Dans l'actualité :

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de...
ECO-TOURISME DURABLE

Tribewanted : Vorovoro, une île écolo ?

L'eco-village qui respecte les règles d'un développement durable

L’expression « tourisme durable », solidaire, équitable ou éthique est en vogue. Elle exprime le souci de certains touristes d’être impliqués dans de véritables rencontres humaines, en respectant mieux la nature, en évitant les gaspillages (un estivant dans un hôtel de luxe consomme jusqu’à 250 litres d’eau par jour), en dépassant le misérabilisme et le voyeurisme. A Vorovoro, atoll fidjien de 80 hectares, une tribu d’Occidentaux bâtit une société fondée sur des valeurs éthiques. Sur le site internet de cet Utopialand, un appel est lancé aux jeunes qui aident à amener l’eau potable, créer de l’énergie verte, gérer les déchets et qui acceptent de se priver de climatisation et de piscine.

A la base, cette île déserte des Fidji, d’une superficie de 80 hectares et située dans l’Océan Pacifique, était habitée par quatre autochtones. Pour développer leur île ils ont accepté pour 3 ans un projet estampillé « développement durable » : « tribe wanted » … Ben Keene et Mark James, les deux anglais fondateurs du projet ont lancé en 2006 un appel à cinq mille participants, qui deviennent officiellement membres de la tribu pour 1 à 3 ans, moyennant 178 à 519 euros. Le but du jeu : créer de toute pièce un village écolo, dans le respect des règles de développement durable. Mais les Tribewanted doivent aussi composer avec Tui Mali. Ce dernier est l’un des quatre habitants de l’île avec son frère et leurs épouses. C’est lui qui a accepté d’ouvrir son territoire pour apporter de la prospérité à sa communauté, en développant notamment la formation et la pêche. «Nous recherchons des gens qui ont des idées pour faire bénéficier l’île de leur savoir-faire. L’objectif est de réunir des gens avec un dessein commun», indiquent les pères britanniques du projet.

Le principe politique est la démocratie : une personne = une voix

Par un système de rotation, 100 membres de la communauté se retrouvent en permanence sur l’île. Seule restriction : ne pas passer plus de trois semaines par an sur l’île. Sur le net, les 4900 autres membres peuvent suivre chaque semaine le développement de l’île en vidéo et participent aux décisions de la communauté écolo en votant en ligne. Et comme pour un projet qui se dit écolo, prendre l’avion sur de longues distances, pour de courtes durées c’est plutôt limite, ils doivent tous calculer le coût environnemental de leur trajet et compenser les émissions de CO2 occasionnées par leur voyage, en soutenant des projets écologiques comme le financement des énergies renouvelables.
L'île de Vorovoro
L’île de Vorovoro
Le projet Tribewanted s’arrêtera fin 2009, après quoi l’île sera rendue complètement à la communauté locale.

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de l'énergie et de son impact sur le climat, publie l'édition 2024 de son rapport “Global...