Dans l'actualité :

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Manifeste 2007 pour le développement durable

Le grand chantier du quinquennat

Conscient que les enjeux environnementaux nécessitent une mobilisation de tous et un engagement fort de l’État et qu’ils seront au cœur des débats de la période électorale à venir, Convictions lance un nouveau Manifeste 2007 pour le développement durable qu’il souhaite notamment soumettre aux candidats à l’élection présidentielle de 2007.

Pourquoi un manifeste politique du développement durable ?

On constate aujourd’hui, qu’enfin, les préoccupations en matière environnementale sont des sujets politiques à part entière. Quinze ans après Rio, les dégâts humains et environnementaux annoncés sont là, les catastrophes multiples, les sinistrès du dérèglement climatique (sécheresses, cyclones, inondations) se multiplient. Les voix qui s’alarmaient seules dans le désert sont celles aujourd’hui dont on écoute les expertises. Le temps de l’écoute est venu, le temps du mépris est révolu. On voit bien qu’il faut agir. Les conventions internationales et les accords européens nous y obligent ; l’opinion publique demande des comptes. Cette action, réclamée depuis longtemps par tous ceux qui avient conscience de l’urgence de la réponse aux menaces qui fait courir au monde notre mode actuel de développement, écologistes, personnalités de tous bords, parfois isolées dans leur famille politique ou économique, scientifiques, militants, est difficile à mettre en oeuvre, car elle doit concilier des contradictions inhérentes à notre civilisation : l’urgence en même temps que le long terme, la contrainte en même temps que l’engagement mutuel, l’appropriation individuelle en même temps que la mondialisation des efforts. C’est un défi nouveau pour nos régimes démocratiques, dont la régulation de la nature n’était pas au programme, de la Grêce aux Lumières… Une élection présidentielle est, dans la cinquième république française, le rendez-vous démocratique majeur. Nous pensons donc que la mobilisation doit être, à ce rendez-vous, maximale pour obtenir des candidats des engagements indéfectibles non plus sur leur « sensibilisation » à l’impérieuse nécessité de réparer les dégats du mode de développement antérieur et instaurer une nouvelle donne, mais sur leur programme d’action. Or, nous sommes inquiets, à cause des divisions des partis écologistes, à cause de la surenchère médiatique sur les personnes, à cause de la porosité des grands intérêts économiques avec certains candidats, à cause de la vulgarisation même du thème du développement durable, excellente si elle signifie le partage de ce concept refondateur par tous et l’adhésion à des valeurs d’équilibres sociaux, économiques, environnementaux, dommageable si elle reflète un affadissement opportuniste des valeurs qu’il porte. Le club Convictions a été, en 2002, premier des clubs politiques à faire du développement durable une priorité d’action. Il réitère l’appel qu’il avait lancé lors de la campagne de 2002, mais sur un mode plus grave car cinq ans ont passé pendant lesquels des annonces se sont faites plus entendre qu’auparavant, mais les actions se sont enlisées ou paralysées, malgré l’attente des peuples. L’action humaine aujourd’hui est, par sa complexité, plus lente que la dégradation de la nature et que la détérioration du lien social ; si elle ne change pas radicalement, elle ne peut sauver l’humanité. C’est là le vrai défi de l’action politique : la nature n’est plus – à l’échelle d’une génération humaine – immuable. L’action politique doit aujourd’hui inventer des actions d’interventions d’urgence dans des domaines devenus majeurs, alors qu’ils étaient autrefois des cadres de référence. En même temps, quelle extraordinaire possibilité de renouveau apporte cette utopie que tout le monde invoque sans oser la définir ! C’est pourquoi nous pensons qu’un Club qui cherche à donner du sens au politique doit s’engager dans ce combat qui détermine la survie de l’humanité. Rejoignez ce manifeste. Bettina Laville, Présidente de Convictions et les membres du Conseil d’Administration de Convictions Le texte intégral du Manifeste 2007 pour le développement durable est accessible au format .pdf sur le site de Convictions. La liste des premiers signataires du Manifeste 2007 pour le développement durable est disponible en téléchargement au format .pdf. Vous pouvez signer ce Manifeste en cliquant ici.

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en place des systèmes capables de stocker de la chaleur en été pour une utilisation en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...