Dans l'actualité :

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Un MOOC pour comprendre la crise écologique et réinventer l’entreprise

Le MOOC gratuit et multi niveaux : Transformer l’entreprise pour...
Construction de la plus grande station d’hydrogène renouvelable en France

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Une solution circulaire et locale pour accompagner la transition énergétique du territoire

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la future station de production et de distribution d’hydrogène produira 1 tonne d’hydrogène par jour à partir de la valorisation énergétique des déchets. Après un chantier de 12 mois, la station fournira, dès 2025, une solution énergétique renouvelable1 à tous les acteurs de la mobilité verte du Val-de-Marne, et plus largement de l’Ile-de-France.

La plus puissante centrale de production et distribution d’hydrogène raccordée à une unité de valorisation énergétique (UVE) des déchets

Construite et exploitée par la société H2 Créteil, qui réunit SUEZ, SIPEnR, filiale du SIPPEREC et la Banque des Territoires, la future centrale utilisera l’électricité produite à partir de la combustion des déchets ménagers des 19 communes2 du SMITDUVM pour produire de l’hydrogène renouvelable par électrolyse de l’eau. SUEZ, qui exploite l’UVE de Créteil, met à disposition le terrain sur lequel seront installés les équipements de production et de distribution d’hydrogène.

Le groupe SUEZ fournira l’eau et l’électricité renouvelable nécessaires à la production d’hydrogène, financera la majorité du projet3 et pilotera la construction de la station. En 2025, la station produira 1 tonne d’hydrogène renouvelable par jour. A terme, elle pourra même doubler sa production et distribuer jusqu’à deux tonnes par jour.

«Le modèle de l’usine de Créteil repose sur le traitement le plus vertueux possible des déchets via leur valorisation énergétique. Cette future station hydrogène, produite à partir d’électricité verte et adaptée aux mobilités du futur, s’inscrit dans une logique de développement durable, seule réponse possible aux défis climatiques qu’affronte d’ores et déjà notre planète. »

Axel Urgin, Président du Syndicat Mixte de Traitement des Déchets Urbains du Val-de- Marne (SMITDUVM)
Contribuer à la transition écologique et énergétique des territoires

Une solution circulaire et locale pour accompagner la transition énergétique du territoire

Avec cette nouvelle infrastructure, le Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val- de-Marne (SMITDUVM) agit pour la transition énergétique du territoire. La tonne d’hydrogène renouvelable, produite et distribuée chaque jour sur le site d’H2 Créteil, alimentera les flottes de véhicules lourds publics et des collectivités (bus, bennes à ordures ménagères, poids lourds, véhicules utilitaires, …) ainsi que les véhicules légers des particuliers.

Le site de Créteil présente une configuration optimale pour le développement de la mobilité hydrogène. Sa situation géographique, à une douzaine de kilomètres de Paris, présente un atout majeur : il est situé à proximité d’un nœud routier important (A86, RN 6 et RN 406) et de nombreuses zones commerciales. Les véhicules à hydrogène pourront rouler dans la zone à faibles émissions de la Métropole du Grand Paris et au-delà sans pollution.

Ce projet est l’un des premiers à produire localement un hydrogène d’origine renouvelable, à un prix aussi compétitif que celui du diesel. Il permettra d’éviter l’émission d’environ 1 500 tonnes d’équivalent CO2 par an.

« Ce projet s’inscrit dans la mission de SUEZ de permettre à ses clients de créer de la valeur sur tout le cycle de vie de leurs installations de gestion des déchets. Il vient compléter nos technologies de production d’énergie locale et durable à partir des déchets et des eaux usées : chaleur urbaine, électricité, gaz renouvelable. Il renforce notre action pour soutenir la transition énergétique du secteur de la mobilité. »

Sabrina Soussan, Présidente Directrice Générale de SUEZ

Faire de vos déchets une source d’énergie locale et renouvelable

Un pas de plus vers la transition écologique du Val-de-Marne

Cette centrale hydrogène s’inscrit dans le plan de développement engagé depuis de nombreuses années pour améliorer l’empreinte écologique de l’unité de valorisation énergétique, qui produit déjà de la chaleur pour alimenter le réseau de chauffage urbain de Créteil et de l’électricité, vendue sur le réseau public. Ce projet, soutenu et financé par l’ADEME, la Région Ile-de-France et la Commission Européenne, illustre la volonté des territoires de développer des énergies alternatives pour accélérer leur transition écologique.

Il s’inscrit dans la dynamique du plan hydrogène en France qui prévoit de consacrer 7 milliards d’euros d’ici à 2030 au développement de cette énergie d’avenir, bénéfique à la création d’emplois, à la qualité de l’air et à la lutte contre le changement climatique.

« SIPEnR déploie la transition énergétique avec les territoires. A Créteil, nous mettons notre ingénierie en commun avec SUEZ et la Banque des Territoires pour proposer aux habitants et aux entreprises une solution concrète, innovante et ambitieuse de mobilité bas carbone. »

Florence Crocheton-Boyer, Présidente de SIPEnR
  1. L’énergie issue de l’UVE est une énergie de récupération ayant une origine à 50% renouvelable. Dans son contrat avec l’UVE exploitée par ValoMarne, H2 Créteil achète uniquement une partie de l’énergie renouvelable produite par l’UVE et s’en assure par la fourniture de garanties d’origine. ↩︎
  2. Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur- Marne, Saint-Maur-des Fossés, Villiers-sur-Marne, Alfortville, Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Créteil, La Queue-en-Brie, Le-Plessis-Trévise, Limeil-Brévannes, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Villeneuve-Saint-Georges ↩︎
  3. Aux côtés de la société d’économie mixte SIPEnR, qui outre sa participation financière apportera son expertise du montage juridique, la Banque des Territoires, Groupe Caisse des Dépôts, partenaire de mise en œuvre du programme CEF Transport Alternative Fuels Infrastructure Facility de la Commission Européenne, apporte le solde du besoin en fonds propres du projet. ↩︎

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles les jeunes peinent à aligner leurs pratiques de consommation avec leurs convictions écologiques, le fameux,...

Un MOOC pour comprendre la crise écologique et réinventer l’entreprise

Le MOOC gratuit et multi niveaux : Transformer l’entreprise pour la transition écologique, lancé en 2021 en accès libre par le Collège des Directeurs Développement...