CDURABLE
Cdurable
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
une sélection Cdurable > Sélection de Médias Cdurable
Sortie du documentaire engagé le 7 Octobre 2014

NO GAZARAN en DVD

Un film de Doris Buttignol & Carole Menduni

mercredi 27 août 2014
Posté par Cyrille Souche

Imprimer

Drame écologique annoncé ou aubaine financière ? Connu du grand public depuis seulement quelques années, l’exploitation du gaz de schiste soulève de nombreuses questions. No Gazaran décrypte les enjeux et dangers d’une ressource qui, au-delà des problématiques environnementales, pose de vrais défis démocratiques, et pousse les gouvernements à agir à l’encontre des intérêts citoyens.

Un dossier que suit CDURABLE.info depuis 2010 ...



« Un œuvre pédagogique salutaire. » Le Monde

« Au-delà même de son sujet, le film prend une ampleur insoupçonnée en décryptant, avec beaucoup de réussite, les ressorts d’une lutte citoyenne et politique, où les maires et autres élus locaux se trouvent souvent en première ligne, toutes étiquettes confondues. […] Passionnant. » La Croix

« No Gazaran sonne comme un cri d’alarme à prendre au sérieux. […] Un documentaire engagé et terriblement pertinent. » aVoir-aLire.com

L’alerte est lancée dans le sud-est de la France début 2011 : le gaz de schiste arrive dans nos villages, nos paysages, nos vies. Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue, le film témoigne des soubresauts d’une société prise au piège d’un modèle économique en crise.

Tourné aux États-Unis, au Canada, en France, en Belgique ou encore en Bulgarie, No Gazaran part à la rencontre de ceux qui se battent quotidiennement contre l’exploitation du gaz de schiste : élus locaux ou européens (la députée verte Michèle Rivasi), journalistes (Hervé Kempf), mais aussi scientifiques, responsables d’associations, ingénieurs, médecins…

Ce film militant, qui dénonce la convoitise des États et l’influence des lobbies du gaz, est accompagné dans cette édition DVD de compléments : des entretiens supplémentaires avec Hervé Kempf, Vincent Fristot et Thomas Porcher, une analyse des dangers du fracking sur la santé, et un extrait du film Terres de schiste qui montre comment les entreprises de forage s’installent en Argentine.

DVD disponible à la vente le 7 octobre 2014
Prix de vente indicatif : 15€

« La fracturation de la roche-mère, où sont emprisonnés ces hydrocarbures à plusieurs kilomètres de profondeur, nécessite non seulement l’usage de volumes d’eau faramineux (19 millions de litres par injection), mais aussi de produits hautement cancérigènes, qui infectent les nappes phréatiques. » Alternatives Économiques

« Je crois qu’une grande partie de nos concitoyens, sentent que ce monde ne va plus et sont prêts à accepter une autre vision du monde plus optimiste, plus positive mais qui passe par la reconnaissance de la gravité de la crise écologique. » Hervé Kempf, journaliste-écrivain

Le film

No Gazaran
Un film documentaire de Doris Buttignol & Carole Menduni
2014 – 90 minutes – Une production Brasseurs de Cage / Les Films du Zèbre / Lardux Films
Sortie en salles le 2 avril 2014

Il y a trois ans, des milliers de citoyens découvrent que des permis d’exploration de gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret.
Ce déni de démocratie provoque alors une mobilisation sans précédent qui enflamme le Sud-Est de la France et fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure.
Face à la pression du lobby pétrolier sur le gouvernement, citoyens et élus locaux se préparent à la désobéissance civile. Ils dénoncent l’illusion d’un eldorado financier et les risques sur la santé et l’environnement. Mais de nouveaux forages démarrent.
Cette résistance faite de solidarité, d’imagination et d’intelligence collective sera-t-elle suffisante pour relancer le débat sur la transition énergétique ?

No Gazaran Un film documentaire de Doris Buttignol & Carole Menduni

Compléments DVD

 Entretiens (16 min)

Hervé Kempf
Ancien journaliste du Monde, spécialiste des questions écologiques, Hervé Kempf revient sur la nécessité de changer de régime énergique. Il explique aussi quels sont les intérêts de la désobéissance civile pour lutter contre les gouvernements et les lobbies.

Vincent Fristot
Porte-parole de l’association négaWatt, Vincent Fristot dénonce l’exploitation des gaz de schistes, qui restent des énergies fossiles, alors que le contexte devrait être à une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il explique les bienfaits écologiques et sociétaux d’une transition vers les énergies renouvelables.

Thomas Porcher
Docteur en économie, auteur du livre Le mirage du Gaz de Schiste, Thomas Porcher montre que la plupart des bénéfices promis par l’exploitation du gaz de schiste ne sont que des mirages : les retombées économiques ne sont pas celles annoncées par les lobbies, les emplois créés restent faibles, et les arguments sur l’indépendance énergétique ne peuvent être utilisés dans le cadre de l’Europe.

 Santé et Fracking (6 min)

André Picot (toxicologue), Adam Law (endocrinologue) ou encore Alain Ducroux (chirurgien hospitalier) détaillent les conséquences néfastes du fracking sur la santé, et expliquent comment se protéger face aux forages.

 Extrait du film Terres de schiste, l’exploitation du gaz de schiste en Argentine (5 min)

L’Argentine serait le 3ème pays mondial en termes de réserves de gaz de schiste. Cet extrait montre comment des sociétés étrangères (dont Total) exploitent ces ressources avec l’aval du gouvernement, sans pour autant consulter les populations locales.

