Dans l'actualité :

Les prairies et parcours : des systèmes vivants pour la transition agroécologique  

Les prairies naturelles ou permanentes et parcours, riches en...

Les produits issus du pétrole ont une empreinte carbone plus élevée qu’estimée 

De nouvelles données publiées récemment influencent de manière significative...

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A l'occasion du Salon de l’agriculture, 12 ONG réunies...

BENEFRICHES, un nouvel outil pour monétiser les bénéfices de la reconversion des friches développé par Arcadis

  • Un outil d’aide à la décision, en libre accès, au service des collectivités et de tous les acteurs de l’aménagement des territoires.
  • Développé pour le compte de l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), avec l’institut de recherche Efficacity et en étroite collaboration avec un échantillon de porteurs de projets.
  • Qui répond aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux des territoires, en évaluant non seulement l’impact socio-économique de la reconversion de friches (y compris en cas de désartificialisation et renaturation), mais aussi et surtout en lui donnant une valeur monétaire.
Arcadis, société internationale d’ingénierie et de conseil pour les actifs naturels et construits, annonce la création d’un outil inédit permettant d’évaluer et de monétiser les bénéfices de la reconversion de friches, afin d’aider les collectivités et les acteurs de l’aménagement des territoires à prendre les bonnes décisions quant au choix d’implantation et d’usage de leurs projets, et à les inscrire davantage dans une démarche d’aménagement durable. Cet outil, appelé BENEFRICHES, a été développé pour le compte de l’ADEME et est disponible au sein de la médiathèque en ligne de l’agence. Face à l’accroissement de la population et à la densification des zones urbaines, la création de nouveaux espaces de vie – logements, bureaux ou parcs urbains – est devenue un défi pour les collectivités et les aménageurs. En évitant les frais de dépollution et de transformation, les projets qui impliquent l’étalement urbain en périphérie et l’artificialisation des sols peuvent sembler rentables de premier abord, mais posent un certain nombre de problèmes face aux enjeux environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui. « Lorsque l’on réfléchit à l’échelle d’un quartier, il peut être plus judicieux d’opter pour la réhabilitation d’une friche. En effet, au-delà d’éviter la création de nouvelles infrastructures de transports et d’énergie, le choix du renouvellement urbain peut permettre d’accroître l’attractivité d’un quartier et sa valorisation foncière. » déclare Maximilien Piquant, Responsable des Etudes Socio-économiques au sein d’Arcadis. Laurent Chateau, chargé de mission à l’ADEME, poursuit : « En tant que fonciers disponibles, les friches représentent en outre de réelles opportunités pour inscrire les territoires dans une trajectoire de sobriété et de résilience nécessaire à l’atteinte de l’objectif de ‘’zéro artificialisation nette’’ ». BENEFRICHES est la conjugaison des savoir-faire d’Arcadis en matière de socio-économie et d’environnement au service d’un large éventail de sujet dont celui de la reconversion de friches. Il est aussi le résultat d’une étroite collaboration avec les services de l’ADEME, l’Institut Efficacity et un échantillon de porteurs de projets. « Ensemble, nous avons travaillé de manière constructive pour développer un outil alliant vision terrain et méthodologie. Après une phase test sur 4 projets et usages différents, l’outil BENEFRICHES a démontré que la reconversion de friches génère des bénéfices nets socio-économiques pouvant compenser le déficit économique de l’opération et même afficher un bilan plus favorable. », commente Adrien Bestieu, Chargé d’Etudes Socio-économiques au sein d’Arcadis.
BENEFRICHES, un nouvel outil pour monétiser les bénéfices de la reconversion des friches développé par Arcadis
BENEFRICHES, un nouvel outil pour monétiser les bénéfices de la reconversion des friches développé par Arcadis
Résumé : L’outil BENEFRICHES permet de quantifier les bénéfices nets socio-économiques et environnementaux d’un projet d’aménagement pour aider les collectivités et acteurs de l’aménagement à orienter leurs choix d’implantation entre le renouvellement urbain et l’extension urbaine (friche vs. terres agricoles), voire entre différents scénarios d’usage sur une même friche (ex : logements vs. parc paysager). En tant que fonciers disponibles dans tous les territoires, les friches sont des réelles opportunités pour inscrire ces territoires dans une trajectoire de sobriété et de résilience nécessaire à l’atteinte de l’objectif de « Zéro artificialisation nette ». Mais la remise en état des friches est un préalable coûteux qui contraint nombre de projets de reconversion (bilan économique déficitaire). Notamment dans les zones où le marché immobilier est peu porteur et pour des projets visant des usages alternatifs à la construction qui ne génèrent pas ou peu de recettes (renaturation, production d’énergies renouvelables, etc.). Bien qu’essentielle, l’approche économique seule est insuffisante à accompagner le changement vers la réduction de l’artificialisation, car elle n’intègre pas l’ensemble des effets qu’un tel projet peut induire (ex : amélioration de l’attractivité d’un quartier, réduction du besoin en infrastructures et en déplacements, maintien de capacité de stockage de carbone dans les sols, etc.) L’application de l’outil BENEFRICHES à 4 opérations démontre que la reconversion de friches génère des bénéfices nets socio-économiques pouvant « compenser » le déficit économique de l’opération.

Les outils

Fiches cas des bénéfices de la reconversion de friches – Bénéfriches : Fiches cas des bénéfices de la reconversion de friches – BénéfrichesRapport des bénéfices de la reconversion de friches – Bénéfriches : Rapport des bénéfices de la reconversion de friches – BénéfrichesSynthèse des bénéfices de la reconversion de friches – Bénéfriches : Synthèse des bénéfices de la reconversion de friches – BénéfrichesNotice Utilisation de l’outil bénéfice de la reconversion de friches – Bénéfriches : Notice Utilisation de l’outil bénéfice de la reconversion de friches – BénéfrichesRéférentiel évaluation des bénéfices de la reconversion de friches – Bénéfriches Référentiel évaluation des bénéfices de la reconversion de friches – Bénéfriches – Tableur outil de bénéfice de la reconversion de friches – Bénéfriches Tableur outil de bénéfice de la reconversion de friches – BénéfrichesTélécharger les outils BENEFRICHES

 

Documents joints

A lire

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La vue, le bruit ou l'odeur. Tels sont les...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Bachelor ACT, un diplôme pour les métiers porteurs de sens

Alors que de plus en plus de jeunes expriment...

Les prairies et parcours : des systèmes vivants pour la transition agroécologique  

Les prairies naturelles ou permanentes et parcours, riches en biodiversité, présentent de nombreux atouts pour la transition agroécologique. Ils aident les agriculteurs à temporiser...

Les produits issus du pétrole ont une empreinte carbone plus élevée qu’estimée 

De nouvelles données publiées récemment influencent de manière significative les comparaisons ACV des plastiques issus du carbone renouvelable et des plastiques issus du pétrole...

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A l'occasion du Salon de l’agriculture, 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie...