Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...
Agence Régionale Biodiversité Environnement

Garantir sa juste part d’eau à la nature pour assurer les services vitaux qu’elle rend chaque jour

Un appel des gestionnaires de milieux naturels et aquatiques de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

A l’approche de la saison estivale, les gestionnaires de milieux naturels et aquatiques de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur lancent un appel pour garantir une « juste part d’eau à la nature », car la nature n’est pas un usager de l’eau parmi d’autres, elle en est aussi la source. Une initiative qui s’accompagne de propositions, car des solutions existent et des projets innovants sont menés, avec de la technologie, des progrès et des solutions fondées sur la nature.

Centre d’Information sur l’Eau (C.I.eau) – Le cycle de l’eau

Sur notre planète, l’eau existe sous différents états : liquide dans les océans, les rivières, les lacs et les nappes, solide sous forme de glace, de neige et de givre ou gazeux dans l’air. Selon les conditions physico-chimiques, l’eau se déplace d’un état à un autre par évaporation, précipitation, infiltration et ruissellement.

La nature joue un rôle essentiel dans le grand cycle de l’eau. Quand les milieux naturels et aquatiques se dégradent, le cycle de l’eau se dégrade aussi. Ce qui contribue aux phénomènes de sécheresses et d’inondations croissants sous l’effet du changement climatique.

Même en vacances, chaque goutte compte !

La nature est souvent considérée comme un usager de l’eau au même titre que l’agriculture, l’industrie ou le tourisme alors qu’elle en est la source.

La part d’eau laissée à la nature est régulièrement réduite, voire sacrifiée dès lors qu’il y a tension entre les usages et ce, malgré les mises en garde des experts … avec des conséquences qui dramatiques comme pour le Parc national de Doñana en Andalousie !

Ce manque d’eau s’ajoute aux autres pressions qui détruisent la biodiversité. 41 % des espèces de vertébrés observées en région Sud voient leur population décliner entre 2000 et 2021. La technologie et le progrès ne suffiront pas à compenser le rôle inestimable assuré par la nature dans le grand cycle de l’eau.

Centre d’Information sur l’Eau (C.I.eau) – Pourquoi l’eau n’est-elle pas une ressource inépuisable ?

Les gestionnaires de milieux naturels et aquatiques de la région ont une connaissance précise, technique et scientifique, essentielle pour éclairer les politiques publiques. Ce qui en fait de véritables sentinelles de la nature. Ils nous alertent sur l’accélération de la dégradation de ces milieux, liée notamment au manque d’eau, dans un contexte où les besoins pour les humains sont en augmentation…

Il est temps de garantir sa juste part d’eau à la nature !1

Des solutions existent et des projets innovants voient le jour en s’appuyant sur l’expertise des gestionnaires et sur le concept des Solutions Fondées sur la Nature : préservation des espaces naturels, des zones humides, agroécologie, génie écologique, nature en ville et désimperméabilisation des sols etc.

Mieux comprendre les enjeux, partager les bonnes pratiques et les solutions pour permettre de garantir sa juste part d’eau à la nature.

Pourquoi doit-on garantir sa juste part d’eau à la nature ?

Le bassin méditerranéen est, et devrait rester, parmi les régions les plus affectées par le changement climatique, en particulier en ce qui concerne les précipitations et le cycle hydrologique. L’évolution des températures globales régionales va avoir des conséquences importantes en région Provence-Alpes-Côte d’Azur à la fois sur la santé des milieux aquatiques et sur nos usages de l’eau.

Changement climatique observé : la baisse des précipitations
Changement climatique observé : la hausse des températures

Cette tension de plus en plus intense sur l’eau impacte la faune et la flore de la région, déjà en forte diminution du fait de l’artificialisation des sols et de la surexploitation des ressources. Il est impératif de considérer le fonctionnement global de l’écosystème de chaque territoire et la place centrale de la nature.

Comment peut-on garantir sa juste part d’eau à la nature ?

Les gestionnaires sont des experts à solliciter sur l’ensemble des projets pour avoir une connaissance précise et scientifique des enjeux et une aide à la décision précieuse.

Les Solutions Fondées sur la Nature permettent d’utiliser des techniques efficaces qui s’appuient sur le fonctionnement de la nature et contribuent à sa préservation : maintien des espaces naturels, des zones humides, agroécologie, génie écologique, nature en ville et désimperméabilisation des sols, …

© PNR Verdon

Quand l’homme, à la sueur de son front, à force de courage et de détermination, redonne vie à la terre abandonnée.

C’est aussi une démarche initiée sur le plateau de Valensole en 2014.
Le plateau de Valensole a connu de profonds changements durant ces dernières décennies. Couverts d’amandiers à l’ombre desquels pâturaient des troupeaux de moutons au sortir de la seconde guerre mondiale, il s’est peu à peu départi de ses arbres et de ses ouailles pour laisser place à de vastes étendues de lavandin et de blé dur.
A droite, le plateau de Valensole dans les années 60 avec ses petites parcelles et les nombreux amandiers et à gauche le plateau aujourd’hui. Source : Géoportail

Le projet de restauration de la rivière du Colostre vise à répondre aux obligations réglementaires, à préserver la ressource en eau et à laisser s’exprimer la biodiversité en accord avec les activités humaines et en garantissant la sécurité de chacun.

L’Action publique est nécessaire pour impulser des dynamiques locales, régionales et nationales, en matière de préservation de la biodiversité et de gestion de l’eau.


Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) pour l’atteinte du bon état des milieux aquatiques et Plan de Bassin d’adaptation au Changement Climatique (PBACC) pour adapter les territoires au changement climatique

Sur le plan international, depuis plusieurs années, un nouveau champ juridique émerge pour redonner pleinement ses droits à la nature !

  1. Un appel qui se fonde notamment sur les travaux menés lors d’une Université intitulée « L’eau et les gestionnaires de milieux face aux enjeux d’aujourd’hui et de demain », organisée par l’ARBE en septembre 2023 avec le soutien de la Région Sud, de l’État (DREAL, OFB, Agence de l’eau) en partenariat avec le Conservatoire des Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Tour du Valat, le Parc naturel régional du Verdon et le Département des Alpes de Haute-Provence. ↩︎

l’ARBE impulse une dynamique partenariale collaborative pour généraliser au plus près du terrain les bonnes pratiques de préservation de la biodiversité et de l’eau

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...