Dans l'actualité :

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de...

200 villes du monde réunies à Montpellier pour une alimentation durable

Montpellier accueille le Pacte de Milan du 7 au 9 Octobre 2019. Mercredi 28 août 2019, Philippe SAUREL, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole a présenté la 5e édition du Pacte de Milan qui se tient à Montpellier les 7, 8 et 9 octobre prochains. « En 2015, la Ville de Milan a rassemblé les villes autour d’un engagement fort : le Pacte des politiques alimentaires urbaines. Plus de 200 villes sont désormais signataires. Quelles que soient les orientations politiques des Etats, les villes travaillent ensemble et se rencontrent chaque année lors du Sommet des Maires et de la Rencontre Annuelle du Pacte de Milan. Acteur engagé en faveur de l’alimentation durable et de l’agroécologie et parmi les premiers signataires du Pacte dès 2015, Montpellier a l’honneur d’avoir été choisie pour accueillir la 5e édition du Sommet les 7, 8 et 9 octobre prochains. Des villes venues de tous les continents ont d’ores et déjà confirmé leur présence : de Shanghai à N’Djamena, Tel-Aviv, Rio de Janeiro, Moscou ou encore Washington DC. Recevoir les Maires et les représentants des 200 villes signataires est une chance formidable pour Montpellier, qui est propulsée au centre de la scène internationale et peut porter une dynamique nouvelle : faire de l’alimentation un levier global de transition écologique et solidaire. Montpellier impulse un nouvel élan à l’international en créant un lien entre le Pacte de Milan et l’Agenda 2030 des Nations Unies, une feuille de route universelle à la croisée des questions de santé, de lutte contre la faim, d’éducation, d’économie locale, d’infrastructures, d’eau, de biodiversité et du climat. L’intervention de grands témoins politiques, d’experts issus du monde de la recherche et des agences de l’ONU permettra de donner un éclairage pertinent aux villes pour orienter leurs politiques. Les défis sont importants, mais c’est en partageant nos expériences locales et nos meilleures pratiques que nous réussirons, ensemble, à relever les défis sociétaux et écologiques auxquels nous faisons face aujourd’hui à une échelle mondiale. » précise Philippe SAUREL, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.
Crédit photo : Frédéric Damerdji - Ville et Métropole de Montpellier.
Crédit photo : Frédéric Damerdji – Ville et Métropole de Montpellier.

Pacte de Milan

LE PACTE DE MILAN : UN ENGAGEMENT COLLECTIF POUR DÉVELOPPER DES SYSTÈMES ALIMENTAIRES DURABLES LA NAISSANCE DU PACTE DE MILAN ET SES OBJECTIFS Initié en 2015, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Milan en Italie, le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan (MUFPP) vise à promouvoir les bonnes pratiques alimentaires et à inciter les Maires du monde entier à s’engager sur le sujet en développant des systèmes alimentaires durables. Face à la crise agricole, sanitaire et climatique de notre siècle, les villes (qui accueillent plus 50% de la population mondiale et qui réuniront près de 70% de la population d’ici à 2050) ont un rôle crucial à jouer et doivent répondre aux nouveaux enjeux alimentaires d’aujourd’hui tout en relevant les défis imposés par le changement climatique et l’urbanisation rapide. En signant le texte du Pacte de Milan, plus de 200 Maires sur tous les continents témoignent de leur volonté politique forte d’aller vers des systèmes alimentaires territoriaux durables et équitables, de promouvoir une alimentation saine auprès de leurs citoyens et de garantir le droit à l’alimentation pour tous.
Conscient que l’alimentation est un levier de transformation profonde, Philippe SAUREL, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, a signé le Pacte de Milan dès sa création en 2015, faisant de la Métropole montpelliéraine l’une des premières collectivités de France à se doter d’une politique à la fois agro-écologique et alimentaire.
Ainsi, depuis octobre 2015, plus de 200 villes à travers le monde ont pris l’engagement de mettre en place des actions locales concrètes, déclinées autour de six axes prioritaires : – 1 : INSTAURER UNE GOUVERNANCE ALIMENTAIRE LOCALE – 2 : PROMOUVOIR UNE ALIMENTATION DURABLE ET UNE BONNE NUTRITION – 3 : ASSURER L’ÉQUITÉ SOCIALE ET ÉCONOMIQUE – 4 : APPUYER LA PROMOTION ALIMENTAIRE (LIENS RURAL-URBAIN) – 5 : GÉRER L’APPROVISIONNEMENT ET LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRES – 6 : RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE UN SOMMET ANNUEL MONDIAL POUR RASSEMBLER L’ENSEMBLE DES MAIRES SIGNATAIRES DU PACTE DE MILAN Après Milan, Rome, Valencia et Tel Aviv, Montpellier s’est portée volontaire pour recevoir le 5e Sommet des Maires du Pacte de Milan. Ainsi, les 7, 8 et 9 octobre 2019, les 200 élus locaux présents à Montpellier travailleront autour d’un thème ambitieux et fédérateur « le pacte de Milan à l’horizon 2030 : 17 objectifs de développement durable de l’ONU pour guider les systèmes alimentaires urbainsLE PACTE DE MILAN : 17 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR GUIDER LES SYSTÈMES ALIMENTAIRES À L’HORIZON 2030 À L’OCCASION DU 5E SOMMET DES MAIRES DU PACTE DE MILAN, MONTPELLIER A PROPOSÉ D’ÉCHANGER AUTOUR DE L’AGENDA 2030, UN ACCORD SIGNÉ PAR LES 193 ÉTATS MEMBRES DES NATIONS-UNIES ET QUI PORTE 17 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. CES DERNIERS DEVRAIENT OFFRIR AUX ÉLUS SIGNATAIRES DU PACTE UNE LIGNE DIRECTRICE POUR BÂTIR LE SYSTÈME ALIMENTAIRE DE LEUR VILLE À L’HORIZON 2030. L’AGENDA 2030 : FEUILLE DE ROUTE DU CE SOMMET DU PACTE DE MILAN C’est un travail sur la durée que Montpellier propose d’engager en recevant les villes signataires du Pacte de Milan en octobre prochain. En effet, le thème proposé est « le Pacte de Milan à l’horizon 2030 : 17 objectifs de développement durable pour guider les systèmes alimentaires urbains ». Au-delà de constituer une feuille de route universellement partagée et une référence commune à toutes les villes, l’Agenda 2030 constitue une méthode pour n’oublier aucun aspect de la politique alimentaire : pauvreté, faim, santé, éducation et recherche, égalité des genres, eau, énergie, salaires équitables et développement économique, innovation et infrastructures, inégalités, villes résilientes, production et consommation responsables, changement climatique, biodiversité terrestre et aquatique, paix, coopération internationale. 17 objectifs de développement durable Au coeur de l’Agenda 2030, 17 Objectifs de développement durable ont été fixés. Ils couvrent l’intégralité des enjeux de développement dans tous les pays tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau, la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation, etc.
17 objectifs de développement durable
17 objectifs de développement durable
17 objectifs de développement durable
17 objectifs de développement durable
17 objectifs de développement durable
17 objectifs de développement durable

Dossier

Montpellier accueille le Pacte de Milan du 7 au 9 Octobre 2019

 

Documents joints

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de l'énergie et de son impact sur le climat, publie l'édition 2024 de son rapport “Global...