Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
France Bois Forêt

Le bois, les forêts, et nous ! La minute info

6 vidéos pour informer le grand public sur la gestion durable des forêts et les multiples usages du bois

« Les forêts ont-elles un impact important sur le climat ? » « Quels sont les atouts des emballages alimentaires en bois ? » « Pourquoi est-ce intéressant d’aménager son intérieur en bois ? » … Écologique, économique, naturel et esthétique, le bois est une ressource précieuse. Pour vous informer sur la gestion durable des forêts et les multiples usages du bois, l’interprofession nationale France Bois Forêt et l’Institut national de la consommation vous proposent une série de vidéos intitulée : « Le bois, les forêts, et nous ! La minute info », présentée sous la forme de questions/réponses, ainsi qu’un message de sensibilisation.

banniere_fbf-inc_1200x372.jpg

Parce que nos forêts sont une des solutions pour préserver notre environnement, et que le bois est 100% recyclable, apprenons à mieux les connaître.

France Bois Forêt - L'interprofession nationale
France Bois Forêt – L’interprofession nationale

« Le bois, les forêts, et nous ! »

« Les forêts ont-elles vraiment un impact sur le climat ? » « Quels sont les atouts des emballages en bois ? » « Pourquoi utilise-t-on le bois dans la construction des ouvrages des Jeux Olympiques Paris 2024 ? »

Qu’est-ce que la sylviculture et la gestion forestière ?

Question d’un consommateur : « J’aimerais savoir ce qu’est la sylviculture et comment sont gérées les forêts ? »
Réponse de l’expert : Sylvestre Coudert, gestionnaire forestier La sylviculture consiste à accompagner et orienter l’évolution naturelle des forêts pour qu’elles répondent aux besoins de la société et de l’environnement… C’est une activité qui s’étend sur un cycle long liée à la production d’arbres. Pour un chêne par exemple, cela peut aller de 180 à 220 ans !
  • QU’EN EST-IL DE LA GESTION FORESTIÈRE ? : En France, ¾ des forêts sont privées et le quart restant est public. Quel qu’il soit, le propriétaire d’une forêt en a les bénéfices, mais aussi les charges et la responsabilité. La réglementation impose à tout propriétaire au-delà d’une certaine surface de s’inscrire dans une gestion durable de sa forêt pour assurer la pérennité de son patrimoine. Ainsi, toute intervention doit être planifiée et prévue à moyen et longs termes et doit être conforme à des pratiques établies régionalement. Ces interventions sont inscrites dans des documents de gestion durable validés par l’administration.
  • LA GESTION FORESTIERE UNE CULTURE QUI EVOLUE AVEC LE CHANGEMENT CLIMATIQUE : Rien n’est fait au hasard. En France on a plus de 3 siècles de gestion forestière, c’est donc une culture forte qui s’est construit et qui évolue tous les jours avec des usages et des méthodes différents. On le voit avec entre autres le changement climatique qui nous oblige à nous adapter. Il faut toujours garder en tête que dans une forêt bien gérée, récolter un arbre et le transformer, c’est bon pour la planète !

Comment les graines deviennent forêts ?

Question d’un consommateur : « Pourquoi les graines et les plants sont essentiels pour les forêts de demain ? »
Réponse de l’expert : Samuel Lemonnier, pépiniériste – forestier La forêt c’est un réservoir de biodiversité qui peut se renouveler de 2 façons : soit naturellement, soit en plantant des arbres. L’objectif d’un forestier c’est que la forêt perdure, c’est pourquoi lorsque l’on récolte un arbre qui arrive à maturité, on en repente plusieurs à sa place. Moi mon métier de pépiniériste-forestier consiste à produire plus de 80 essences d’arbres différents pour qu’elles soient ensuite plantées dans toutes la France. Les graines sont récoltées sur des peuplements, c’est-à-dire des parcelles qui ont été repérées par les forestiers pour leurs qualités. Ces graines sont ensuite confiées à un pépiniériste qui les travaillent pour qu’elles puissent ensuite devenir des plants. C’est un cycle qui dur en général 1 à 2 ans.
  • APRÈS LA PLANTATION QUE SE PASSE-T-IL ? : Il faut entre 3 et 5 ans pour qu’une plantation réussisse. C’est à dire, que le plant doit s’adapte à son environnement, aux autres arbres, qu’il résiste aux gibiers, aux parasites, et au climat. C’est pourquoi on plante entre 1500 – 2000 plants par hectare, pour qu’à la fin il en reste jusqu’à 10 fois moins. De la graine à l’arbre, c’est un processus extrêmement long qui peut durer plusieurs 10ène d’années, pour le chêne par exemple, il faut 80 ans.
  • UN NOUVEAU DÉFI : ADAPTER LES FORÊTS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : Aujourd’hui, il faut répondre à un nouveau défi : celui d’adapter les forêts au changement climatique. Cela passe par l’introduction d’une plus grande diversité d’essences ou le choix de variétés plus adaptées au climat de demain.

Quels rôles jouent les forêts dans le changement climatique ?

Question d’un consommateur : « Quels rôles les forêts jouent-elles sur le climat ? »
Réponse de l’expert : Emmanuel Cacot, directeur technique de la coopérative forestière UNISYLVA Le climat joue un rôle sur les forêts comme on l’a vu avec les incendies et le manque d’eau. Malheureusement, ces épisodes de canicules et de sécheresse, on le sait, vont devenir de plus en plus fréquents. On observe également des étés plus chauds bousculant le rythme des saisons et le cycle de vie de nos forêts. Cela étant dit, nos forêts peuvent également apporter des solutions au réchauffement climatique, notamment par la captation de carbone. La forêt et le bois interviennent sur 3 leviers dans le cycle du carbone :
  • TROIS LEVIERS DANS LE CYCLE DU CARBONE :
    • Le premier levier : la séquestration, c’est-à-dire le pouvoir des arbres à absorber le carbone par la photosynthèse ;
    • Le deuxième levier : le stockage, soit la capacité à garder ce carbone. Le CO2 reste stocké dans les produits en bois durant toute leur durée de vie. A titre d’exemple, la charpente de la cathédrale de Notre-Dame de Paris a stocké du carbone pendant 800 ans ;
    • Et le troisième levier : la substitution ; Le bois se substitue à de nombreux matériaux plus énergivores et à des combustibles non renouvelables, ce qui réduit d’autant les émissions de gaz à effet de serre.
  • LES FORÊTS ONT-ELLES D’AUTRES EFFETS SUR LE CLIMAT ? : Au-delà du cycle du carbone, elles ont aussi des effets sur les températures, les précipitations et les forces des vents. En effet, les arbres libèrent de l’humidité dans l’atmosphère et font l’effet d’une climatisation naturelle.

Comment sensibiliser les plus jeunes aux rôles de la forêt ?

Question d’un consommateur : « Bonjour, j’aimerais savoir comment sensibiliser les plus jeunes aux rôles de la forêt ? »
Réponse de l’expert : Clara Guérin, Fédération nationale des Communes forestières Depuis 2019, la Fédération nationale des communes forestières développe le programme « Dans 1000 communes, la forêt fait école » afin de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux forestiers. Porté par les élus et les enseignants, le programme consiste à confier une parcelle de forêt communale à un groupe d’enfants, un programme d’actions est construit pour l’année scolaire et permet aux enfants de bénéficier d’interventions sur la forêt et le bois avec des élus, le gestionnaire de la forêt, des professionnels de la filière, des associations, et des usagers… Cette année, la thématique phare du programme est celle de la Défense des forêts contre les incendies.
  • UNE MANIÈRE CONCRÈTE D’APPRÉHENDER LE TEMPS LONG DE LA GESTION FORESTIÈRE : Ces multiples expériences permettent aux enfants de faire des choix qui auront des résultats pour leur forêt. Afin d’appréhender le temps long de la gestion forestière, la parcelle est amenée à être transmise à d’autres enfants de la même structure qui poursuivent le travail engagé.
  • LE PROGRAMME À L’INTERNATIONAL : Nous avons également mis en place un volet international en formant des binômes entre des classes françaises et des classes québécoises. Le but c’est vraiment de les sensibiliser à la diversité des espaces forestiers et aux enjeux globaux tel que le changement climatique.

Pourquoi est-ce intéressant d’aménager son intérieur en bois ?

Question d’un consommateur : « Pourquoi est-ce intéressant d’aménager son intérieur en bois ? »
Réponse de l’expert : Samuel Deschaumes, directeur d’une parqueterie C’est intéressant à bien des titres puisque le bois, c’est un matériau biosourcé à la fois durable, adaptable, renouvelable, recyclable, avec un fort pouvoir isolant, sans oublier son côté esthétique élégant et chaleureux. Les essences utilisées pour l’aménagement intérieur respectent des normes exigeantes et sont issus de forêts gérées durablement. Au-delà du côté esthétique, aménager son intérieur avec une matière qui pousse et se renouvelle, c’est un geste positif pour l’environnement. D’autant plus que le bois a l’immense avantage de continuer, pendant toute sa durée d’utilisation, de séquestrer le CO2 capté par l’arbre durant sa croissance : 1 m3 de bois mis en œuvre stocke ainsi 1 tonne de CO2.
  • L’INDUSTRIE DU BOIS EST-ELLE TRÈS ÉNERGIVORE ? : Quant à l’industrie du bois, elle est peu énergivore : à masse égale, la production de bois consomme 4 fois moins d’énergie que la production de béton, 30 fois moins d’énergie que la production d’aluminium et 60 fois moins d’énergie que la production d’acier.
  • COMMENT AMÉLIORER LES PERFORMANCES DU BOIS ? Pour améliorer les performances de vos matériaux en bois, rappelons qu’il est préférable de se tourner vers des bois issus de forêts gérées durablement que l’on peut repérer via le label PEFC. Vous avez aussi la marque « parquets de France », qui va vous garantir un parquet fabriqué en France. Vous avez le label « Bois de France » qui va garantir des bois issus de forêts françaises. Et puis vous avez aussi bien sûr le label « Origine France Garantie » qui vous garantit un produit fabriqué et issue de bois français.

Quels sont les caractéristiques des emballages bois ?

Question d’un consommateur : « Quels sont les avantages des emballages en bois ? »
Réponse de l’expert : Yaneck Blanc, président d’une entreprise d’emballages On trouve 3 grandes familles d’emballages bois : l’emballage « léger » ; c’est celui que vous voyez quand vous faites vos courses : les cagettes de fruits, les bourriches d’huitre, de fromage ou de beurre… Ensuite, vous avez les caisses industrielles utilisées pour le transport aussi bien dans les industries aéronautiques, spatiale, métallurgique, automobile mais aussi pour le transport d’œuvres d’art. Enfin la dernière famille représente le transport de 95% des marchandises, c’est la palette bois.
  • QUELS SONT LES AVANTAGES D’UN EMBALLAGE EN BOIS ? : Pour les emballages légers utilisés dans le secteur agro-alimentaire, il y a 3 facteurs importants. D’abord, la gestion de l’humidité puisque le bois la capte et permet de maintenir les aliments à bonne température. Ensuite, le bois est naturellement bactéricide, ce qui améliore la durée de vie des aliments qui s’y trouvent et diminuent le gaspillage. Enfin il y a aussi une interaction entre le bois et le produit qui peut être intéressante, c’est le cas par exemple avec le saumon ou avec le vin. Pour les autres emballages, l’importance de la résistance mécanique ainsi que la possibilité de moduler la taille pour faire du sur-mesure sont des atouts majeurs.
  • UTILISER DU BOIS C’EST UTILISER DES RESSOURCES NATURELLES ET 100% VALORISABLE : L’emballage industriel bois continue de stocker le carbone au cœur du parcours logistique. Et puis c’est un matériau renouvelable, recyclable et réutilisable. Par exemple, une palette peut avoir en moyenne 30 vie !

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...