Dans l'actualité :

Les produits issus du pétrole ont une empreinte carbone plus élevée qu’estimée 

De nouvelles données publiées récemment influencent de manière significative...

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A l'occasion du Salon de l’agriculture, 12 ONG réunies...

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La vue, le bruit ou l'odeur. Tels sont les...
Le tour du monde en 220 pages

Economie & environnement : le Bilan du Monde édition 2012

Un HORS-SÉRIE LE MONDE – Janvier 2012

Le Bilan du monde (en kiosque le 17 janvier) offre dans cette édition 2012 un panorama de la situation économique, sociale et environnementale de l’année 2011, en France et à l’étranger, à travers des analyses, des infographies, des chronologies et des portraits. Dans la partie « Atlas » du Bilan, les correspondants du Monde retracent l’actualité de l’année 2011 dans 180 pays de la planète, de l’Afghanistan au Zimbabwe, classés par ordre alphabétique et par continent.

« Les marchés financiers ont, depuis la crise de la dette, renforcé leur autorité sur les Etats, mais aussi sur l’ensemble des agents économiques, entreprises et banques y compris », constate dans un préambule qui donne le ton à ce « Bilan », Jean-Pierre Jouyet, président de l’Autorité des marchés financiers (AMF). « Le paradoxe, ajoute-il, est que la domination des marchés est le signe de l’extinction du marché en tant qu’institution unique où se confrontent ordres d’achat et de vente de titres, et comme lieu de formation de leurs prix ». Il préconise « la création d’un registre standardisée » toutes les entités et de toutes les transactions. Car, « pour être efficaces dans la détection des manquements, il faut absolument que nous allions vers un système de surveillance centralisé des ordres et des transactions et avoir le courage de faire peur aux acteurs du marché » pour les dissuader de s’installer dans des paradis fiscaux par exemple. Et d’asséner qu’« on ne peut pas accepter que les acteurs et les institutions qui composent les marchés financiers soient les seuls à rester à l’abri de la révision des comportements qu’impose la crise actuelle ». Vaste programme auquel, en particulier, ne doivent pas échapper les Britanniques ! UNE PARTIE « PLANÈTE » INÉDITE L’économie – déclinée à travers des chapitres consacrés à l’international (comme les mouvements de contestation, pas seulement dans les pays arabeo-musulmans), à la France (par exemple la situation de l’emploi catastrophique) et aux entreprises (le succès d’Airbus, les soucis de Carrefour ou le marché contrasté des matières premières) – est complétée par une partie « Planète » inédite d’une trentaine de pages supplémentaires par rapport à d’édition précédente du « Bilan » : lutte contre le réchauffement, question du nucléaire et des énergies renouvelables à travers le drame de Fukushima, démographie – alors que la Terre compte désormais plus de 7 milliards d’habitants – et ses conséquences, problèmes sanitaires (sida, choléra, bisphénol A, etc.), biodiversité menacée, en sont les principaux thèmes développés. Printemps arabes, sommets du G8 et du G20, création du Soudan du Sud, mort de Steve Jobs, débuts de l’affaire des prothèses mammaires Poly Implant Prothèse, aventures de DSK en Amérique, séisme et tsunami au Japon, conférence sur les changements climatiques de Durban, acquisition de Yoplait par l’américain General Mills… ou mariage du prince William et de Kate Middleton : des chronologies, enfin, permettent de resituer, jours après jours, mois après mois, ce qui a fait l’actualité de la planète en 2011. 180 PAYS La partie « Atlas » de ce hors-série du quotidien « Le Monde », enfin, passe en revue la situation économique et politique de 180 pays de la planète, classés par ordre alphabétique, par continent. Ainsi, de l’Afghanistan au Zimbabwe, les journalistes et les correspondants du « Monde » font le point sur l’actualité de l’année 2011 écoulée de ces Etats, à travers une centaine de pages. Pour chaque pays, il y a une carte et une fiche technique indiquant le nom du chef de l’Etat, de son premier ministre, la superficie, la population, etc. ainsi que le nom et le cours de sa monnaie. Des encadrés traitent plus particulièrement des paradis fiscaux, du Kosovo (pas encore reconnu par les Nations-unies) ou de la Palestine. « Bilan du monde 2011 », 220 pages, en vente en kiosques 9,95 euros (propose en exclusivité un lien pour accéder au contenu mis à jour de « France, portrait social », édité par l’Insee).
Le Bilan du monde (en kiosque le 17 janvier)
Le Bilan du monde (en kiosque le 17 janvier)

 

A lire

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La vue, le bruit ou l'odeur. Tels sont les...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Bachelor ACT, un diplôme pour les métiers porteurs de sens

Alors que de plus en plus de jeunes expriment...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Les produits issus du pétrole ont une empreinte carbone plus élevée qu’estimée 

De nouvelles données publiées récemment influencent de manière significative les comparaisons ACV des plastiques issus du carbone renouvelable et des plastiques issus du pétrole...

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A l'occasion du Salon de l’agriculture, 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie...

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La vue, le bruit ou l'odeur. Tels sont les arguments régulièrement invoqués par les opposants aux projets d'énergies renouvelables tels que les éoliennes ou...