Collectif 07 - STOP aux Gaz de schiste

Note d’intention des réalisatrices

Voilà maintenant plus de deux ans que nous nous intéressons à la question de l’exploitation du gaz de schiste en France et en Europe, avec beaucoup d’intérêt car nous vivons l’une et l’autre sur un terrain concerné. Nous avons rencontré de nombreux acteurs impliqués dans ce dossier : les mouvements d’opposition, les élus locaux, régionaux, européens, les experts juristes, les hydrogéologues, les médecins, les toxicologues, les ingénieurs... etc.

De cette investigation, ressort des interrogations sur le processus démocratique. Qui décide du bien commun, de ce qui est bénéfique pour la communauté ? Qui assume les conséquences de ces décisions ?

La controverse autour du gaz de schiste est née parce que les décideurs n’ont jamais eu à se justifier ; ce sont les citoyens et les élus locaux qui ont eu la charge de réunir les informations pour d’avertir la population sur la nature des bénéfices mais aussi des risques de ces extractions. La difficulté d’accès à des informations claires, la récupération politique et la crise économique - qui ne fait pas des questions écologiques une priorité – sont autant d’obstacles à la compréhension par le grand public des enjeux de l’exploitation du gaz de schiste.

C’est cette réalité que nous voulons mettre en lumière avec ce film.

Nous sommes d’abord parties du terrain, des gens qui luttent contre les forages pour comprendre qui ils sont et les motivations de leur combat. Les opposants au gaz de schiste n’ont pas le profil classique de la revendication militante. Ils sont artisans, enseignants, de profession libérale, agriculteurs, de tous âges, de toutes opinions politiques et pas toujours écologistes. Ce qui les lie ? L’exercice d’une citoyenneté, ce que Stéphane Hessel appelait « l’indignation ».

L’idée était de mener une enquête approfondie s’appuyant sur des faits qui nous permettraient de décrypter les véritables enjeux géostratégiques, environnementaux, financiers et sociétaux du gaz de schiste.

Pour nous, cette nouvelle énergie fossile est le témoin d’une mutation profonde et décisive : nous arrivons au terme d’une époque d’abondance et de consumérisme triomphant, où l’énergie était peu chère et considérée sans limites. On sait aujourd’hui que les ressources fossiles ne sont pas inépuisables, et celles qui existent sont confisquées par une poignée de multinationales qui règnent sans partage sur la planète.

Le gaz de schiste est apparu comme une solution parfaite, un cadeau divin des industriels américains face aux problèmes du peak oil, dans une civilisation qui n’a pas conscience qu’elle est fondée sur l’énergie abondante et bon marché. À partir de l’expérience américaine, nous avons voulu faire comprendre aux spectateurs la nature et la gravité des risques de cette exploitation.

Il nous semble essentiel de rendre compte de ce que nous avons vu et entendu ici et là, et c’est la raison d’être du film.

No Gazaran Un film documentaire de Doris Buttignol & Carole Menduni

Les réalisatrices

Doris Buttignol

Doris Buttignol est auteur, réalisatrice et artiste multimédia.
Née en France, elle entame son parcours artistique à Vancouver (Canada) au début des années 80 en collaborant notamment avec le Western Front à des projets issus du mouvement Fluxus. Elle participe à des expérimentations liées à l’émergence des nouvelles technologies comme la plissure du texte, un projet d’écriture télématique simultané initié par Roy Ascott dans le cadre de l’exposition Electra pour le Musée d’Art Moderne de Paris.
Elle investit ensuite le champ du cinéma documentaire en écrivant et réalisant une douzaine de films depuis 1990.
Son premier long métrage Voyages en mémoires indiennesa reçu de nombreuses récompenses en Festivals, il est sorti en salles en 2005. En 2006, il est présenté à L’ONU pour débattre de la notion de génocide culturel.
Parallèlement à son travail d’auteur indépendant, elle fonde avec Jo Béranger le collectif des Brasseurs de Cages en 2000.
Elle développe actuellement un nouveau long métrage Le sacrifice de K’iid K’iyaas, une fable environnementale mettant en scène les derniers arbres monumentaux de l’hémisphère nord. Ce film doit être tourné sur l’archipel Haïda Gwaïï, dans le Pacifique Nord.

Carole Menduni

Carole Menduni est auteur, metteur en scène, photographe et réalisatrice.
Née en France, elle étudie le théâtre à l’université de Londres où elle travaille comme metteur en scène pendant cinq ans entre 2000 et 2005. Elle codirige le « Theatre 28 » avec Stephen Henry. La compagnie milite pour la suppression de la section 28, loi instaurée par Margaret Thatcher qui interdit de parler de l’homosexualité à l’école. La loi est retirée sous Tony Blair après le premier Festival de théâtre Lesbiennes, Gays, Bi et Trans de Londres organisé par « Theatre 28 ».
Après avoir assisté Doris Buttignol pendant 3 ans, elle coréalise No Gazaran, son premier long-métrage.

Carole Menduni et Doris Buttignol

NO GAZARAN - Un film de Doris Buttignol & Carole Menduni – 2014 – 90 minutes

Une production Brasseurs de Cage / Les Films du Zèbre / Lardux Films

Sortie salles : 2 avril 2014


Article lu 1554 fois



 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable