Dans l'actualité :

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE)...

Nouvel accord sur le climat entre les Etats-Unis et l’Asie-Pacifique

Nouvel accord sur le climat entre les Etats-Unis et l’Asie-Pacifique, Le Monde, 28/07/05

Le president americain, George W. Bush, a annonce, mercredi 27 juillet, la signature d’un accord entre les Etats-Unis, l’Australie, la Chine, l’Inde, le Japon et la Coree du Sud pour lutter contre le rechauffement climatique, assurer la securite en matiere energetique et la promotion d’energies propres. Selon le premier ministre australien, John Howard, ce pacte climatique serait « superieur » au protocole de Kyoto.
« Ce partenariat, axe sur la recherche de resultats, va permettre a nos pays de developper et d’accelerer l’utilisation de technologies energetiques plus propres et efficace pour reduire la pollution, assurer la securite en matiere energetique et repondre aux preoccupations sur les changements climatiques », a affirme M. Bush dans un communique.
Le president americain a indique que la secretaire d’Etat, Condoleezza Rice, et le secretaire a l’energie, Sam Bodman, rencontreraient leurs partenaires des autres pays signataires a l’automne prochain pour « donner une direction a notre travail commun ». M. Bush n’a pas donne davantage de details sur le contenu de cet accord, qui veut faire pendant au protocole de Kyoto que les Etats-Unis et l’Australie ont refuse de signer. Jim Connaughton, qui preside le conseil de la Maison Blanche sur la qualite de l’environnement, a precise que l’accord est appele « Partenariat Asie-Pacifique pour un developpement propre et le climat » et qu’il ne vise pas a remplacer le protocole de Kyoto.

Des mesures non obligatoires

Ce dernier, conclu en 1997, et entre en vigueur en fevrier dernier, vise une reduction mondiale de 5,2 % des emissions de gaz a effet de serre d’une trentaine de pays industrialises par rapport a 1990. Il expire en 2012. L’une des premieres decisions de George W. Bush apres son arrivee au pouvoir en janvier 2001 avait ete de refuser de s’y rallier. Canberra et Washington reprochent en particulier au protocole de Kyoto, ratifie par 141 pays, de n’imposer d’obligations qu’aux pays industriels, ecartant les pays en developpement, en particulier l’Inde et la Chine.

Le traite annonce mercredi ne fixe pour sa part aucun objectif chiffre pour la reduction des gaz a effet de serre consideres comme responsable du rechauffement climatique. Il ne prevoit pas non plus de mecanisme de controle et coercitif pour les pays dont les efforts pour reduire la pollution seraient juges insuffisants. Pour John Howard, l’entente devoilee, jeudi, au Laos « demontre l’engagement tres fort de l’Australie dans la reduction des emissions de gaz a effet de serre, en vertu d’un accord qui est juste pour l’Australie, sans eliminer des emplois et penaliser l’industrie »,
Le nouvel accord doit etre discute lors d’une rencontre ministerielle internationale prevue en novembre a Adelaïde, dans le sud de l’Australie. Le secretaire d’Etat adjoint americain, Robert Zoellick, doit toutefois donner davantage de details, jeudi, lors de la reunion de l’Asean au Laos a laquelle il participe.

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire de la France métropolitaine, souffre : des arbres meurent, victimes du réchauffement climatique ou d’attaques...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une percée dans le domaine de l’énergie durable, cette technologie de pointe, qui recycle la chaleur...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la...