Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Tir groupé contre le réchauffement

Alors que sort le film d’Al Gore, un rapport officiel français liste les mesures vitales pour diviser par quatre les émissions de CO2 d’ici 2050.

Par Laure NOUALHAT
QUOTIDIEN LIBERATION : Mercredi 11 octobre 2006 – 06:00

Sur le même sujet :

un documentaire très Gore

«+2° C, un seuil à ne pas dépasser»

Rouler sans pétrole, payer très, très cher son billet d’avion et manger des tomates du coin… Vision d’écolos allumés ? Du tout, il s’agit de quelques recommandations du très sérieux groupe de travail Facteur 4, qui planche sur la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre du pays à l’horizon 2050.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. La France émet 378 millions de tonnes de CO2 par an. D’après les climatologues, ce niveau est quatre fois trop élevé par rapport à ce que la planète peut supporter. Le pays s’est donc fixé un objectif, le facteur 4, inscrit dans la loi d’orientation énergétique adoptée en 2005, qui consiste à ramener ces émissions à 102 millions de tonnes de CO2. Autant dire que c’est une opération délicate. Mais le groupe de travail est affirmatif : «oui, le facteur 4 est réalisable ; non, ce ne sera pas facile», est-il écrit dans son rapport remis lundi aux ministres de l’Industrie et de l’Ecologie (1). Chargé de développer des scénarios sur le moyen (2020) et le long terme (2050), le groupe propose 29 recommandations ambitieuses à appliquer «sans attendre 2040 et d’éventuels sauts technologiques» pour avoir une chance d’atteindre l’objectif. «Les recommandations sont conçues comme des propositions de politique publique qu’il est indispensable de mettre en oeuvre le plus tôt possible», rappelle le président du groupe, Christian de Boissieu.

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...