Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

La perception du dérèglement climatique en Amérique latine. Une étude BVA pour la BEI et la Fondation Jean Jaurès

Pour la deuxième année consécutive, la Fondation Jean-Jaurès s’associe à la Banque européenne d’investissement pour examiner la perception du dérèglement climatique, son impact sur les populations et les attentes en termes de politiques publiques pour répondre à l’urgence climatique. Cette année une attention particulière est portée sur les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. graph1_AL-558x630.png Si la violence et la pauvreté dominent les préoccupations citoyennes, le changement climatique et la dégradation de l’environnement sont un enjeu majeur pour les citoyens du continent latino-américain. Le crime et la violence constituent le principal défi auquel doivent faire face les pays de notre étude*, selon leurs habitants. Citée par près des deux tiers des répondants (64%), la lutte contre la violence est l’enjeu qui domine au niveau de la région, suivi par la pauvreté et les inégalités économiques (49%). Le Salvador, le Panama et le Paraguay sont les seuls pays à accorder une plus forte importance aux problématiques de chômage, alors que cet enjeu socio-économique arrive au troisième rang des préoccupations au niveau global (40%). Le changement climatique et la dégradation de l’environnement sont considérés comme un défi majeur par près de quatre répondants sur dix (39%), dans les pays latino-américains et des Caraïbes. Graph2_AL-632x630.png Une majorité écrasante des citoyens latino-américains ressentent d’ores et déjà les effets tangibles du changement climatique dans leur quotidien et dans leurs conditions de vie. Il s’illustre dans la réalité quotidienne de plus de 9 personnes interrogées sur 10 (91%) du Mexique en passant par l’Amérique centrale, les Caraïbes et l’Amérique du Sud. 57% des citoyens disent affirment que ce phénomène impacte beaucoup leur vie quotidienne. Les populations urbaines sont plus nombreuses à déclarer en ressentir les conséquences au quotidien (92%), comparativement aux habitants des zones rurales (84%). Sept citoyens sur 10 reconnaissent un effet négatif de l’évolution du climat sur leurs revenus ou moyens de subsistance (70%). Si ce sentiment est majoritaire dans tous les pays étudiés, il est très marqué dans les Andes (Pérou, 77% ; Équateur 75% ; Colombie 74%) et en Amérique centrale (Costa Rica 76% ; El Salvador 75%), ainsi qu’au Mexique (75%). Graph3_AL-599x630.png Les effets de la dégradation climatique sur leur santé ou celle de leurs proches est la principale répercussion du changement climatique perçue par la majorité des citoyens d’Amérique latine et des Caraïbes. Interrogés sur la nature des impacts du changement climatique sur leurs conditions de vie, les citoyens des 13 pays étudiés pointent en premier lieu des répercussions d’ordre sanitaire. Ils sont en effet plus d’un sur deux (52%) à sentir de manière tangible les effets du changement climatique sur leur santé (déshydratation, problèmes respiratoires, etc). Les effets sur la santé sont particulièrement ressentis au Salvador (68%), au Mexique (60%) et au Costa Rica (59%). Au niveau du sous-continent, les habitants des grandes villes sont plus nombreux à déclarer ressentir des effets du changement climatique sur leur santé que les habitants des zones rurales (55% contre 36%). Graph4_AL-614x630.png Le sujet de la migration climatique inquiète la majorité des habitants d’Amérique latine et des Caraïbes. On remarque que le sujet de la migration climatique suscite des inquiétudes réelles parmi les populations des 13 pays interrogés. La moitié de la population de ces pays (54%) considère qu’elle pourrait dans le futur être contrainte de déménager dans une autre région ou un autre pays en raison du changement climatique et de ses conséquences. Cette crainte est exprimée de manière encore plus vive au Mexique (59%) ainsi que dans les pays andins (Équateur 61% ; Colombie 58% ; Pérou 54%), mais également auprès des jeunes générations (59% des moins de 30 ans partagent cette appréhension) et de la population active (57%). Au global, dans 9 pays sur les 13 étudiés, la moitié des habitants estiment qu’ils pourraient devoir déménager en raison du changement climatique. Graph5_AL-575x630.png

Enquête Climat : focus sur l’opinion dans 13 pays d’Amérique latine

Enquête Climat : focus sur l’opinion dans 13 pays d’Amérique latine

Résultats complets de l’enquête (en anglais)

Résultats complets de l’enquête Climat : focus sur l’opinion dans 13 pays d’Amérique latine

Fondation Jean Jaurès : Penser pour agir

logo.png

 

Documents joints

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...