Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Le spot contre la corrida de la SPA censuré par le BVP ?

Renaud avait prêté sa voix à un spot de 30 secondes dénonçant la barbarie de la corrida. Ce spot, voulu par la Société Protectrice des Animaux (SPA) en coopération avec le Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC) et la Fédération des Luttes Anti Corridas (FLAC), ne pourra être diffusé : le BVP (Bureau de Vérification de la Publicité) refuse de lui accorder son aval. « Pourtant trois modifications avaient déjà été apportées afin de se plier aux exigences de cet organisme qui semble perdre toute objectivité quand il est question de corrida » déclare Renaud, qui n’hésite pas à parler de censure. A trois reprises en effet la SPA a dû remanier ce spot à la demande du BVP pour ne pas « heurter la sensibilité des plus jeunes ».
Renaud en colère
Renaud en colère
« Avec tout ce que l’on voit à la télévision, le BVP nous prend carrément pour des imbéciles. Protéger la jeunesse ce serait commencer par interdire les arènes aux moins de 15 ans et les soustraire à la violence d’un spectacle de torture et de sadisme. De qui se moque le BVP ? Est-ce réellement un organisme indépendant ? » s’interroge Renaud. « Je suis très en colère et ignorais que le BVP pratiquait une censure aussi scandaleuse », a également déclaré Renaud, cité par la SPA, dans une lettre adressée au président du BVP, Jean-Pierre Teyssier, en lui demandant « d’accepter la diffusion de ce spot ». « Nous souhaitons dénoncer la souffrance infligée à un animal, la persistance de cette tradition intolérable dans un pays moderne, la nécessaire prise en compte de l’intérêt supérieur de l’animal face aux traditions archaïques », a-t-il ajouté. Pour la Présidente de la SPA, Caroline LANTY, « cette affaire est très préoccupante car il est clair que les défenseurs des animaux, parce qu’ils dénoncent des pratiques qui nuisent à certains intérêts économiques, ont de plus en plus de mal à se faire entendre. La position du BVP est difficile à comprendre tant les images montrées ont été édulcorées à l’extrême. Il serait très souhaitable que le BVP ait la sagesse et l’objectivité de revoir sa position et de revenir sur sa décision dans les meilleurs délais ». De son côté le BVP confirme son avis négatif. « Nous sommes toujours très réservés sur la possibilité de finaliser un tel spot », a déclaré Joseph Besnainou, directeur général du BVP, jugeant que ce dernier « reste de nature à choquer le public et à porter préjudice à l’ensemble des intervenants du secteur » de la corrida. « A notre connaissance, les corridas sont autorisées en France », a-t-il rajouté, soulignant également la présence dans ce spot d’« images assez violentes » et de « termes très durs, comme celui de barbarie ».

Visionnez le spot « censuré » et faites-vous votre propre opinion

Signez la pétition de la SPA : « Non à la corrida ! »

Signez la pétition de la SPA
Signez la pétition de la SPA
La SPA demande l’abrogation de l’alinéa 3 de l’article 521.1 du code pénal, qui tolère que des sévices graves et des actes de cruauté soient infligés à des animaux sous couvert de tradition locale. Télécharger la pétition Signer la pétition

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...

3 Commentaires

  1. Le spot contre la corrida de la SPA censuré par le BVP ?
    La corrida fait parti de notre patrimoine culturel. Je l’invite à venir assister à une corrida pour comprendre. Après avoir arrêté de picoler, de fumer, le BOBO Renaud, toujours grand donneur de leçon s’acoquine avec la SPA et pourquoi pas la fondation BB… Il ferait mieux de soutenir les AA en racontant sa dépendance au pastis pour prévenir sa future récidive…Mon pauvre Renaud, tu deviens finalement un de tes « charognards »…

    • Le spot contre la corrida de la SPA censuré par le BVP ?
      ravachol fait dans l’amalgame… Inévitable lorsqu’une campagne, par ailleurs louable, fait appel à une « célébrité » (que l’on appréciera ou non) pour faire passer son message. On pourrait discuter de cette manière de procéder (qui n’est pas forcément au bénéfice du message que l’on veut défendre) mais c’est un autre débat.
      Je laisse donc de côté les jugements personnels de ravachol à l’encontre de Renaud, et je garde les miens dans ma poche.
      J’invite également ravachol a remballer son opinion sur la corrida, cela aussi est presque hors sujet (on ne demande pas aux Pour et aux Contre d’essayer de convaincre le camp adverse, ce genre de débat fielleux est stérile). Je signalerai juste à ravachol que la peine de mort à la guillotine fait aussi partie de notre patrimoine culturel, cela n’a pas empêché son abrogation dont on ne peut que se féliciter, et ses nostalgiques peuvent toujours aller admirer la faucheuse et les photos sentencieuses dans le musée et les ouvrages qui lui sont dédiés.
      Le débat est de savoir si oui ou non le BVP sort du sentier de la neutralité en interdisant la diffusion du spot. À la lecture des arguments avancés et sans même juger sur pièce en visionnant le spot (tout est affaire de seuil de sensibilité de chacun ; tout spot peut choquer, même un spot vantant les mérites d’une lessive ; le « zéro choquant » n’existe pas), on est en droit de conclure que le BVP fait le jeu du lobby pro corrida. Si les amateurs de corrida sont si sûrs de leur fait, pourquoi donc s’opposer à un spot détracteur ? Ce n’est pas en faisant interdire le point de vue du camp adverse que l’on fait preuve de démocratie et d’ouverture d’esprit. Libre à eux de faire leur contre spot démontant les arguments des « anti ». L’interdiction, c’est la réponse des imbéciles à court d’arguments. CQFD