CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Agenda CDURABLE
L’Avent du monde d’après…

Les pistes et signaux d’un monde durable et désirable pour le monde d’Après ...

par l’Association 4D

mardi 8 décembre 2020
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

Un jour, une fake news, une solution : projetez-vous dans l’après avec l’Avent de 4D. Pour cette période de l’Avent, 4D a créé un calendrier de l’Après, relayé chaque jour sur les réseaux sociaux. Ce calendrier est une véritable boîte à outils combinant les rapports, méthodes développées par 4D sur les deux dernières années. Ces outils sont pour vous ! Retrouvez notre article composé des solutions pour l’Après : Les pistes et signaux d’un monde durable et désirable.



Découvrez ci-dessous les solutions et réalisation de 4D à travers la réponse à diverses Fake News qu’éclaire le Développement Durable.

Plats de fête : un bon gratin de mouches ? #ODD 2

Insectes voire même « toilet economy » (si si regardez…) sont parfois brandies comme des solutions pour répondre aux crises alimentaires. Plutôt que de partir sur des solutions à pures fins industrielles, nous vous proposons de regarder quels sont les différents scénarii de rupture agro-alimentaire qui posent la question de la sécurité alimentaire, nutritionnelle et environnementale. Avant de s’attaquer aux insectes et de déséquilibrer des chaines… des pistes existent. L’étude Agrimonde-Terra « Usage des terres et la sécurité alimentaire à l’horizon 2050 » décrit 5 scénarios. Nous retenons celui qui motive notre mobilisation « Régime alimentaire sain » : il envisage un rapport calorique nutritionnel sain, en quantité suffisante, zéro gaspillage qui repose sur une diversification des productions agricoles.

- Découvrez notre mise en perspective des scénarios alimentaire en 2050 ICI

Une première résolution dès 2020 ? Vous pouvez vous engager pour une réforme de la politique agricole commune ! Une video claire et dynamique pour agir avec Max Bird et le Collectif pour une autre PAC. Et vous pouvez commander au père Noël de la librairie près de chez vous : Algues vertes, l’histoire interdite de Pierre Van Hove et Ines Leraud, une enquête en Bretagne, beau succès de roman graphique. 

 

Vivre un confinement tous les ans, il nous faut au moins ça pour la planète ! #ODD 1

Les émissions mondiales de CO2 responsables du dérèglement climatique pourraient diminuer jusqu’à 8 % en 2020, en raison des mesures imposées à travers le monde pour ralentir l’épidémie de Covid-19. Mais en l’absence d’un changement systémique en matière d’énergie et d’alimentation, ces économies d’émissions de gaz à effet de serre pourraient être insignifiantes. A mettre en perspective, une hausse de l’extrème pauvreté, pour la première fois en 10 ans : la banque mondiale a réalisé un atlas des ODD, vous y trouverez une mise en récit interactive et des représentations graphiques innovantes.  L’urgence du changement climatique, la montée des inégalités et l’augmentation des mobilités en France, en Europe et dans le monde, ne nous permettent plus de perpétuer un modèle aujourd’hui épuisé, nos propositions avec le Collectif du Pacte du pouvoir de vivre. Pour conclure, si nous voulons construire une communauté de destin, il nous faut être capable d’appréhender les défis dans une pensée complexe : les ODD nous permettent de ces défis et de projeter, corriger des actions grâce à cette complexité.

 

Je plante un arbre ? OU je m’informe sur la déforestation importée ? #ODD15

L’ODD 15 pour la vie terrestre a un objectif spécifique pour la déforestation. La déforestation c’est la conversion de terres forestières en terres non forestières résultant directement de l’action de l’homme ; la perte définitive de forêts au profit d’autres utilisations des terres ou une réduction du couvert forestier de 10% à l’hectare ; une action de nature anthropique ou naturelle, occasionnant la disparition permanente d’une forêt. Elle touche principalement trois grands bassins forestiers, Amazonie, Congo, Asie du Sud Est. L’Europe est responsable pour 30 % de la déforestation. Nous vous invitons à lire cette étude et propositions d’Ecoefflab pour éliminer la deforestation de la commande publique. Et All4Trees se mobilise dans une campagne originale Friday4trees pour comprendre derrière vos achats la part de déforestation. 

 

193 Etats se sont donné 15 ans pour agir pour une transition juste en luttant contre toutes les discriminations ?

Alors que l’épidémie de la COVID 19 questionne notre modèle économique et sociétal, cette crise et ces épreuves doivent être l’occasion de transformer notre société. Pour y parvenir, l’Agenda 2030 est un outil à exploiter, par la concertation et par une prise de conscience collective. Nous avons contribué au cahier de la Fondation Jean Jaurès REPENSER NOS SOCIÉTÉS À L’AUNE DES ODD : GOUVERNANCE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE, coordonné par Jennifer de Temmerman et Alain Dubois. 

- Retrouvez également notre sondage sur la perception des français et les ODD et leurs envies de changement pour 1/3 d’entre eux ICI.

 

-Faire un pull en chaussettes ? On n’arrête pas d’innover… #ODD 12

5 podcasts « Remode toi », pour vous faire découvrir des acteurs qui recyclent, réparent, réutilisent, revendent, révolutionnent et renouvellent notre rapport à la mode. Avez vous déjà utilisé les ODD comme des outils de transformation vers une mode durable et désirable d’ici à 2030. Elsa Monségur (La Textilerie), Manon Royer (Les Canaux), Isabelle Quéhé (Universal Love), Chloé Cohen (Nouveau Modèle), Blaise Desbordes (Max Havelaar) l’ont fait avec nous ! 

 

Retrouver les 5 podcasts ci-dessous :
- La textilerie avec Elsa Monségur

- Les Canaux avec Manon Royer

- Universal Love avec Isabelle Quéhé

- Nouveau Modèle avec Chloé Cohen

- Max Havelaar avec Blaise Desbordes

 

Chaque français doit passer de 12 tonnes de CO2 à 1,6 tonnes d’ici 2050 ?

On partage les clés des récits et ateliers OurLife21, construits sur la modélisation des situations de vie en 2030 – 2050 en fonction de critères socio-démographiques liés au lieu où habitent des archétypes de familles, leurs revenus, âges et contextes local, national, culturel… Tous ces paramètres sont essentiels et encore sous estimés dans les récits du futur. 

Des récits enregistrés avec RFI, c’est pas du vent et qui 5 ans après leur réalisation, sont toujours inspirants (et méthodologiquement robustes !)

Retrouvez l’interview de Vaia Tuuhia, « Il n’y a pas de citoyen.ne moyen.ne ».

 

Qui a dit “l’UE progresse bien vers la durabilité à l’horizon 2030 ?”

Le jeudi 26 novembre 2020, l’Assemblée nationale votait une résolution pour intégrer les ODD dans le processus de révision de la Constitution. Pour faire écho à cette idée forte, 4D, Wecf France et la Coalition Eau partagent un rapport réalisé auprès de 30 organisations européennes : une évaluation des ODD, au regard des vécus et des situation des gens. Le rapport soutient que l’UE doit mettre en place un processus de suivi des ODD inclusif, participatif et transparent. Ce rapport de la société civile fait suite à celui d’Eurostat en juin 2020 et explique pourquoi, selon les indicateurs.

- Retrouvez l’article et le rapport juste ICI.

 

Il pleut sur mon panneau solaire ? Le nucléaire c’est plus stable…

Dans un entretien Jacques Theys plaide pour le retour à une soutenabilité forte. Il en explicite les conséquences pour nos relations à la nature – irréductible à des fonctions – et l’articulation avec une approche substantive du développement durable – dont il rappelle les composantes. Revenant sur l’histoire, il montre dans quelle mesure cette conception forte a été ou pas présente dans les politiques publiques passées ou la prospective. 

Pour en revenir au solaire, notons les évolutions marquantes sur le le process de fabrication des panneaux photovoltaïque : encore énergivore mais leur caractère durable (durée de vie moyenne 30 ans, pour une rentabilisation économique au bout de 12 ans), leur caractère recyclable à 90% et leur fonctionnement en présence, même infime, de lumière du soleil (photons) montrent que le photovoltaïque est une très bonne alternative, surtout pour faciliter l’accès à l’énergie pour les populations défavorisées.

 

L’urbanisation est un danger pour la biodiversité ? #ODD 11

Plusieurs scénarii sont posés pour répondre à l’Objectif de ZAN. pour permettre de faire baisser la consommation d’espaces naturels à 5 500 hectares par an à horizon 2030, contre 20 000 dans le scénario tendanciel. 

Ce résultat met en lumière la part non négligeable qu’une politique d’urbanisme favorisant le renouvellement et la densification de l’habitat pourrait jouer dans la lutte contre l’artificialisation.

Cette politique offrirait des conditions favorables pour la biodiversité en mettant en avant les interactions des espaces verts et tirerait parti de nouveaux espaces à faible émission GES ou plus résilients au changement climatique. 

A lire : Paysages urbains de l’après-pétrole : Les nouveaux paysages de l’espace public

 

S’il faut une limite à la pauvreté, n’en faudrait-il pas une pour la richesse ?

