CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable
Copenhague J-5

Copenhague : télé, radio, presse, internet : tous les rendez-vous pour suivre le Sommet du Climat

lundi 7 décembre 2009
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

La conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Copenhague sera couverte par l’ensemble des médias. Partout dans le monde, chacun pourra suivre en direct les négociations, les conférences de presse ainsi que la plupart des événements organisés autour du sommet avec des rendez-vous quotidiens proposés par l’ensemble des rédactions quelles que soient le support : télé, radio, presse et surtout internet. Et c’est effectivement sur Internet, pour la première fois, que les citoyens du monde entier pourront envoyer des messages et poser des questions aux décideurs à travers Facebook, Twitter et la chaîne de la conférence sur YouTube. Ils pourront ainsi participer aux débats sur le changement climatique et exprimer leurs attentes. Entre information et participation, quels sont les rendez-vous à ne pas rater ? Voici notre sélection.



 Suivre Copenhague à la télévision

Sur TF1 :

- A partir du lundi 7 décembre, jour de l’ouverture du sommet de Copenhague, le journal de 20h de Laurence Ferrari présentera un tout nouvel indicateur mensuel, élaboré spécialement pour cette occasion : ECO2climat. Les téléspectateurs retrouvent régulièrement dans les JT les chiffres du chômage ou encore ceux du nombre de tués sur la route. Désormais, Laurence Ferrari, au moyen de cet outil unique, révèlera la quantité de gaz à effet de serre rejetée par chaque Français. Calculé chaque mois, il précise les différentes origines de ces émissions de gaz à effet de serre : chauffage, alimentation, déplacements, consommation... La mise en place de cet indicateur est une première européenne. Un reportage viendra à chaque fois décrypter cette information à l’aide d’illustrations concrètes. Les téléspectateurs pourront ainsi suivre, mois après mois, les évolutions et les variations de ce chiffre, en fonction des saisons naturellement mais aussi des efforts de chacun, des entreprises et des pouvoirs publics. Développé pour TF1, ECO2climat est exprimé en kg de co² et a pour objectif principal de montrer que chacun d’entre nous peut agir, dans sa vie quotidienne, par son comportement et ses actes d’achat, sur le réchauffement global de la planète.

Sur France 2 :

- Un soir pour la terre : soirée spéciale Copenhague sur France 2 avec Yann Arthus-Bertrand. Intitulée Un soir pour la terre, cette émission spéciale diffusée mardi 8 décembre dès 20h35 sur France 2 débutera par la diffusion d’un documentaire inédit signé Yann Arthus-Bertrand. Dans son film de 90 minutes, le célèbre photographe emmènera le téléspectateur à la découverte de zones méconnues et à la rencontre de personnes qui se battent quotidiennement contre les effets du réchauffement climatique. Entre images vues du ciel bouleversantes de beauté et d’autres affolantes de gravité, Yann Arthus-Bertrand se penchera sur le cas du Bangladesh où vivent les premiers réfugiés climatiques. Au Mali, les habitants luttent contre la famine et la sécheresse. Des avions y font tomber la pluie en se glissant dans les nuages ! Au total, ce sont 17 pays que Yann Arthus-Bertrand a traversé pour alerter sur les effets désastreux des évolutions climatiques.
Rediffusion de Home après le débat En deuxième partie de soirée, les téléspectateurs retrouveront Yann Arthus-Bertrand aux côtés de Marie Drucker pour animer un grand débat en direct : Agir, vite et comment ? La journaliste interrogera des invités tandis que le documentariste apportera son témoignage. Seront conviés sur le plateau : le ministre de l’écologie Jean-Louis Borloo, le député européen Daniel Cohn-Bendit, ainsi que Ségolène Royal, ancienne ministre de l’environnement. France 2 proposera à ses téléspectateurs de poser leurs questions par le biais du site internet de la chaîne. Enfin, le débat sera suivi de la rediffusion du film HOME de Yann Arthus Bertrand. Pour en savoir plus, cliquez ici.

- La case documentaire Infrarouge proposera également deux documentaires, le jeudi 10 décembre à partir de 22h55. Ecologie, ces catastrophes qui changent le monde reviendra sur cinquante ans de catastrophes environnementales marqués par Tchernobyl, les marées noires ou la passage de l’ouragan Katrina. A travers l’histoire des sommets internationaux consacrés à l’écologie, le document reviendra sur l’émergence récente d’une prise de conscience mondiale des enjeux climatiques de la planète. Infrarouge poursuivra sa programmation avec Prestige : l’anatomie d’une marée noire. Sept ans après la plus catastrophique des marées noires en Europe, les téléspectateurs revivront l’histoire du Prestige, ce pétrolier qui a fait naufrage au large des côtes espagnoles.

Sur Canal+ :

- Le sommet de Copenhague sera au coeur de l’actualité de La matinale pendant la semaine du 14 au 18 décembre. Chaque matin à 7h10, Maïtena Biraben laissera la parole à son chroniqueur Gilles Delafon pour un décryptage des débats, en direct de la capitale danoise, dans sa rubrique Un monde en question.

Sur Arte :

- La question climatique sera abordée dans plusieurs magazines d’Arte à partir de la fin novembre. Le 27 novembre prochain à 19h dans Globalmag, Emilie Aubry fera une présentation du Danemark, pays organisateur réputé pour son exemplarité écologique.

- Le rendez-vous X : Enius se concentrera sur les conséquences du réchauffement climatique dans Les Alpes, dans un numéro spécial diffusé mardi 1er décembre à 16h55.

- Le dessous des cartes de Jean-Christophe Victor se penchera également sur le sujet les 1er et 8 décembre prochains à 22h45 en dressant un bilan des précédents sommets climatiques depuis celui de Rio en 1992.

Sur France 4 :

- Mercredi 9 décembre à 22h10, ne ratez pas Enfumés !, une enquête documentaire inédite de Paul Moreira sur le lobby pétrolier américain et l’action des négationnistes climatiques. Le journaliste revient sur cette tempête politique montrant comment les industriels du pétrole, du charbon et de l’automobile ont placé leurs agents d’influence au cour même de l’administration américaine.

Enfumés Mercredi 09 décembre à 22h10 sur France 4

Ce que raconte le documentaire :

KYOTO, décembre 1997. Pour la première fois 160 nations envisagent de réduire leurs émissions de CO2. Parmi elles, les Etats-Unis d’Amérique sans lesquels aucune politique mondiale n’est possible. Le vice-président Al Gore prononce une phrase qui sonne comme une déclaration de guerre : « Dans mon pays, nous nous souvenons des industriels du tabac qui nous expliquaient que fumer n’était pas mauvais pour la santé. A ceux qui vont chercher à faire obstruction à notre démarche nous disons : nous ne vous laisserons pas mettre des intérêts privés étroits au dessus de ceux de toute l’espèce humaine… » Certaines industries vont se battre contre les décisions prises à Kyoto car pour elles, réduire les émissions de CO2 signifie réduire la consommation et donc leurs chiffres d’affaires. Un lobby aussi implacable que discret va tout faire pour freiner ce processus. Les lobbyistes vont infiltrer l’appareil d’état, séduire, menacer les politiques, modifier les lois. Ils vont financer une extraordinaire machine de guerre visant à nier l’urgence climatique.

2001 : George W. Bush est élu. L’enquête montre comment les industriels du pétrole, du charbon et de l’automobile vont placer leurs agents d’influence au cour même de son administration.
L’un de ces lobbyistes, Philip Cooney, va devenir l’interface entre la communauté scientifique du climat et la présidence des Etats-Unis. Il a travaillé pendant 15 ans pour l’institut du pétrole américain et son infiltration au cœur de la Maison Blanche en tant que chargé du climat au Conseil de la Qualité Environnementale aurait dû rester secrète. C’était sans compter sur Rick Piltz, un modeste fonctionnaire chargé d’éditer les travaux des scientifiques sur le climat. Piltz va être témoin des pressions exercées par Philip Cooney sur la recherche. Il va découvrir que les rapports des scientifiques sont massivement modifiés, amendés, tronqués par Cooney. En y injectant le doute, il va en altérer le sens … Là où les scientifiques avaient mentionné des certitudes, il glisse des « peut-être »…Rick Piltz décide de quitter son travail avec les documents qui établissent l’infiltration du lobby pétrolier. Il donne l’alerte, devient un « whistle blower ». L’information fait la UNE du New York Times. En 2007, les parlementaires démocrates demandent une commission d’enquête. Ils veulent entendre Philip Cooney et lui faire avouer qu’il n’était pas un simple fonctionnaire au service du bien public mais un agent du lobby pétrolier. Paul Moreira a obtenu l’autorisation de filmer les auditions devant le Congrès. Dans une dramaturgie évoquant un moment de cinéma, l’agent d’influence est passé sur le grill. Les auditions vont révéler les méthodes très particulières du gouvernement Bush et ses liens organiques avec l’industrie pétrolière. Ainsi, un document destiné à rester secret est produit : c’est un plan d’action élaboré par le lobby pétrolier, une feuille de route pour manipuler l’opinion publique et retarder les décisions. Un climat d’intimidation qui touchait non seulement l’administration mais aussi les institutions comme la NASA. A cause des manœuvres des lobbies industriels et des blocages du gouvernement Bush, un temps précieux a été perdu. Les spécialistes disent une dizaine d’années.
Après l’élection de Barack Obama, la position des climatologues et des écologistes va être entendue. L’objectif de la nouvelle administration américaine, bien disposée à lutter contre le réchauffement climatique est le suivant : ramener les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis à leur niveau de 1990 d’ici 2020.

Sur LCI :

- Le spécialiste environnement de la chaîne d’information LCI, Jean-Louis Caffier, se rendra à Copenhague du 7 au 18 décembre prochains afin de rendre compte des avancées des négociations. Pendant la quinzaine, le journaliste possédera deux chroniques, une à 7h20 dans LCI Matin, l’autre à 19h30 chez Michel Field. Jean-Louis Caffier réalisera régulièrement des duplex depuis le Danemark dans les différentes éditions de la chaîne. Le dispositif de LCI sera enrichi par l’arrivée d’un habillage spécial aux couleurs de l’évènement.

Sur Public Sénat :

- La chaîne de la TNT débutera sa programmation spéciale Copenhague avec Jean-Pierre Elkabbach, le lundi 30 novembre à 18h30 et 22h30. Dans Bibliothèque Médicis : le changement climatique, le journaliste animera un débat sur les implications du changement climatique.

- François Beaudonnet de Public Sénat et Kathia Gilder de LCP-AN, se focaliseront sur les enjeux du sommet pour l’Union Européenne, jeudi 3 décembre à 18h30 et 22h30 dans le rendez-vous Europe Hebdo. Autour de reportages et de débats, le duo tentera de définir les solutions des 27 pays européens face à la Chine et les Etats-Unis et la manière dont l’ancien continent peut lutter actuellement contre le réchauffement climatique.

- A la suite d’Europe Hebdo, Caroline Delage ouvrira le débat au niveau mondial dans Paroles du monde (19h et 23h). L’émission s’intéressera particulièrement aux problèmes d’accès à l’eau rencontrés dans certaines régions du globe et dans les pays du sud, principales victimes du changement climatique. Pour l’occasion, Public Sénat est parti à la rencontre de Jacques Diouf, le président de la FAO, l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

- Le jour de l’ouverture du sommet, la chaîne diffusera à 18h30 et 22h30 le documentaire L’uranium, l’héritage empoisonné. Dominique Hennequin et Pascal Laurent se sont rendus au Niger et au Gabon pour filmer les conséquences de l’exploitation de l’uranium. Le document sera programmé à nouveau le samedi 12 décembre à 22h, suivi d’un débat en plateau animé par Elise Lucet.

Sur Virgin 17, MCM et Gulli :

- Pendant le Sommet, le clip de Beds are Burning sera diffusé quotidiennement sur Virgin 17 et MCM et sera accompagné d’un bandeau invitant les téléspectateurs à aller signer la pétition www.copenhague-2009.com.

- Gulli propose une programmation dédiée à l’écologie pour sensibiliser les enfants et toute la famille avec notamment le rendez-vous « Gulli ma planète ».

Sur Nat Geo Wild

- Sur la chaîne Nat Geo Wild, retrouvez la chanteuse Anggun qui vous présentera, à partir du 9 décembre, la journée type du Français éco-citoyen et une programmation spéciale Copenhague, du 9 au 17 septembre, avec une série de documentaires passionnants sur la protection de notre planète.

