Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

SeaOrbiter : voyage 20 000 lieues sous les mers

Comme Jules Verne, il en a rêvé. Mais l’architecte français Jacques Rougerie, lui, a réalisé son Nautilus. Aujourd’hui, la plate-forme SeaOrbiter est une réalité. Prévu pour sillonner la Méditerranée dès 2013, ce vaisseau spatial maritime conçu en association avec l’océanographe Jacques Piccard et le spationaute Jean-Loup Chrétien va embarquer un équipage de 18 personnes au cœur des océans. Là où s’écrit actuellement l’avenir de l’humanité…

Pour commencer, voici une chronique signée par Serge Orru, directeur général du WWF-France. Il nous présente l’intérêt scientifique de cette plate-forme haute de 51m (neuf étages, dont sept immergés) :
SeaOrbiter - Crédit photo : Jacques Rougerie
SeaOrbiter – Crédit photo : Jacques Rougerie
Que connaissons-nous de l’immensité marine ? 95% des océans sont ainsi méconnus de nos jours. Pourquoi les moyens de la recherche scientifique consacrés à la biodiversité océanique sont-ils si modestes ? Nous en savons davantage sur la Lune, Mars et Jupiter que sur le monde abyssal. Nous dépensons, hélas, bien davantage dans l’armement militaire que dans la découverte des océans. La mémoire et le futur de la mer sont une énigme pour nous les terriens qui ne voyons souvent que tempêtes et naufrages, tsunamis et raz de marée devant la planète mer qui recouvre 70% de la surface de notre globe. Pour beaucoup d’entre nous, les océans sont si vastes et souvent hostiles. Les réserves halieutiques et nos littoraux habités par la moitié de la population mondiale sont menacés. Les marées noires et la pollution marine sont devenues une fatalité et la sinistre plastification des océans, l’expression fragmentée et universelle de notre société du jetable. Bien sûr Jules Vernes, Jacques Yves Cousteau, Jacques Piccard et tant de grands scientifiques marins, poètes et écrivains, passionnés de la mer nous font rêver et aimer la vie des surfaces et des profondeurs. Pensons aussi à Anita Conti, cette immense femme qui a tant gonflé les voiles de l’océanographie grâce à sa vie légendaire.
SeaOrbiter - Crédit photo : Jacques Rougerie
SeaOrbiter – Crédit photo : Jacques Rougerie
Voici, aujourd’hui, pour notre plus grand bonheur, Jacques Rougerie, architecte, bâtisseur subacquatique, membre de l’Institut de France qui nous embarque avec enthousiasme dans le futur des êtres de la mer avec SEA ORBITER, ce Nautilus des vents modernes qui sera le vecteur de l’une des plus grandes aventures humaines et exploratoires du 21ème siècle. (www.fondation-jacques-rougerie.com) Imaginez-vous à bord de son vaisseau d’argent dérivant au gré des grands courants marins, telle une véritable sentinelle de l’océan. La mission : observer l’océan et le monde sous-marin de manière permanente en permettant aux hommes et femmes de l’équipage de s’immerger, 24 heures sur 24, pendant de longues périodes au cœur de l’univers d’eau salée largement inconnu. SEA ORBITER donne corps à un vaste projet éducatif et scientifique reposant sur la compréhension et l’analyse de la biodiversité marine pour une meilleure sensibilisation des passagers de la planète à l’océan et à sa nécessaire et indispensable préservation. Ce vaisseau révolutionnaire de par son design innovant unique s’érige en un profil vertical de 1000 tonnes sur 51 mètres de haut, dont 31 immergés, telle une superbe lame qui affute l’imaginaire. SEA ORBITER est une maison marine qui accueillera un équipage de 18 membres dont 6 scientifiques qui séjourneront en saturation au cœur d’un laboratoire hyperbare, pressurisé, ce qui leur permettra de sortir dans le milieu sous-marin sans contrainte de temps ni de pression. Cette sculpture navale, nomade et écologique fécondera la force de l’océan et du cosmos avec l’intelligence collective de ses corsaires de paix qui habiteront la mer comme aime à le dire Jacques Rougerie, poète de mondes nouveaux tissant la trame bleue de la civilisation des Mériens. Ce créateur pluridisciplinaire nous souffle inlassablement ces phrases fortes : « Sur tous les continents, des femmes et des hommes se dressent, s’organisent et se battent pour sauver la planète. Il est urgent qu’ils soient entendus, aidés, soutenus. Ils entrevoient en effet avec force les mutations et les évolutions de nos sociétés, tout en militant pour un autre regard sur cette biodiversité animale et végétale qui accompagne l’humanité depuis l’origine des temps. Certains portent d’ailleurs déjà leur vision au-delà de cette impérieuse réalité programmée. Ceux-là annoncent la naissance des civilisations de l’océan et du cosmos pour engager un futur durable sur notre planète. » Prévu pour sillonner la Méditerranée dès 2013 et, espérons-le, se multiplier ensuite sur chaque océan pour le bien-être des générations futures. Les SEA ORBITER seront les oasis marines qui inspireront le destin des civilisations à venir. Mer ! Mer ! Mer ! Mer en vue commandant Rougerie !
L'Express
L’Express
Chronique de Serge ORRU initialement publiée sur le site de L’Express et du WWF. Retrouvez la page environnement de L’Express en cliquant ici.
SeaOrbiter - Crédit photo : Jacques Rougerie
SeaOrbiter – Crédit photo : Jacques Rougerie

VIDÉOS

Rencontre avec Jacques Rougerie architecte atypique passionné depuis toujours par la mer. Ce film a été réalisé dans le cadre de l’exposition « Voyage au centre de la mer » qui s’est déroulée à l’Hôtel du Département des Bouches-du-Rhône fin 2010.

 

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...