Les inégalités soulignées par l’ODD 10, concernent tout d’abord des inégalités économiques présentes au sein des Pays mais également entre les Pays. Pour éradiquer cette inégalité, une solution : parvenir à faire grimper et à maintenir les revenus des 40% les plus pauvres au dessus du revenu médian de chaque Pays. Pour cela, la question d’une redistribution des richesses se pose.

- Retrouvez plus d’informations sur l’Encyclopédie des ODD de la banque mondiale ICI.

Seulement, les inégalités ne concernent pas uniquement l’aspect économique. C’est un large spectre qui est concerné : inégalités d’accès aux énergies, aux soins médicaux, à l’éducation, à un logement et à un travail décent, mais aussi une inégalité non négligeable, celle de l’espérance de vie. En effet, les personnes se trouvant en situation de précarité ont une espérance de vie de 71 ans contre 84 ans pour les personnes plus aisées.
Les inégalités sont donc au final présentes au sein de l’ensemble des objectifs évoqués par les 17 ODD. En remplissant ces objectifs, on contribue à la fois à l’ODD concerné mais également à la lutte contre les inégalités.

Retrouvez les travaux de 4D sur ce sujet :


- 2018/2019 #StopInégalités
- Webinaire ODD et inégalités
- S’engager contre les inégalités
- Pour une transition juste : comment concilier action climatique et lutte contre les inégalités ?
- Agir pour les ODD et réduire les inégalités sociales et environnementales.
-  Et notre rapport où avec 17 acteurs de la société civile nous dénonçons la montée de « l’inégalo-scepticisme », à retrouver ICI.

 

La culture, c’est non essentiel ?

C’est à travers l’art qu’on peut créer le monde de demain. Et nous sommes à cette période charnière de réinventer une mythologie qui porte ce qui compte pour chacun et collectivement dans des futurs durables ! 4D s’est allié en 2019 avec 3 street-artists pour casser les codes et faire du street-art avec les ODD. Jungle Raiddog nous accompagne dans cette campagne pour l’Après, preuve s’il en est, dans ses ateliers avec des jeunes des quartiers prioritaires, le street-art est un véhicule pour parler paix, monde en commun, engagement, futurs durables… 

 

Le climat chauffe et alors ? on s’adaptera… #ODD 13

La mise en œuvre des accords de Paris reste très laborieuse pour l’atténuation et encore plus difficile pour l’adaptation où les oppositions Nord-Sud s’affrontent plus directement. Le Comité d’Adaptation a présenté en 2019 le bilan de 25 ans d’activité et ses perspectives : un bilan sommaire portant sur 89 contributions nationales (CDN) et 18 Plans Nationaux d’Adaptation permet d’identifier les priorités d’adaptation et les difficultés du cadre de suivi .

- Retrouvez l’article « l’adaptation aux changements climatiques, un processus international institutionnel chaotique » par Jean-Luc redaud ICI.

 

Un océan sans requins, c’est mieux pour se baigner ? #ODD 14

Les océans représentent 71 % de la surface de la planète et 97 % de ses ressources en eau. Environ 50 % de l’oxygène que nous respirons est produit dans les océans, et ceux-ci absorbent environ 25 % des émissions de dioxyde de carbone de l’humanité. En protégeant les océans, nous nous mettrons sur la voie de la réalisation du Agenda 2030 (cf évaluation des ODD par la société civile)

Nous avons présenté avec MSC France une conférence « s’engager pour préserver l’océan » à retrouver ICI, et vous préparons un webinaire pour le 27/01 à 17h30. 

 

Les récits nous permettent de créer l’avenir !

4D a amorcé des ateliers de récits pour projeter une vision en 2014.
Au sein de l’Archipel des jours heureux les récits ont mobilisé : ceux qu’inspire le récit d’une mobilisation, comme les Jours heureux du Conseil national de la Résistance pour créer une tension, une dynamique et l’alimenter ; ceux qui recherchent le récit d’une vision, qui se bâtit sur une nouvelle idée de progrès avec enjeu pour enjeu de projeter un “futur qui n’appartient pas au passé” ; ceux qui voient le récit comme un lien entre les acteurs de la transition écologique, sociale et démocratique.
Le narratif des tisserands, de la diversité et du foisonnement des initiatives… qui nous permet de dépasser un système destructeur et de reconstruire à partir d’écosystème pollinisateurs, d’expériences qui donnent envie de se retrouver, qui construisent un langage commun, qui réchauffent les coeurs, qui conjuguent le buen vivir plus que l’avidité.

- Écoutez les récits de OurLife 21 pour des futurs durables et désirables. Utilisez les pour discuter de vision commune, ils ont fonctionné dans nos ateliers.

 

Nous avons besoin de 10 ans pour atteindre m’égalité de salaires homme-femme ? #ODD 15

Les raisons de ces inégalités persistantes sont connues : volume horaire, évolution ou ségrégation professionnelle… mais les clichés ont la vie dure ! Et de nombreuses vulnérabilités se cumulent. 

Les progrès vers l’égalité des femmes dans l’UE ne sont pas en voie d’être réalisés d’ici 2030. Même après avoir quitté l’enseignement supérieur avec de meilleures notes que les hommes, peu de femmes sont employées après leur diplôme et elles gagnent en moyenne moins que les hommes. Les femmes sont moins représentées dans les postes de direction en politique, en affaires et en sciences. La violence à l’égard des femmes et des filles est extrêmement élevée, avec un tiers des femmes de l’UE déclarant avoir subi des violences sexuelles ou physiques.
L’UE est un point névralgique du trafic d’êtres humains et de l’exploitation sexuelle. Les femmes sont plus exposées au risque de pauvreté que les hommes. Les charges familiales reposent de manière disproportionnée sur les femmes, avec une femme sur trois déclarant que c’est la raison pour laquelle elle est au chômage, contrairement à 4,5 % des hommes…


- Retrouvez le rapport « Situation 2020, vision 2030 » ICI.


L’association 4D, Dossiers et Débats pour le Développement Durable : un “think and do tank” citoyen pour la transition vers un développement durable.

Créée après le sommet de la Terre de Rio de 1992, 4D construit un savoir et une expertise sur le développement durable et contribue à faire connaître ses enjeux, vitaux pour le 21e siècle. Elle développe son activité à l’international, comme au niveau national et local. Nous partageons, avec notre réseau, une vision du développement durable soucieuse de l’héritage à léguer aux générations futures. Pleinement conscients des risques d’irréversibilité et de l’impératif de solidarité, nous œuvrons pour la réduction des inégalités et la mise en place d’une gouvernance globale. Nous œuvrons pour un développement compatible avec la préservation des ressources de la planète, accordant une large place à l’initiative des territoires, proposant aux individus et aux sociétés d’autres formes d’épanouissement et un enrichissement des pratiques démocratiques.

En presque 20 d’existence, 4D a évolué dans ses activités et missions mais conserve une exigence dans son approche du développement durable. Afin de mieux comprendre les enjeux qui se posent aujourd’hui pour l’association, il est nécessaire de revenir sur le contexte actuel, un contexte marqué par des crises convergentes qui affectent les sociétés et leurs acteurs, à tous les niveaux, du global au local. Parallèlement on n’aura jamais vu autant de flux financiers et d’informations circuler à travers le monde, l’humanité n’aura jamais autant disposé de moyens organisationnels, technologiques, relationnels, productifs… pour répondre à ses besoins.

Dans le contexte des crises convergentes, 4D doit démontrer en quoi le combat pour un développement durable, apporte aussi des solutions à court terme. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de développement durable sont porteurs de croissance et d’emplois. La mise en œuvre d’une fiscalité environnementale stimule la recherche et les activités d’avenir. La mobilisation des hommes pour la préparation d’un avenir soutenable redonne un sens à leur travail. Les économies de ressources et d’énergie, la réduction des gaspillages, sont favorables aux résultats des entreprises, à la balance commerciale et aux finances publiques. L’investissement dans le capital humain, la réduction des inégalités par une fiscalité plus équitable notamment, permettent d’éliminer la pauvreté. Dans nos sociétés développées, la connaissance, la culture et la communication, la participation citoyenne, sont un horizon plus désirable que l’accumulation matérielle.

Notre mission nécessite une posture volontariste, voire opiniâtre pour porter une démarche constructive dans un contexte de crises, où l’immobilisme voire le déni pourraient être choisis au dépend d’une transition vers des sociétés écologiques et équitables. Dans un contexte de multiplication des intervenants publics et privés sur les sujets environnementaux, sociaux, démocratiques, culturels et économiques, 4D prétend apprécier un fait dans une perspective long terme et défend des points de vue à froid en proposant une analyse tout à la fois experte et humaniste.

Les deux piliers de 4D : l’expertise et la conviction que la mise en œuvre du changement repose sur le comportement des acteurs effectifs (collectivités locales, entreprises et particuliers) et que celle-ci passe par une compréhension des enjeux et de leurs impacts.
Sa mission : œuvrer pour un développement compatible avec la préservation des ressources de la planète, accordant une large place à l’initiative des territoires, proposant aux individus et aux sociétés d’autres formes d’épanouissement et un enrichissement des pratiques démocratiques.
Notre champs de travail : reconstruire le désir de futur.

4D porte 3 exigences pour engager le changement : l’enrichissement de la démocratie (1), la généralisation des pratiques écologiques et responsables (2), l’action coordonnée aux divers échelons(3).

La progression de la citoyenneté est indispensable pour élaborer le futur que nous voulons et favoriser les changements de comportements dans des processus démocratiques. Il y a une nécessité à agir sans plus s’attendre.
Les nombreuses initiatives existantes ont besoin d’être reliées, d’être démultipliées pour tisser une toile favorable à l’action. La massification des initiatives donnera le sens de la trajectoire pour la transition. Celle-ci s’inscrira d’autant plus dans la durée qu’elle pourra très en amont prendre en compte des situations complexes, reposera sur une approche interdisciplinaire et multi-acteurs, créera des passerelles plutôt que cloisonnera.
Les grands engagements mondiaux, aussi nécessaires soient-ils, resteraient lettre morte s’ils ne s’incarnaient pas dans le local. L’approche territoriale, jusqu’à la plus grande proximité des citoyens est essentielle et au cœur du savoir-faire de 4D. L’expérience des montages territoriaux acquise nous permet d’intervenir dans le contexte de réforme et de perspective de transition. Parallèlement l’échelle européenne, plus encore en ces temps de crise, est aussi un niveau crucial pour l’expression des solidarités, le respect de la démocratie et des droits, la massification des alternatives pour la transition.

Différents chantiers :

1- Soutenir la transition vers une économie écologique et équitable

Défis écologiques et sociaux, crises économiques et financière, aspiration au bien être pour tous et défense des droits essentiels pour une population mondiale en croissance… amènent à élaborer de nouveaux modes de développement. La réflexion sera menée dans un cadre national et pourra se prolonger au niveau européen ou international. Mais elle s’appuiera aussi très fortement sur une expérimentation territoriale. 4D travaillera avec les collectivités sur la territorialisation de l’économie, pour une transition permettant une plus grande maîtrise et résilience des territoires aux crises. Une vision globale collective demeure néanmoins nécessaire pour répondre aux enjeux d’équité, de solidarité…

2- Contribuer au débat sur l’énergie

Ce débat, volet de la conférence environnementale, qui s’ouvre mi septembre doit déboucher sur un scénario pour la France à l’horizon 2050. C’est la première fois que les Français ont leur mot à dire sur les choix énergétiques pour le futur. 4D y contribuera activement, elle veillera à ce que les territoires soient à l’initiative, afin que soient reconnues leur revendication d’élaboration décentralisée de la politique énergétique.

3- Alimenter la réflexion sur les Objectifs de Développement Durable :

La Déclaration de la conférence RIO+20, « le futur que nous voulons », reconnaît le concept d’Objectifs de Développement Durable, quantifiés et mesurables dans la lignée des OMD, mais universels, c’est-à-dire pour tous les pays. Sans en donner le contenu, le texte de Rio ouvre un process d’élaboration sur la période 2012-2015 en parallèle de la révision des OMD. 4D se propose de nourrir la filière de construction des ODD de monographies relatives aux initiatives des territoires sur les indicateurs, sur les pratiques territoriales de DD (A21, PCET…) quantifiées et mesurées selon des indicateurs autres que le PIB. Au cœur des réflexions l’emploi, la question du temps, le développement humain… Ces travaux sur les ODD mettront aussi en exergue les notions d’équité ou de disparités territoriales, afin d’alimenter aussi les discussions post OMD et sur les nouveaux modes de développement.

Prendre appui sur le réseau et l’irrigue, un effort de meilleure diffusion des propositions et expérimentation

er ses réflexions en chambre, 4D souhaite mieux partager avec ses adhérents et organisations partenaires ses hypothèses et propositions, susciter le débat à partir de ses analyses. Mais aussi travailler en complémentarité de réseaux spécialisés sur l’eau, l’énergie, la biodiversité ou encore l’ESS, les TIC… le développement durable est au croisement de ces initiatives. Au-delà des débats publics des Mardis de 4D, des échanges avec les adhérents, individus ou collectivités, seront organisés. Par ailleurs un effort de rénovation des supports d’information, en particulier les sites Internet de 4D, de l’Observatoire et de l’encyclopédie du développement durable, permettra de mieux diffuser les analyses, propositions et expérimentations. Il importe de convaincre pour engager le changement.



Voir en ligne : www.association4d.org

Article lu 1097 fois




 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11965286

19 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable