CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Agenda CDURABLE
19èmes Entretiens de Millançay du 1er au 3 octobre 2010

Les entretiens de Millançay 2010 : guérir la terre en éduquant les humains

jeudi 23 septembre 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Depuis 19 ans, les Entretiens de Millançay réunissent, au cœur de la Sologne, des philosophes, scientifiques, sociologues, agronomes, cinéastes, écrivains, élus et acteurs de la société civile dans un cadre champêtre et convivial. Les échanges portent sur les mutations que l’humanité doit accomplir pour faire face au défi planétaire auquel elle est confrontée et instaurer un nouvel art de "vivre ensemble". Au programme cette année de nombreux forums sont organisés autour de la thématique "guérir la Terre" avec plus de 40 intervenants et grands témoins dont : Edgar MORIN, Coline SERREAU, Jean-Marie PELT, Thierry GAUDIN, Philippe DESBROSSES, Lydia et Claude BOURGUIGNON, Serge ORRU, Antonella VERDIANI …



 Programme

Parmi les nombreux forums et événements organisés pendant ces trois jours :

- Le vendredi 1er octobre à 16h00 : "L’écologie intérieure". L’Ecologie intérieure est inspirée par Yann Thibaud qui nous dit : on ne créera pas le nouveau monde avec les outils, les concepts et les comportements de l’ancien. Ce n’est pas par quelques ajustements ou ravalements de façade que l’on se dirigera vers une société authentiquement écologique ; une mutation ou transformation radicale de l’être humain lui-même est pour cela nécessaire : aussi longtemps que l’homme craindra et voudra dominer sa nature intérieure (c’est à dire ses émotions, ses instincts, ses désirs et ses rêves), il redoutera et voudra également contrôler et soumettre les autres êtres, qu’ils soient humains, animaux ou végétaux. C’est pourquoi l’écologie intérieure ( l’écoute et le respect de soi) s’avère être la clé, la source et le moyen de l’écologie extérieure, sociale et environnementale. Se mettre ainsi à l’écoute de sa nature intérieure, c’est alors accepter ses émotions, retrouver son intuition et entreprendre le voyage initiatique vers son être véritable. Ainsi, la sensibilité, le cœur et l’affectivité, loin d’être des tares ou des faiblesses sont au contraire la chance qui nous est offerte pour imaginer, concevoir et édifier une société différente et fraternelle. L’urgence aujourd’hui n’est donc pas de tout attendre d’une nouvelle technologie miraculeuse ou d’un supposé sauveur providentiel, mais plutôt de découvrir, comprendre et mettre en œuvre le savoir, le pouvoir et le vouloir du cœur. Présentation et débat, autour de Martine Laval, psychologue enseignante à H.E.C. Catherine Chalom, productrice et fondatrice de magasins « Retour à la Terre », Dominique Eraud médecin fondatrice de l’association des « Eco-médecines », Yann Thibaud, écrivain chercheur, philosophe, Nathalie Calmé, journaliste – écrivaine, Alain Aubry, Nils Aucante réalisateur du film (France 5) « Sous le soleil vert de l’Amérique » Grand témoin : Pierre RABHI.

- Vendredi 1er octobre à 20h30 : Projection en avant-première nationale du nouveau film de Jean-Paul JAUD SEVERN, la voix de nos enfants qui fait suite au film Nos enfants nous accuseront. Ensuite débat avec le réalisateur et la productrice Jean-Paul et Béatrice JAUD.

