusiennes des droits humains dans le but de contribuer à l’information et à la formation de toutes celles et de tous ceux qui luttent pour le respect et la mise en oeuvre de leurs droits fondamentaux. Cette série vise également à leur fournir une meilleure connaissance des textes (conventions, traités, déclarations, etc.) et mécanismes officiels existants à toutes celles et tous ceux qui luttent et se mobilisent pour qu’ils soient enfin appliqués. Notre Programme Droits Humains se consacre à la défense et à la promotion de tous les droits humains, les considérant totalement indissociables et indivisibles. Il met tout particulièrement l’accent sur les droits économiques, sociaux et culturels et sur le droit au développement, qui demeurent largement délaissés. Il vise notamment à lutter contre l’impunité de leurs multiples violations et à aider les collectivités, mouvements sociaux, ONG qui en sont les victimes à faire entendre leurs voix et valoir leur droits.

– Article de Robert James Parsons à propos du cahier N°12 pour Le Courrier :
Du « droit d’ingérence » à la « responsabilité de protéger » (image) Différents documents/liens cités dans ce cahier :« Assistance humanitaire aux victimes des catastrophes naturelles et situations d’urgence du même ordre », Résolution de l’Assemblée générale 43/131 du 8 décembre 1988 (PDF) – « Assistance humanitaire aux victimes des catastrophes naturelles et situations d’urgence du même ordre », Résolution de l’Assemblée générale 45/100 du 14 décembre 1990 (PDF) – Résolution du Conseil de sécurité n° 1706 du 31 août 2006 (Darfour) (PDF) – Résolution du Conseil de sécurité n° 1975 du 30 mars 2011 (Situation en Côte d’Ivoire) (PDF) – Résolution du Conseil de sécurité n° 2000 du 27 juillet 2011 (Situation en Côte d’Ivoire) (PDF) – « La mise en oeuvre de la responsabilité de protéger », Rapport du Secrétaire générale de l’ONU, B. Ki-Moon, du 12 janvier 2009 (PDF) – Cour internationale de justice, « Affaire du Détroit de Corfou », Arrêt du 9 avril 1949 (PDF) – « Intervention humanitaire et intervention d’humanité : évolution ou mutation en Droit international ? » de Katia Boustany in Revue québécoise de droit international, vol. 8, n°1, 1993-1994 (PDF) – « La responsabilité internationale de protéger: introduction et mise en oeuvre, méfiance et abus », de Hans-Christof von Sponeck in Horizons et débats, n° 18-19, 5/2007 « Réflexions liminaires à propos des interventions humanitaires des Puissances européennes au XIXe siècle », de Davide Rodogno in Relations internationales, n° 131, 3/2007 « Responsabilité de protéger », rapport de la CIISE, publié par le Centre de recherches pour le développement international, Ottawa, 2011 Publications relatives du CETIM : Le droit international et les puissances occidentales de Robert Charvin – Sortir le Droit international du placard de Monique et Roland Weyl
LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET LES DROITS HUMAINSN°11 – Juin 2012 – PDF Table des matières Introduction
I. Qu’est-ce que la pauvreté ?
   A) Le brouillard sémantique
   B) Un champ de recherche multidisciplinaire
   C) Ce qui manque dans la recherche
   D) La pauvreté multidimensionnelle
II. Les leçons de l’histoire : l’idéologie de la pauvreté
III. Les mesures de la pauvreté

   A) Les mesures de la pauvreté monétaire
   B) Les mesures de la pauvreté non monétaire
   C) Les chiffres de la pauvreté
   D) En quoi ces chiffres nous aident-ils ?
   E) Et les inégalités
IV. Les stratégies de lutte contre la pauvreté
   A) De St François d’Assise au Grand Renfermement
   B) De Mandeville et Marx à la citoyenneté sociale
   C) De l’OIT à l’ONU et à la Déclaration universelle des droits de l’homme
V. La rupture du néolibéralisme et ses contrecoups au sein de l’ONU
   A) La dette, les PAS, la Banque mondiale et sa prétendue lutte contre la pauvreté
   B) Objectifs du millénaire : Histoire d’un échec annoncé
Conclusion – Article de Francine Mestrum synthétisant ce cahier pour Public Service Europe : Global poverty is a consequence of free-trade ideology(seulement en anglais) Différents documents/liens cités dans ce cahier :Site internet du Social Global JusticePNUD, Rapport mondial sur le développement humain 2001 (pdf) – Rapporteuse spéciale sur l’extrême pauvreté et les droits de l’hommeMme Magdalena Sepulveda CarmonaPage uniquement disponible en anglais !Rapports annuels (page anglaise uniquement, html) – Missions dans les pays (page anglaise uniquement, html) – Résolution 3201 (S-VI) adoptée par l’Assemblée générale le 1er mai 1974 (pdf) – Résolution 3202 (S-VI) adoptée par l’Assemblée générale le 1er mai 1974Présente un Programme d’action détaillé concernant l’instauration d’un nouvel ordre économique (pdf) – CODESC, Questions de fond concernant la mise en oeuvre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels: la pauvreté et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturelsadoptée le 4 mai 2001 (voir §§ 1 et 8 du document E/C.12/2001/10, daté du 9 mai 2001)

 

A lire

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

L’agriculture et l’écologie sont condamnées à réussir ensemble selon la LPO

La transition agroécologique s’impose pour assurer la souveraineté alimentaire,...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Bachelor ACT, un diplôme pour les métiers porteurs de sens

Alors que de plus en plus de jeunes expriment...

Accompagner l’éco-anxiété à l’école et au travail, un rapport de la Fondation Jean Jaurès

Répondre à l’impuissance, la peur, la colère Par Maxime Dupont,...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des émissions de gaz à effet de serre. L’agriculture régénératrice permet de séquestrer du carbone dans...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es considèrent la mobilisation et l’action citoyenne comme des solutions efficaces dans la lutte contre le...

21 résolutions pour agir en faveur des zones humides, de l’humanité et de la nature

La 14e conférence des pays signataires de la Convention de Bonn pour la protection et la conservation des espèces animales migratrices (COP 14 CMS)...