CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en action
Un nouveau dispositif dans le cadre de l’année Internationale de la Biodiversité

L’atlas de la biodiversité dans les communes

ou comment participer à la protection de la biodiversité localement

mardi 4 mai 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Marc-Philippe Daubresse (Ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives), Chantal Jouanno (Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie) et Martin Hirch (Président de la future agence du Service Civique), ont annoncé, lundi 3 mai 2010, le lancement des atlas de la biodiversité dans les communes, avec l’appui du dispositif de service civique. Objectif : proposer aux communes volontaires un projet pour les aider à connaître, protéger et valoriser leur biodiversité.



La connaissance de la biodiversité locale est essentielle pour aménager un territoire et organiser des politiques publiques durables.

À partir d’un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore, l’atlas, élaboré avec l’appui d’une équipe d’experts pluridisciplinaires, a pour objectif de sensibiliser et mobiliser durablement les élus locaux, les acteurs socio-économiques et les citoyens à la préservation de la biodiversité. Il fournira également les informations nécessaires à la mise en œuvre de politiques locales et nationales adaptées.

Dans ce cadre, le ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives souhaite que le service civique et les jeunes qui s’y engageront puissent constituer à la fois un outil et un atout pour appuyer cette initiative, et sensibiliser la population et les acteurs locaux à la biodiversité. Chaque commune pourra ainsi accueillir un ou deux jeunes en service civique afin de les aider dans la constitution des atlas.

Sept communes testent actuellement ce dispositif [1] et l’État se fixe comme objectif la participation d’au moins 1000 communes en 3 ans et 260 dès cette année.

 L’atlas de la biodiversité dans les communes, c’est quoi ?

Un atlas de la biodiversité dans une commune, pour quoi faire ?

- Pour sensibiliser et mobiliser les élus, les acteurs socio-économiques et les citoyens.
- Pour mieux connaître la biodiversité sur le territoire d’une commune et identifier ses enjeux spécifiques.
- Pour faciliter la mise en place de politiques communales qui prennent en compte la biodiversité.
- Pour fournir des informations relatives à la biodiversité qui éclaireront les choix de politique publique nationale.

En quoi consiste-il ?

- Réunir l’ensemble des acteurs locaux (élus, acteurs socio-économiques, grand public, scolaires, associatifs) afin de les sensibiliser à la biodiversité, de partager les connaissances déjà disponibles sur la biodiversité de la commune et de permettre à chacun de se mobiliser.
- Engager des actions afin de compléter les connaissances en matière de biodiversité : il s’agit notamment d’inventorier et cartographier la biodiversité, grâce à l’intervention de professionnels ou d’associations naturalistes mais aussi de susciter la participation du grand public à divers programmes de sciences participatives. La validation par les partenaires scientifiques du ministère du Développement durable de l’ensemble des protocoles proposés garantit leur rigueur scientifique et la valorisation ultérieure des connaissances nouvellement acquises.
- Grâce à l’amélioration des connaissances concernant les habitats naturels, la flore et la faune, la commune pourra identifier les actions à mettre en œuvre pour protéger et valoriser la biodiversité. Elle pourra ainsi élaborer des politiques communales prenant en compte les enjeux en matière de biodiversité de son territoire.

Qui peut participer ?

Toutes les communes françaises peuvent s’approprier les outils mis à disposition en ligne et s’engager facilement sur la voix tracée par les atlas de la biodiversité dans les communes.

Les communes françaises de moins de 20 000 habitants de métropole et des départements d’outre-mer peuvent se porter volontaires auprès de leur DIREN/DREAL afin de bénéficier d’outils spécifiques (profil communal) et d’une aide supplémentaire (cofinancement de l’équipe d’intervention).

- Télécharger l’imprimé de candidature

- Télécharger le document de présentation de l’atlas de la biodiversité dans les communes

 Les outils pour mettre en place l’atlas de la biodiversité dans les communes

- La possibilité d’accueillir une équipe de deux ou trois jeunes en service civique

Le service civique permet à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent de s’engager pour une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général. Culture, sport, solidarité, environnement, intervention d’urgence etc., les missions de service civique couvrent des domaines prioritaires pour la Nation et pour l’ensemble de la société. Le service civique peut être effectué auprès d’organismes à but non lucratif (associations, fondations, fédérations, ONG) ou de personnes morales de droit public (État, collectivités locales, établissements publics), en France ou à l’international. Le service civique donne lieu au versement d’une indemnité mensuelle de 440 euros net prise en charge par l’État et ouvre droit à un régime complet de protection sociale (sécurité sociale, retraite). L’objectif du service civique est d’offrir à tous les jeunes qui le souhaitent l’opportunité de s’engager, de donner de leur temps à la collectivité, tout en renforçant la cohésion nationale et la mixité sociale. Pour en savoir plus : le site du service civique.

Dans le cadre des atlas de la biodiversité dans les communes, chaque commune peut accueillir, par période de 12 mois, 2 ou 3 jeunes en service civique pour renforcer la dynamique locale et la mobilisation des acteurs ainsi que du grand public. Il suffira pour cela d’obtenir l’agrément de l’Agence nationale du service civique en suivant la démarche des documents disponibles ci-dessous.

- Télécharger le dossier de demande d’agrément (ZIP).

- Une équipe régionale de sensibilisation et de mobilisation

L’équipe régionale de mobilisation sera composée d’environ 5 personnes aux compétences complémentaires, parmi le vivier de personnes constitué dans chaque région par les DIREN/DREAL pour leurs connaissances des enjeux de biodiversité.

Grâce à des sorties de terrain, à des interventions spécifiques auprès de chaque acteurs locaux (élus, grand public, scolaires, socio-économiques) ainsi qu’aux outils mis à disposition, l’équipe sensibilisera à la biodiversité, présentera et expliquera le projet d’atlas de la biodiversité dans les communes (ABC), présentera le profil de biodiversité communale, fera un premier diagnostic des enjeux et discutera avec la commune des actions qu’elle pourrait entreprendre afin d’améliorer les connaissances et de favoriser la préservation de la biodiversité (présenter le cahier des charges, et ses adaptations possibles suivant le contexte local). Afin de mobiliser et mettre en relations l’ensemble des acteurs susceptibles de contribuer au succès du dispositif, elle transmettra également un kit d’outils.

- Un profil de biodiversité communale

Fourni dans un premier temps aux communes volontaires retenues par les DIREN/DREAL, il sera à terme disponible pour toutes les communes de France grâce à l’Observatoire national de la biodiversité. Il s’agit d’un état des lieux des connaissances disponibles à l’échelon national concernant les données pertinentes en matière de biodiversité sur une commune.

 Qui contacter pour l’atlas de la biodiversité des communes ?

Les Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) coordonnent le projet à l’échelle régionale. Les communes intéressées peuvent envoyer leur dossier de candidature à la DREAL de leur région.

- Cliquez-ici pour accéder aux coordonnées des DREAL.

- Pour toute information générale, cliquez-ici.

[1Combs-la-ville (Seine-et-Marne), Pommeuse (Seine-et-Marne), Féricy (Seine-et-Marne), Haubourdin (Nord), Bavent (Calvados), Douvres-la-Délivrande (Calvados) et La-Plaine-des-Palmistes (La Réunion).

Article lu 2319 fois

lire aussi :
  • La 11e Conférence des Parties à la CDB : retour à la normale à Hyderabad ?
  • Journée mondiale de la biodiversité : les Français prêts à agir selon une étude du CREDOC
  • Convention sur la Diversité Biologique


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10494789

    46 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable