Dans l'actualité :

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE)...
Amnesty International France s'invite à l'Elysée

G20 : Amnesty International frappe fort pour que Nicolas Sarkozy signe enfin le protocole au PIDESC

Amnesty International participe, depuis plusieurs années, à une mobilisation mondiale pour que les droits de deuxième génération, les droits économiques, sociaux et culturels, deviennent tout aussi justiciables que les droits civils et politiques. Le premier résultat a été, en 2008, l’adoption par les Nations Unies du Protocole facultatif au PIDESC (Protocole international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels). Reste aujourd’hui à rendre ce mécanisme effectif. Bien qu’ayant vivement soutenu le projet de Protocole avant son adoption par les Nations Unies, la France n’a toujours pas signé ni ratifié ce texte qui donne force au PIDESC. 39 pays ont déjà signé le Protocole et cinq l’ont ratifié, dont l’Argentine le 24 octobre dernier. Il faut dix ratifications pour le Protocole puisse entrer en vigueur. Pour que Nicolas Sarkozy signe et ratifie enfin ce texte, Amnesty International France publie aujourd’hui une vidéo dans laquelle elle « s’invite à l’Elysée »…

Le 17 octobre dernier, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la pauvreté, Amnesty International France mettait en ligne un premier clip qui s’adressait déjà à Nicolas Sarkozy : Cette semaine, une petite équipe d’Amnesty International France, munie d’une reproduction de la première page du protocole facultatif au PIDESC et d’un grand stylo, est allée à la recherche du Président de la République sur différents lieux de pouvoir de la capitale et jusqu’à l’Elysée où elle a pu remettre ces éléments à l’attention de Nicolas Sarkozy. « M. Sarkozy semble très intéressé par les beaux stylos », ironise Amnesty International. Dans le clip ci-dessous, l’ONG espère qu’il en fera bon usage : Le but de l’opération menée à Paris par Amnesty International France et mise en images par l’agence La Chose est, à la veille du G20, de mettre en lumière ce texte juridique international que la France doit impérativement signer pour que toutes les victimes d’atteintes aux droits humains puissent accéder à des recours efficaces et ce, aussi bien en termes d’éducation, de logement, que de santé ou de travail. « La présidence du G20 est l’occasion pour Nicolas Sarkozy de mettre en pratique sa volonté affichée dans les discours de montrer la voie au monde pour plus de justice sociale », déclare Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France. « Le G20 est un moment crucial puisque le sommet est censé favoriser la stabilité financière internationale et le dialogue entre pays industrialisés et pays émergents. Nous demandons à Nicolas Sarkozy, en sa qualité de président du G20, de donner l’exemple », conclue Geneviève Garrigos. Le site www.faiteslesigner.fr permet de recueillir des signatures de la pétition à destination du Président français et de présenter les enjeux du protocole. Le 2 novembre 2011, sortie d’un numéro spécial G20, auquel a participé Amnesty International France, dans la revue trimestrielle de solidarité internationale, Altermondes. Ce numéro sera diffusé avec le quotidien Libération.

 

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 3 millions de personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le Prix Nobel de la paix en 1977. Amnesty International France (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (plus de 200 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de ses membres (près de 20 000). AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance. www.amnesty.fr

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire de la France métropolitaine, souffre : des arbres meurent, victimes du réchauffement climatique ou d’attaques...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une percée dans le domaine de l’énergie durable, cette technologie de pointe, qui recycle la chaleur...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la...

1 COMMENTAIRE

  1. G20 : Amnesty International frappe fort pour que Nicolas Sarkozy signe enfin le protocole au PIDESC
    Well….I see every month millions of euros being sent to third-world countries by migrant workers living in France. That money is not re-invested here.

    As we hardly can afford the high cost of our own social benefits, as medical, housing, nursing, ecc….we shall consider some priorities before to sign any agreement on PIDESC, no matter how just or generous it can be.

    The reason of our financial hardness is the non reciprocity of international markets., precisely the third-world ones, asian specially, where unfair competivity disrupte all balance.
    Amnesty shall revise his requirements as the bill is paid by us, not by any other….

    Thanks to post,

    Quai d’Alcyons