Dans l'actualité :

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de...

Elections européennes Les consommateurs fixent leurs priorités !

En ce jour de fête de l’Europe et alors que les élections européennes approchent, l’UFC-Que Choisir publie les résultats de son enquête exclusive sur leurs préoccupations et attentes consuméristes pour l’Europe de demain, basée sur les 15 352 réponses au questionnaire en ligne qu’elle a lancé[[Enquête réalisée en ligne entre le 20 février et le 10 avril 2019.]]. Alors que l’élection européenne est un sujet d’intérêt fort pour les sondés, seuls 13 % estiment que leurs droits de consommateurs sont assez défendus à l’échelon européen, et surtout 93 % indiquent être insuffisamment informés des lois votées par le Parlement européen. Ils appellent clairement les prochains élus à un sursaut pour une société de consommation plus saine et responsable, en leur fixant trois priorités très clairement définies :

Sécurité sanitaire, alimentaire, développement durable : le Top 3 des priorités thématiques des consommateurs

Parmi les 9 thématiques consuméristes proposées[[Les 9 thématiques par ordre alphabétique. L’accès géographique aux soins, le développement durable et le climat, la lutte contre les substances chimiques indésirables, la lutte contre l’obsolescence programmée des produits, la mise en place d’un recours collectif européen, la protection des données personnelles et de la vie privée, la régulation bancaire et financière, la régulation de l’intelligence artificielle, la sécurité alimentaire.]], les répondants mettent clairement en avant – et de loin – la lutte contre les substances chimiques indésirables (87 %) suivie de la sécurité alimentaire (75 %). Le développement durable et le climat est sur la 3ème marche du podium des priorités (70 %). Au-delà des secteurs prioritaires, les répondants ont plébiscité des propositions concrètes. Substances chimiques : un renforcement de la réglementation massivement demandé 97 % des répondants sont favorables à ce que la lutte contre les substances chimiques indésirables passe par un renforcement de l’indépendance des autorités de contrôle et des études scientifiques. Les sondés soutiennent également massivement un étiquetage des produits plus explicite (96 %), et un encadrement strict des perturbateurs endocriniens en application du principe de précaution (94 %). Alimentation : pour un Nutri-Score obligatoire Concernant l’alimentation, les répondants connaissant le Nutri-Score sont favorables à 66 % à le rendre obligatoire à l’échelon européen, afin de simplifier la lecture et la compréhension de l’étiquetage nutritionnel, et d’inciter les professionnels à améliorer la composition de leurs produits. Durabilité des produits : contre l’obsolescence organisée, trois propositions concrètes Enfin, dans l’objectif d’une réelle durabilité des produits, 96 % des consommateurs sont favorables à ce que les constructeurs conçoivent des produits plus durables, réparables dès l’origine, mais également à rendre obligatoire la disponibilité des pièces détachées. 96 % des répondants sont également favorables à ce que la durée de la garantie légale de conformité soit augmentée en fonction de la durée de vie des produits. Plus généralement, alors que l’Union européenne multiplie les textes d’harmonisation maximale empêchant les États membres d’adopter des législations plus contraignantes, 81 % des répondants estiment que les États membres devraient avoir le droit d’imposer des règles plus favorables aux consommateurs que le standard européen. Forte des résultats de cette enquête, l’UFC-Que Choisir va interpeller les têtes de listes et candidats pour les faire rentrer au cœur de leur programme. L’association propose par ailleurs à l’ensemble des consommateurs de tester leur connaissance sur l’action européenne en matière de consommation.

Actions européennes de l’UFC – Que Choisir

Parce que le droit européen influence notre vie quotidienne, l’UFC-Que Choisir agit aussi au niveau européen. La défense des consommateurs ne peut pas se cantonner au niveau national. Afin de nous aider à ce que le mot d’ordre « Europe, Entends tes consommateurs ! » devienne une réalité, rejoignez notre campagne ! Le 26 mai 2019, les Français se rendront aux urnes pour élire les 79 députés européens qui les représenteront pour la législature 2019-2024. Dans cette perspective, l’UFC-Que Choisir, avec les autres membres du Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc), a défini 5 priorités sur lesquelles elle appelle l’attention des futurs législateurs européens :
  • promouvoir des produits plus durables ;
  • généraliser le Nutri-Score, car il permet des choix alimentaires éclairés ;
  • encadrer strictement l’exposition aux substances chimiques préoccupantes ;
  • garantir l’accès à des médicaments efficaces à un prix abordable ;
  • développer une intelligence artificielle éthique au service des consommateurs.

L’UFC-Que Choisir agit sur la scène européenne

L’UFC-Que Choisir agit sur la scène européenne

Bilan de l’action de l’Union européenne pour les consommateurs

Bilan de l’action de l’Union européenne pour les consommateurs

Les priorités des consommateurs (2019-2024)

Les priorités des consommateurs (2019-2024)
l’UFC – Que Choisir est une Association indépendante de l’État, des syndicats, des producteurs et des distributeurs depuis 1951

 

Documents joints

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de l'énergie et de son impact sur le climat, publie l'édition 2024 de son rapport “Global...