CDURABLE
Cdurable
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Entreprises durables

Sekoya : un club industriel en pointe dans les innovations bas carbone

jeudi 23 décembre 2021
Posté par Olivier Giraud

Imprimer

Réunir différents acteurs du secteur de la construction dans l’acception la plus large du terme, tous mus par une réelle envie de rendre le secteur plus vertueux au niveau écologique, et mettre en commun leurs solutions bas carbone pour susciter l’émulation, fédérer les énergies et doper l’innovation, telle est l’idée du club industriel Sekoya. Présentation de cette belle initiative et de quelques-unes des solutions qu’elle a mises en avant.



Photo Wikimedia Commons, World Wide Gifts

Le Sequoia : résilient, durable, piège à carbone, tout un symbole...

Le sequoia, c’est bien sûr cet arbre extraordinaire par sa longévité et sa taille hors du commun . Certains spécimens, comme le General Sherman ou l’Hyperion battent des records en termes de volume ou de hauteur. Ces arbres qui ont traversé les siècles et ont résisté à tous les assauts du temps sont bien sûr d’incroyables puits de carbone naturel. Rien d’étonnant donc à ce que cet arbre à la résilience phénoménale ait donné son nom à une plateforme carbone et climat. Baptisée Sekoya et lancé en juin 2019 par le groupe Eiffage et le spécialiste de l’innovation dans le secteur de la construction Impulse Partners, ce « club industriel bas carbone » ambitionne de promouvoir et déployer toutes sortes de solutions pour lutter contre le changement climatique. Une initiative d’autant plus pertinente que les grands donneurs d’ordre sont particulièrement attentifs à ce que les professionnels du BTP peuvent proposer dans une perspective d’optimisation des coûts, et de performance écologique. Ainsi Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris, en charge du méga-chantier du Grand Paris Express, soulignait-il que les « candidats doivent identifier toutes les pistes d’innovation possibles » pour se positionner au mieux sur les appels d’offres.

Plus qu’une plateforme, une alliance pour aller plus vite dans la décarbonation du BTP

La plateforme collaborative Sekoya affiche clairement trois objectifs dès sa page d’accueil : identifier et mettre en valeur les solutions des entreprises les plus innovantes favorisant l’émergence de la ville et des infrastructures durables, soutenir le déploiement des solutions bas carbone luttant contre le dérèglement climatique, déployer des innovations et participer à l’amélioration de la qualité de vie des habitants. Vaste programme qu’Eiffage et Impulse Partners ne sont pas les seuls à porter puisqu’au total, Sekoya regroupe huit autres partenaires, tous acteurs de la construction : l’entreprise de gestion foncière Covivio, le spécialiste des infrastructures électriques Legrand, le cimentier Vicat, le groupe Saint-Gobain, le CEEBIOS (Centre Européen d’Excellence en Biomimétisme de Senlis), l’Union sociale pour l’habitat qui n’est autre que l’organisation représentative du secteur HLM, le spécialiste du revêtement de sol Gerflor et enfin le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).

Ensemble, ces dix entreprises se sont donc données pour mission de mettre en lumière toutes les solutions innovantes visant à décarboner le BTP. Ce que confirme d’ailleurs Benoît de Ruffray, le président du groupe Eiffage, pour qui « Sekoya est plus qu’une plateforme, c’est l’alliance de différents acteurs de la chaîne de construction, décidés à aller plus vite sur les solutions globales bas carbone, Et d’ajouter : « Nous sommes tous concernés par un défi écologique, économique, mais aussi social. L’environnement n’est pas une contrainte mais une opportunité. Les clients attendent de nous que nous ayons de l’ambition sur ces sujets. Nous n’avons pas la prétention d’y arriver seuls, mais l’urgence est là ».

Un premier appel à solutions couronné de succès

C’est justement parce qu’Eiffage et ses partenaires n’ont pas la prétention de parvenir seuls à accélérer la décarbonation de leurs activités qu’elles ont lancé, via Sekoya, des appels à solutions. Chaque année depuis 2019, ETI, PME et start-ups porteuses de solutions techniques bas carbone sont invitées à les faire connaître et à faire acte de candidature via la plateforme en ligne, dans l’une des thématiques proposées par Sekoya. En 2019, le premier appel à solution mettait en avant six thèmes : nouvelles mobilités, conception et réalisation bas carbone, économie circulaire, biodiversité et génie écologique, méthodes et outils, énergies renouvelables et performance énergétique. Au total, 57 solutions ont été proposées et, après concertation, Eiffage, Impulse Partners et leurs partenaires ont sélectionné cinq lauréates.