 Suivre Copenhague à la radio

Sur France Inter

- Du 7 au 10 décembre à 7h15 : Reporters sera consacrée au sommet : Lundi 7 déc : acidification des océans - Mardi 8 déc : érosion des côtes en France (Creil-sur-mer) - Mercredi 9 déc : déforestation à Madagascar - Jeudi 10 déc : stockage du CO2
- Du 7 au 18 décembre à 8h : Dans le journal de 8h de Fabrice Drouelle Depuis Copenhague, Nathalie Fontrel "postera" la Lettre de Copenhague...
- Du 7 au 11 décembre : Dans Et pourtant Elle tourne par Jean-Marc Four de 18h15 à 19h00, une série d’émissions spéciales pour débattre des diverses recherches et solutions, pour apporter un éclairage sur les initiatives concrètes face au réchauffement, des reportages chaque jour et aux quatre coins de la planète sur : les énergies renouvelables (éoliennes sur l’île de Samsoe au Danemark, biomasse au Cambodge, géothermie aux Philippines) le lundi 7 décembre - la lutte contre l’assèchement (fixateur de dunes au Niger, gestion de la pénurie d’eau en Bolivie) le mardi 8 décembre - les plans politiques verts (Corée du Nord, Islande, Colombie) le mercredi 9 décembre - les écovillages autonomes en énergie (Californie, Allemagne, Argentine) le jeudi 10 décembre.
- Lundi 14 décembre de 14h à 15h : La Tête au Carré de Mathieu Vidard propose une émission spéciale sur les conséquences inattendues du dérèglement climatique sur la planète avec Nathaëlle Buttes, jeune chercheur qui travaille sur le passé climatique.
- Lundi 21 décembre : Le 7/10 de Nicolas DEMORAND - Le Sommet de Copenhague a-t-il fait du bien à la planète ?

- Sur Europe 1 : EUROPE 1 proposera un dispositif exceptionnel, sur l’antenne et sur le site europe1.fr, pour décrypter les moments forts de Copenhague, dresser l’état des lieux de la planète, expliquer les enjeux, répondre aux questions des auditeurs. Les envoyés spéciaux produiront des reportages et recueilleront des témoignages, diffusés dans des rendez-vous quotidiens, des journaux et des émissions spéciales. Jean Jouzel, Prix Nobel de la Paix 2007, glaciologue, interviendra en exclusivité pour Europe 1 et donnera son éclairage sur les enjeux du sommet.

- Sur France Info : Du 7 au 18 décembre, faites part à la rédaction de vos questions, de vos réflexions sur le forum de France Info dédié à Copenhague, et écoutez les réponses de Jean-Marc Jancovici, spécialiste des questions climatiques, chaque soir pendant la durée du Sommet de Copenhague à 22h45.

- Sur RFI. C’est pas du vent, l’émission quotidienne de RFI sur l’environnement sera en direct de Copenhague du 14 au 18 décembre. L’émission est diffusée en France de 9h à 10h (Paris : 89FM).

- Sur Virgin Radio et RFM : VIRGIN RADIO est partenaire de la campagne Tck Tck Tck lancée par Kofi Annan, et RFM a soutenu le Concert Climatique du 22 novembre au Zénith de Paris. Pendant le sommet, les rédactions de VIRGIN RADIO et de RFM rendront compte de l’évolution des négociations dans les flashes d’actualité.

 Suivre Copenhague dans la presse

- Découvrez les rubriques spéciales Copenhague du quotidien Le Monde, de l’hebdomadaire L’Express.

- Paris Match sera sur place, au cœur de l’actualité du sommet avec ses journalistes, qui nous feront vivre dans le magazine et sur le web l’avancement des négociations au travers de leurs reportages. Yann Arthus-Bertrand sera à cette occasion envoyé spécial exceptionnel de Paris Match à Copenhague.

 Suivre Copenhague sur Internet

- La conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Copenhague (COP15) s’ouvre à tous avec internet. Partout dans le monde, chacun pourra suivre en direct les négociations, les conférences de presse ainsi que la plupart des événements organisés autour du sommet sur www.cop15.dk. Pour la première fois, les citoyens du monde entier pourront envoyer des messages et poser des questions aux décideurs à travers Facebook, Twitter et la chaîne de la conférence sur YouTube. Ils pourront ainsi participer aux débats sur le changement climatique et exprimer leurs attentes.

- « Raise your voice », la chaîne de COP15 sur YouTube. raiseyourvoice_final Les utilisateurs pourront déposer leurs opinions, leurs messages vidéo et leurs questions. Il leur sera également possible de visionner ou de réagir aux vidéos d’autres internautes, parmi lesquels un certain nombre de célébrités et de leaders d’opinion sur le changement climatique dont l’archevêque Desmond Tutu, le Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques Yvo De Boer, l’actrice Emma Thompson, le créateur de la One Foundation Jet Li, et bien d’autres. Cette chaîne permettra également aux utilisateurs de visionner des vidéos sur les coulisses de la conférence. Pendant COP15, les leaders mondiaux présents enregistreront et diffuseront directement leurs opinions depuis le site de la conférence.

- Les réseaux sociaux mis à contribution. Le ministère danois des Affaires étrangères utilisera les principaux réseaux sociaux pour informer sur la conférence. COP15 compte déjà plus de 22 400 fans sur Facebook et plus de 8 000 followers sur Twitter, des chiffres qui ne cessent d’augmenter. Rendez-vous sur www.facebook.com/cop15 et www.twitter.com/cop15. Le gouvernement danois a également invité d’éminents leaders d’opinions à participer au blog « Climate Thinkers » accessible depuis le site COP15.dk.

- Pour en savoir plus, consulter notre précédent article consacré au dispositif mis en place par les Nations Unies sur Internet.

Notre sélection pour suivre Copenhague sur le web :

- A l’occasion du Sommet de Copenhague, Gaia Network raccourcit la distance entre les français et les décideurs internationaux en proposant 4 h d’émission grand public. La nuit du climat sur Gaïa Network Diffusée à partir du 7 décembre, sur l’ensemble de la toile et notamment via CDURABLE.info, « la nuit du climat », imaginée et produit par Gaia Network, nous offrent six tables rondes bilan pour dix sept longues années de négociations allant du sommet de Rio (1992) au verdict du Sommet de Copenhague (2009). Cette « Nuit du climat » sera disponible en ligne du 7 au 18 décembre 2009, durée du sommet de Copenhague avant d’être distribuée en coffret dvd en janvier 2010. Pour en savoir plus cette nuit du climat, cliquez ici.

- France Nature Environnement lance un site internet consacré au sommet mondial du climat, pour en savoir plus cliquez ici.

- Anne-Sophie d’Ecolo-Info vous propose de consulter le fil twitter du Climatoblog (classé parmi les fils twitter les plus influents sur le sujet. Il permet de faire de la veille en temps réel sur le sujet surtout. Ce fil va de paire avec la plateforme Copenhague Backstage ouverte par Youphil en octobre dernier et le Climatoblog qui est animé par 4 blogueurs.

- Le blog Six pieds sur Terre de Laure Noualhat.

- NOVETHIC.FR lance un site spécial Copenhague. Novethic ouvre également un site dédié aux enjeux climatiques avec les actualités, enjeux, analyses et repères. Pour en savoir plus, cliquez ici.

- Onze agences de presse internationales ont créé un groupe sur le réseau social Facebook consacré au Sommet de Copenhague sous l’égide de Minds International, réseau d’agences mondiales. Le groupe sur Facebook, baptisé The Climate Pool permettra aux internautes de communiquer avec les journalistes qui couvriront le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique. La page Facebook, en anglais, sera élaborée comme un blog qui donnera notamment des éléments sur les coulisses du sommet. Twitter sera également utilisé pour attirer les internautes vers ce blog. "Le but de cette plateforme est d’encourager les lecteurs à communiquer directement avec les journalistes internationaux à la conférence des Nations Unies du 7 au 18 décembre prochain", selon un communiqué de Minds. Les 11 organismes de presse à l’origine de cette initiative sont l’Agence France-Presse (AFP), ANP (Pays-Bas), l’Américaine Associated Press (AP), l’Autrichienne APA, APcom (Itlalie), Canadian Press, l’Allemande DPA, Kyodo (Japon), Lusa (Portugal), Press Association (Royaume Uni) et l’agence russe RIA.

Article lu 2922 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10184938

35 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable