Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

#DernierDébat : place aux questions consacrées aux enjeux écologiques dans le débat de l’entre-deux-tours !

Débat du second tour : plusieurs associations interpellent Léa Salamé et Gilles Bouleau afin qu’ils consacrent au minimum 20% des questions posées aux deux candidats à la crise écologique.

De nombreuses associations lancent une campagne d’interpellation à destination des rédactions, des journalistes Léa Salamé et Gilles Bouleau, les deux modérateurs retenus pour animer le débat du second tour de l’élection présidentielle. Celui-ci est programmé le mercredi 20 avril 2022 prochain sur TF1 et France 2. Les associations, soutenues par de nombreux citoyens, demandent à ce qu’un minimum de 20% de l’ensemble des questions posées aux deux candidats qualifiés pour ce second tour soit consacré aux enjeux écologiques. En effet, l’écologie a été le grand oublié de la campagne présidentielle. Ces dernières semaines, le climat et la biodiversité n’ont représenté qu’entre 1,5 % et 5,5 % du temps médiatique de cette campagne, selon le baromètre des quatre ONG de « L’affaire du siècle ». Trop peu. Suite à la publication du dernier rapport du GIEC début avril, le débat présidentiel sur l’émission Elysée 2022 n’avait consacré que 0,7% du temps à la crise écologique. Alors même que les scientifiques nous alertent sur le fait que l’humanité ne dispose plus que de 3 ans pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre, si nous voulons contenir le réchauffement planétaire à 1,5°C. Dans ce contexte, et considérant qu’il s’agit peut-être du dernier débat présidentiel avant que les effets du réchauffement climatique soient irréversibles (le prochain étant prévu pour 2027), cette campagne s’intitule « #DernierDébat ». La campagne #DernierDébat est composée de plusieurs axes de mobilisation :
  • Lettre ouverte adressée aux rédactions de TF1, France 2 ainsi qu’aux journalistes sélectionnés pour la modération du débat, leur demandant de consacrer un temps conséquent aux enjeux écologiques.
  • Courrier adressé à l’ARCOM proposant de fournir des recommandations de contenus quantitatifs et qualitatifs orientant les questions de ce débat vers ces enjeux vitaux.
  • Suggestion de questions à destination des journalistes pour alimenter le déroulé du débat du second tour.
  • Campagne d’interpellation sur les réseaux sociaux autour du #DernierDébat et de visuels et supports vidéos dédiés.
20%, est-ce trop demander lorsque la crise écologique menace notre sécurité alimentaire, notre accès à l’eau, notre pouvoir d’achat, notre dépendance énergétique et notre souveraineté vis-à-vis des ressources indispensables au fonctionnement de notre économie, notre sécurité, l’aggravation des inégalités, l’immigration, etc. ? Et tant d’autres aspects de nos vies que nous ne connectons pas encore à cette grande déterminante qu’est le climat. capture_d_e_cran_2022-04-20_a_10.02_25.png

La lettre ouverte

Madame Salamé, Monsieur Bouleau, Les scientifiques sont formels : les prochaines années seront déterminantes pour inverser la courbe de nos émissions et avoir une chance de réduire le réchauffement planétaire à 1,5°C. Si un tel réchauffement entraîne des conséquences mortelles pour une grande partie des êtres humains, chaque seuil de réchauffement supplémentaire aggrave cette réalité. Plus que jamais, la crise écologique est à notre porte. Or, le temps médiatique accordé à la question n’est pas à la hauteur. Cette campagne présidentielle a priorisé les enjeux de sécurité, d’immigration, de cohésion sociale, de pouvoir d’achat, de retraites ou encore de conflits internationaux. Seuls 0,7% du temps de parole a été accordé à l’écologie lors du débat Élysée 2022 ayant succédé à la publication du dernier volet du 6ème rapport d’évaluation du GIEC. Alors même que les 278 plus éminents climatologues nous annonçaient qu’il nous restait 3 ans pour éviter le pire. C’est dérisoire, insuffisant, et surtout dangereux. Il y a tant à dire, tant de décisions à prendre. Or pour débattre, nous devons être informés. Des débats quotidiens devraient avoir lieu sur les différents plans d’action, la place des technologies et celle de la sobriété, nos stratégies d’adaptation, le rôle de la puissance publique, des entreprises et des individus, l’accompagnement social, la solidarité vis-à-vis des pays les plus impactés. Il y a tant à faire. Il y a surtout urgence : la fenêtre d’opportunité pour agir est brève. Bientôt, il sera trop tard, même pour s’adapter. Vous animerez mercredi 20 avril le débat du second tour de l’élection présidentielle. Ce débat présidentiel sera le dernier avant l’échéance fixée par le GIEC. Ce dernier débat revêt donc une importance sans précédent. Le climat ne peut plus, de nouveau, être le grand oublié. Nous vous demandons donc, avec une ferveur issue de notre anxiété collective grandissante, de dédier au minimum 20% de vos questions à la crise écologique. De questionner les candidats, sans relâche, sur leur programme en la matière. Nous voulons des réponses articulées, chiffrées, cohérentes et surtout à la hauteur des enjeux. Votre métier est d’informer le grand public de l’urgence qui se profile et qui, pour 3,4 milliards d’humains sur Terre, est déjà réalité. Aidez-nous à nous assurer que ceux qui nous gouvernent détiennent les clés de compréhension de ces enjeux. Faîtes, enfin, de la crise écologique la priorité. lettre_ouverte_dernierde_bat.pdf

 

Documents joints

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...