- Le samedi 2 octobre à 10h00 : La voie de la vie. La Voie de la Vie, inspirée d’un concept publié en 1973 par un groupe d’humanistes sous la bienveillante autorité de Jean Keilling célèbre agronome français du XXème siècle. Le principe en est simple : « unité et diversité dans l’action » ! En clair unité et diversité ne sont pas opposées, et surtout le mérite de ce texte est de faire un parallèle entre l’équilibre d’un organisme biologique, (notre corps) et toutes ses fonctions de commande,(système nerveux et neuronal), ses fonctions exécution, (système musculaire), ses fonctions échanges (circulation sanguine, métabolisme…) et ses fonctions protection (système immunitaire…) comparé à l’équilibre d’un organisme social : la société civile et ses responsabilités régaliennes de gouvernance – d’ exécution d’ activités économiques – d’échange avec la circulation des monnaies et de protection, par ses services de sécurité, armée, police etc…ce principe commun met en évidence qu’aucune des fonctions n’est supérieure à une autre. Par exemple aucun organe du corps ne peut dominer les autres sans faire courir un risque à l’ensemble. Le foie est aussi important que le cerveau ou les reins que le cœur. Si l’un prend le pouvoir au détriment des autres, l’organisme tout entier est menacé de disparaître. Idem pour la société civile, le paysan est aussi important que le médecin ou l’enseignant, et l’ouvrier que le ministre, etc… pour que l’ensemble fonctionne durablement et harmonieusement. Présentation et débat, autour de Caroline Gervais, Marie-Pierre Cabello, Gauthier Chapelle, Françoise Lemarchand, Brigitte Baronnet, William Vidal, Charles Kloboukoff, Michèle Rivasi, Marie-Ange Cotteret, Françoise Wilhelmi de Toledo, Grands Témoins : Jeannie LONGO.

- Toujours à 10 h 00 le samedi : L’Argent monnaie de Singe ou monnaie de Sage ? L’argent est le sang où circule l’énergie pour le corps social et en tant que tel il doit irriguer avec justice et justesse tous les tissus et organes de la société civile. Certains se demandent comment il a été possible d’hypnotiser la quasi-totalité de l’humanité sur l’origine et le rôle de l’argent, au point d’avoir instauré une situation virtuelle d’esclavage, librement consenti. Au-delà de ce constat sur la néo-colonisation des masses humaines, n’y-a-t-il pas un réflexe pavlovien qui efface toute raison lorsqu’on parle d’argent. L’argent est-il une métaphore de l’amour. Nos monnaies sont une manifestation de la valeur de nos échanges. Notre monde est malade de l’argent, serait-ce à dire que notre société est malade d’amour ? Ou plus exactement malade des peurs de n’être pas aimé ? Ainsi nous accumulons l’argent pour obtenir de la reconnaissance sociale, c’est-à-dire la considération et l’amour des autres ? Belle discussion en perspective avec de nombreux spécialistes présents. Présentation et débat, autour de Céline Witaker, Caroline Chabot, Carine Dartiguepeyronx, Philippe Derruder, Dominique Doré, Anne de Bétancourt, Fondation N. Hulot, Patrick Baronnet, Jean-Yves Casgha. Grand témoin : Thierry GAUDIN.

- samedi à 14h00 : SLOW FOOD « bon, propre, juste ». Bon, Propre et juste, (la devise de Slow food). est la magnifique initiative de Carlo Petrini prise il y a plus de 20 ans dans un petit village du Piémont au nord de l’Italie est en passe de devenir un phénomène mondial de restauration de nos rapports à la terre et à la nourriture. Après la création de Terra Madre à Turin en 2006 avec ses 1.600 communautés venues du monde entier et les rencontres internationales de l’Euro Gusto qui mettent à l’honneur les petits paysans et artisans de la qualité alimentaire, la reconquête citoyenne du goût est en marche. Nous assistons à un phénomène irrépressible de retour à la terre, à l’éthique et à l’authentique par une nouvelle génération de producteurs agricoles et de transformateurs qui renouent avec les pratiques et les produits qui ont fait la réputation de nos terroirs. La jeunesse engagée dans le mouvement « Terra Madre » de Slow-Food illustre magnifiquement la situation actuelle du monde confronté aux bouleversements socio-économiques, politiques et climatiques, pour garder confiance : « Que le fracas de l’arbre qui s’effondre ne fasse pas oublier le murmure de la forêt qui pousse… » Présentation et débat, autour de Tyfenn et Frédéric Gana, Antonella Verdiani , Elisabeth Mercier, Marieke Aucante, Bénédicte Fumey, Corinne Lalo, Thanh Nghiem, Charlotte de Silguy, Alfredo Pena Vega, Jean-Yves Fromonot. Grand témoin : Edgar MORIN.