Parmi elles, Circouleur qui fabrique et commercialise des peintures acryliques professionnelles neuves composées à plus de 70 % de matière recyclée récupérée sur chantier, ce qui permet de diviser par 12 le bilan carbone comparativement à une peinture classique ; la place de marché digitale Backacia, dédiée au réemploi des matériaux et équipements de construction mettant en relation acheteurs et vendeurs professionnels du secteur du BTP ; la start-up Source Urbaine qui valorise les eaux pluviales en ville par des équipements de récupération composés de jardinières étanches et d’un substrat planté, permettant la création d’un maillage de réservoirs tampons sans travaux lourds de terrassement ou d’adaptation ; ou encore Sylfen qui développe des solutions intégrées de stockage et de production d’énergie par cogénération, à destination des bâtiments et écoquartiers souhaitant couvrir leurs besoins en toute sérénité à partir de sources d’énergies locales et renouvelables. Enfin, la start-up Celloz, qui a mis au point un panneau de toiture biosourcé fabriqué à partir de fibres de cellulose recyclées et de résines végétales, a également été distinguée par ce premier appel à solutions de Sekoya, pour la plus grande satisfaction de François Ruffenach, le dirigeant de la société. « C’est une belle reconnaissance et nous allons pouvoir bénéficier d’une vitrine importante avec la construction d’un chantier témoin rassemblant différentes innovations visant la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments », se réjouit-il.

Toujours plus de solutions

Grâce à la plateforme Sekoya, ce premier appel à solutions a permis d’initier une vingtaine de collaborations avec les partenaires du club, de l’étude de faisabilité à l’association des solutions à des réponses à appels d’offres ou à des projets. « Toutes ces solutions ont été livrées et seront mises en œuvre, avec ou sans l’accompagnement d’Eiffage », confirme Valérie David, directrice du développement durable et de l’innovation transverse du groupe. Mais surtout, fort du succès de sa première édition, la plateforme a évidemment renouvelé l’expérience les années suivantes. En 2020, seules deux thématiques étaient proposées : conception et construction bas carbone, usages et exploitation bas carbone. Au terme des trois mois ouverts aux candidatures, 56 solutions ont été déposées sur Sekoya. En janvier 2020, le jury a dévoilé ses six lauréats et son coup de cœur. « Les solutions se situent toutes à la jonction de plusieurs piliers du développement durable et jouent habilement de plusieurs des atouts suivants : énergies renouvelables en neuf comme en rénovation, matériaux de construction stockant du carbone, économie circulaire et écomobilités urbaines douces », précise le club Sekoya.

Ont ainsi été distingués l’ESICT Caen pour son Pavé Coquillage, un éco-pavé drainant composé de coquillages broyés, la technologie de CarbonCure qui permet de minéraliser chimiquement les déchets de CO2 pendant le processus de fabrication du béton afin que celui-ci soit plus écologique et plus solide, la marketplace B2B de mobilier de bureau d’occasion et éco-responsable Bluedigo, Celsius Energy qui connecte les bâtiments tertiaires neufs ou existants à l’énergie de leur sous-sol où se situe 70 % de l’énergie consommée, l’abri vélo Mobypod de Nielsen Concept sécurisé, connecté et multi-services, et enfin le Pavé de Sasminimum, un matériau recyclé et recyclable, fabriqué localement à partir de déchets plastiques récupérés sur le territoire français. Quant au coup de cœur du jury Sekoya, il a été décerné à Axibio, une entreprise francilienne qui a développé un point d’apport volontaire connecté dédié à la collecte de biodéchets.

Plus près de nous, Eiffage et ses partenaires ont annoncé le 8 septembre dernier les lauréats du troisième appel à solutions de la plateforme Sekoya sur le thème de l’adaptation au changement climatique. Parmi les 75 solutions déposées sur la plateforme, trois ont particulièrement attiré l’attention du jury : tout d’abord Air Booster, un dispositif qui, apposé aux murs d’un bâtiment, transforme le bardage métallique en un puissant échangeur thermique grâce à l’utilisation de l’énergie du soleil. Ensuite, Gramitherm, le premier panneau isolant en fibre d’herbe, fabriqué à partir de gazon et dont l’empreinte carbone est négative. Enfin, la troisième solution distinguée est Maximum, une marque de mobilier produit exclusivement à partir de chutes de productions industrielles. Outre ces trois lauréats, le coup de cœur du public a été attribué à Weco, une start-up francilienne qui a mis au point un système de toilettes publiques écologiques et autonomes, qui traite et recycle les eaux usées en chasse d’eau. Autant de solutions qui reflètent la philosophie du club Sekoya et qui ont et auront toutes un rôle à jouer dans la décarbonation du BTP aujourd’hui et dans les années à venir.

Article lu 1917 fois



 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable