Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

Ce que font les écrivains pour sauver la planète

Ce mois-ci, le magazine Lire ouvre ses pages aux écrivains et aux scientifiques qui s’engagent en faveur de la planète.

Par-delà les lectures fondatrices qui, hier, déterminèrent les vocations de Yann Arthus-Bertrand et de Nicolas Hulot, parmi les chefs-d’œuvre signés de poètes, de romanciers ou de philosophes devenus des classiques de l’écologie, et parmi encore toutes les nouveautés – récits, romans, essais et documents -, c’est aux témoignages et aux démonstrations d’écrivains et de scientifiques qui s’engagent en faveur de la planète que Lire a fait la meilleure part. En mettant notamment l’accent sur les exemples qui nous viennent d’Amérique, à travers le témoignage inédit de Rick Bass décidé à sauver sa vallée du Montana, ou à l’occasion d’un reportage, auprès de Dan O’Brien, écrivain-culte et éleveur de bisons dans les Black Hills. C’est ce «principe de responsabilité» qui, en conclusion de cette enquête, préside au pressant Appel de Lire: «Ici, la Terre…».

L’Appel de Lire : Ici la Terre…

«Pour une action conjointe des écrivains et des scientifiques pour sauver la planète»

Mieux qu’un discours ou un article, les livres ont cette faculté exceptionnelle de célébrer la beauté du monde mais aussi d’en souligner la fragilité. Nous, dont le travail consiste à lire et à écrire, à observer et à informer, nous nous efforçons de répondre à cette préoccupation fondamentale. Ceux parmi nous qui voyagent peuvent dire à quel point la planète et ses paysages sont défigurés d’année en année.

Nous sommes chaque jour plus nombreux à estimer que l’aveuglement et la cupidité des hommes se retournent contre l’humanité. Trop souvent les sociétés tolèrent le déversement de produits toxiques dans les cours d’eau, le défrichage des forêts primaires (qui recèlent pourtant les végétaux dont seront tirés les médicaments de demain), la destruction des coraux au profit de complexes touristiques, la dévastation des écosystèmes ou habitats naturels indispensables à la survie de la flore, de la faune et de l’espèce humaine. Trop souvent les sociétés s’inclinent devant la surconsommation énergétique malgré les déséquilibres provoqués par le réchauffement climatique: tempêtes toujours plus fréquentes et toujours plus violentes, disparition des glaciers et d’espèces animales, populations déplacées…

Ecrivains et scientifiques du monde entier, nous voulons contribuer concrètement et conjointement à un développement respectueux de l’environnement. Chacun d’entre nous est l’acteur ou le témoin d’actes de résistance aux résultats incontestables face au laisser-aller. Nous devons définir les prochaines actions prioritaires en rapprochant les experts de la communauté scientifique, les acteurs économiques et les représentants des pouvoirs publics lors d’assises internationales qui se tiendront au printemps 2008. Il est temps, en effet, de dissiper la confusion qui a justifié jusqu’à aujourd’hui inertie et frilosité: nous appelons à une transversalité des lettres et des sciences.

A l’initiative du magazine Lire, nous soussignés appelons à tenir ces assises à l’ambition inédite qui rassembleront autour de ces questions les scientifiques, les écrivains et les philosophes*. Car les enjeux de l’environnement dépassent les idéologies et les frontières, et affectent les générations à venir: ils sont l’affaire de tous.

Parmi les premiers signataires:

Erik Orsenna de l’Académie française, Jean-Christophe Rufin, Jean Malaurie, Isabelle Autissier, Alain Mabanckou, Kenneth White, Dan O’Brien…

Pour signer vous aussi l’appel de Lire: Ici la Terre

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...