Dans l'actualité :

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...
Selon le rapport Global Energy Trends (GET) 2024 d’Enerdata

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

+ 3% de croissance économique mondiale et de consommation d'énergie : les émissions mondiales de CO2 atteignent un niveau record

Enerdata, un bureau d’études spécialisé dans le secteur de l’énergie et de son impact sur le climat, publie l’édition 2024 de son rapport “Global Energy Trends”. Tous les ans, ce rapport fournit une comparaison détaillée des données énergétiques mondiales entre l’année écoulée et les années précédentes. Pour cela, des analystes ont exploité les bases de données les plus fournies sur les énergies et les émissions mondiales.   

Comparaison 2022 VS 2023 des chiffres clés de l’énergie et du climat pour les pays du G20
Les pays du G20 représentent 80 % de la consommation mondiale d’énergie
Les chiffres en orange représentent les données de 2023
Les chiffres en bleu représentent les données de 2022

  • Monde : croissance économique et consommation d’énergie à leur niveau d’avant COVID-19 (+3%)
  • OCDE : baisse de 1,5% de la consommation d’énergie et baisse de 4% dans l’UE 
  • Les émissions mondiales de CO2 réaugmentent (+1,7%) et atteignent un nouveau niveau record 
  • Les engagements pris lors de la COP28 par 120 états, notamment le triplement de la capacité des énergies renouvelables d’ici à 2030 réclament un effort bien plus important
  • L’intensité énergétique du transport décline lentement : l’impact des véhicules électriques est limité 

L’engagement mondial en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique
La Chine, leader dans le développement des capacités d’énergies renouvelables
Source : Enerdata, Global Energy & CO2 Data

Forte augmentation de la consommation d’énergie des pays du G20  

En 2023, la croissance économique mondiale et la consommation d’énergie sont à leur niveau d’avant la crise du COVID-19, avec une augmentation de 3 % du PIB des pays du G20.

Cette tendance a impacté l’évolution de la consommation d’énergie, fossile et renouvelable, provoquant une augmentation plus soutenue que sur les périodes précédentes (+2,3% vs +1,3%/an).

Cela s’explique notamment par l’essor économique des pays non-membres de l’OCDE, et plus particulièrement de la Chine (+7%) et de l’Inde (+5%). 

Pour les pays de l’OCDE, la consommation d’énergie a diminué (-1,5%) pour la deuxième année consécutive, avec une baisse de 4% dans l’UE, de 3% au Japon et en Corée du Sud, et une consommation stable aux États-Unis. 

La consommation d’électricité a retrouvé son rythme de croissance historique (+2,5%/an – G20)

Évolution de la consommation d’électricité dans les pays du G20 (%/an)

L’augmentation des émissions de CO2 dans le monde se poursuit  

En 2023, les émissions de CO2 ont à nouveau augmenté (+1,7%) allant jusqu’à atteindre un niveau record. Cela peut notamment s’expliquer par la forte proportion et l’augmentation des émissions de la Chine et de l’Inde, à un rythme toutefois moins soutenu que l’augmentation de leur consommation d’énergie.   

Émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie et leur évolution interannuelle 1900-2023 (en Gt CO2)
Source : AIE, 1er mars 2024

La consommation d’énergie fossile, et donc les émissions de CO2, continuent d’augmenter en raison notamment du rythme de développement des renouvelables, plus faible que celui de la croissance de la demande énergétique. Cela est amplifié par la faible disponibilité des centrales hydroélectriques en Chine et en Inde, qui ont entraîné un report vers les combustibles fossiles, et notamment le charbon. Cela a eu pour conséquence une hausse des émissions mondiales.

Par ailleurs, la reprise d’activité dans le secteur des transports en Chine et de l’aviation mondiale a contribué à l’augmentation des émissions. Cet impact a été partiellement compensé par des températures plus douces réduisant la demande d’énergie aux États-Unis, par une activité industrielle à forte intensité énergétique plus faible dans l’Union européenne, au Japon et en Corée du Sud, et par une augmentation de la production d’énergie renouvelable.  

Augmentation du recours aux énergies renouvelables, malgré une utilisation d’énergies fossiles qui reste dominante  

En 2023, la consommation de gaz a rebondi (+0,9%) après sa chute de 2022, mais s’est maintenue en dessous de son rythme historique.

La consommation de pétrole a augmenté (+ 2,6%) plus rapidement que sa tendance historique. La consommation de charbon a également poursuivi sa hausse (+2,5%, soit 4 fois plus vite que son taux historique), stimulée par la demande des consommateurs asiatiques (Chine et Inde).   

La part des énergies fossiles dans le mix énergétique du G20 est restée quasiment stable, conséquence de l’augmentation continue de la consommation de charbon et de pétrole en Chine et en Inde.   

La production d’énergie renouvelable suit une tendance encourageante. Les nouvelles installations ont atteint des niveaux record, grâce notamment à la Chine, qui a déployé autant d’énergies renouvelables en 2023 qu’au niveau mondial en 2022.

Globalement, les productions éolienne et solaire ont augmenté rapidement (+10 % et +25 %, respectivement) pour atteindre au total 15 % du mix électrique du G20. 

Des efforts plus importants sont attendus pour tenir les engagements énergétiques mondiaux

Fin 2023, à l’occasion de la COP28 et dans le cadre de l’accord « Global Renewables and Energy Efficiency Pledge« , plus de 120 États se sont engagés à tripler la capacité de production mondiale d’énergies renouvelables pour atteindre 11 000 GW, et à doubler le taux annuel moyen mondial d’efficacité énergétique (de 2 à 4%), d’ici à 2030.    

Les contributions déterminées au niveau national (CDN) ne semblent cependant pas suffisantes pour atteindre les objectifs climatiques de 2030. Malgré une tendance au développement des énergies renouvelables, il faudrait un taux de croissance annuel de 16% en moyenne d’ici à 2030 pour tripler la capacité actuelle des énergies renouvelables, contre 11% en moyenne depuis 2020 (et 8% entre 2010 et 2020).   

Leur capacité de production a augmenté ces dernières années, passée de 24 % de la capacité électrique totale en 2000 à 45 % en 2023, mais reste insuffisante par rapport à celle des énergies fossiles.  

L’augmentation en capacité de production ne s’est pas traduite par une augmentation de la part des énergies renouvelables. La capacité électrique était de 45% en 2023, mais représentait uniquement 30% de la production d’électricité, ce qui a évité au total seulement 7% d’émissions de CO2 du secteur de l’électricité depuis 2000.   

Ainsi, le triplement de la capacité renouvelable mondiale et le doublement du taux annuel moyen mondial d’efficacité énergétique d’ici à 2030 nécessitent des investissements majeurs pour marquer une rupture avec les tendances historiques. Ils reposent sur un soutien plus important aux énergies renouvelables et un déploiement massif de technologies permettant une meilleure efficacité énergétique (véhicules électriques, pompes à chaleur, isolation des logements etc.).

Retrouvez ici l’intégralité du rapport GET 2024  

    Enerdata : Dessinons ensemble la transition énergétique.

    A propos de Enerdata

    Depuis plus de 30 ans Enerdata se spécialise dans l’analyse et la prévision des enjeux énergétiques et climatiques, à différentes échelles géographiques (monde, pays ou région) et à différents niveaux économiques et sectoriels afin d’aider entreprises, investisseurs et autorités publiques du monde entier à définir leurs politiques, leurs stratégies et leurs plans de développement.

    A lire

    Newsletter

    spot_img

    Sur Cdurable

    Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

    Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

    Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

    Adopter un chiot est un engagement à long terme...

    Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

    Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

    Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

    Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...
    Cyrille Souche
    Cyrille Souchehttp://cdurable.info
    Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

    Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

    A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme et qu’un nouveau gouvernement se dessine, Oxfam France publie une étude sur les politiques d’adaptation...

    Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

    “Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...

    La méthode de la Méthode : concentré de la recherche, de la pensée et de l’œuvre de la vie d’Edgard Morin

    En 1977, Edgar Morin publie le premier volume d’une série qui allait devenir l’œuvre maîtresse de sa vie de chercheur, La Méthode, dont la...