- Dimanche 3 octobre à 10h00 : GUÉRIR LA TERRE. GUÉRIR LA TERRE est un impératif incontournable, si nous voulons continuer à y vivre en bonne santé. La Santé de l’Homme est le reflet de la santé de la Terre ! Cette pensée d’un sage de l’antiquité, (Héraclite d’Ephèse 450 av. J.-C.) nous montre à quel point l’histoire se répète et combien nos prédécesseurs avaient longtemps avant nous perçus avec acuité cette vérité que nous redécouvrons aujourd’hui. Mais la santé de la terre dépend aussi de la santé psychique et morale de l’homme. Tout est interdépendant, inter-relié et indissociable dans une communion universelle. Pour agir en conscience il faut être informé et éduqué à l’exercice du libre-arbitre et du discernement, sinon le présent dicton risque de se prolonger gravement : « L’homme fini par marcher droit, quand il a essayé de toutes les manières possible, de marcher de travers… ». Présentation et débat, autour de Philippe Dargère, fondateur de l’École Dargère de Naturopathie, Pryska de Cœur Joly, journaliste écrivaine, Patricia Ricard, Catherine Gruffat enseignante, Maria Pelletier, Hélène Leriche Fondation Nicolas Hulot, Jean-Marc Governatori, Françoise Vernet, Jean Mouttapa éditeur du livre « Guérir la Terre ». Grands témoins : Lydia et Claude Bourguignon.

- Dimanche également à 10h00 : La stratégie du Colibri. La stratégie du colibri, ce livre de Séverine Millet (édition Minerva), issu d’un conte popularisé par Pierre Rabhi, montre bien les enjeux de la solidarité pour sauver l’ écosystème planétaire. « Une forêt en feu et un petit colibri qui s’efforce d’éteindre l’incendie en faisant une navette incessante entre la rivière et le brasier pour déposer à chaque voyage la petite goutte d’eau tenue dans son bec…au loin les gros oiseaux sarcastiques sur leur branche qui apostrophent le colibri : « holà ! tu ne crois tout de même pas que tu vas éteindre l’incendie tout seul… Non répond le colibri, mais au moins j’aurais fait ma part… » La morale suggérée par l’histoire est : que chacun fasse sa part et le monde sera beau ! Cet atelier explorera toutes les actions que nous pouvons faire ensemble, co-voiturage, pédibus, cantine bio, amap, jardins partagés, service à la personne, systèmes d’échange locaux, collecte de déchets, cercle de compétences, territoires en transition, éco-régions, monnaies libres, banques de semences, investissements éthiques, etc… Présentation et débat, autour : Séverine Millet, Anne Thévenet, Pascale Fromonot, Cyril Dion, Nicole Desbrosses, Anne Clépoint, Chantal Jaquet, Carina et Serge Orru WWF. Jean-Yves Lestimé, Patrick Baronnet.Grand témoin : Coline Serreau.

 Programme complet

 Modalités pratiques

- Demandez le bulletin inscription à Ombretta Romitti par mail en cliquant ici.

Tarifs conférences et ateliers 2010

  • 60 € pour les 3 jours (possibilité de prix à la journée 30€)
  • ou bien (facultatif) inscription de soutien 100 € pour les 3 jours

Les membres cotisants d’Intelligence Verte et les anciens stagiaires de la formation ferme de Ste Marthe ne paient pas l’entrée aux conférences et ateliers.

 Guérir la planète, le livre

Guérir la Terre - Editions Albin Michel Les Entretiens de Millançay, coïncident cette année avec la sortie d’un livre « Guérir la Terre » aux éditions Albin Michel , sous la direction de Philippe Desbrosses, composé par des voix prestigieuses, interviewées et mises en pages avec talent de Nathalie Calmé, ce sont :

- le philosophe Edgar Morin, - la navigatrice Isabelle Autissier, - le réalisateur photographe Yann Arthus-Bertrand, - la cinéaste Coline Serreau, - le botaniste Jean-Marie Pelt, - l’agro-écologiste Pierre Rabhi, - le médecin David Servan-Schreiber

Figurent également dans ce livre, les témoignages des acteurs du changement qui constituent la pépinière d’entreprises de la Ferme de Sainte-Marthe : Patrick Maliet - Pascale Fromonot - Jacques Léger - Jean-Yves Lestimé - Yohan Catenne - Jean-Yves Fromonot. Ainsi que les contributions de : - Jean Lhéritier et Frédéric Gana de « Slow-Food France » - Brigitte et Patrick Baronnet de « La Maison Autonome » - Pierre Gevaert de l’ONG « Sahel People Service ».

- Achetez le livre Guérir la terre pour 16,15 € chez notre partenaire Amazon.fr en cliquant ici

- Pour en savoir plus sur ce livre, lire notre article en cliquant ici.

 Un événement organisé par Intelligence Verte

L’association Intelligence Verte a été fondée en mars 1999, par Philippe Desbrosses [1] et Jean-Yves Fromonot [2]. Michel Lis, Corinne Lepage, Pierre Tchernia, Gilles-Eric Seralini, Marie-Helène Aubert, Michel Jacquot, Edgar Morin sont également membres fondateurs de l’Association.

Intelligence Verte a pour vocation d’enseigner comment la nature nous aide à améliorer notre vie personnelle et professionnelle.

Ses missions sont ainsi définies dans ses statuts :

  • Étudier et rechercher dans la nature des réponses et des finalités pour Vivre et travailler Autrement
  • Organiser la redécouverte et l’utilisation des variétés du domaine public pour un libre accès des semences et plants,ainsi que des actions pédagogiques auprès des populations pour promouvoir une alimentation saine.
  • Promouvoir toutes les formations bio qui contribuent au rapprochement des humains et la nature. Éveiller le monde des affaires à une économie créatrice de vrais richesses comme le développement durable
  • S’efforcer de redéployer les connaissances populaires et les "savoirs" traditionnels qui permettent aux populations de préserver leur liberté et leur autonomie ainsi que les technologies issues des progrès scientifiques réellement utiles à l’intérêt général, comme l’agriculture biologique.
  • Développer la sauvegarde des ressources génétiques, réhabiliter des variétés et des espèces anciennes pour une production alimentaire durable, variée, accessible à tous, respectueuse de l’environnement et de la santé.
  • Rééquilibrer l’espace rural désertifié et la concentration urbaine étouffante pour un développement plus harmonieux.

Pour en savoir plus sur l’association Intelligence Verte cliquez ici.

[1Directeur général de la Ferme de Sainte Marthe et Président d’Intelligence Verte. Docteur en Environnement, fondateur-animateur depuis 1973 des principales organisations nationales et internationales d’Agriculture Biologique, Philippe Desbrosses est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont "Le krach alimentaire", "Nous redeviendrons paysans", "La terre malade des hommes", "L’intelligence verte" et "Agriculture Biologique : préservons notre futur". Il est également expert auprès du Ministère de l’Agriculture depuis 1983, auprès de la C.E.E. et du Parlement Européen depuis 1985.

[2Diplômé de l’European Business School, Jean-Yves Fromonot est Directeur des Relations Humaines au sein de grands groupes internationaux avant de Vivre et Travailler Autrement. Il mène des recherches et encadre des formations ( particuliers, associations, entreprises ) sur la manière de donner un sens à notre vie privée et professionnelle. Il anime des réseaux "travailler à temps partagé", "vivre et mourir debout".

Article lu 2347 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9985165

52 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable