Dans l'actualité :

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...
Editions La Martinière

De la ville à la campagne : le choix d’une vie

Comment changer de vie par Françoise Perriot

Pour avoir franchi le cap depuis maintenant quatre ans, je vous conseille la lecture de ce livre de Françoise Perriot sorti en janvier 2013 aux éditions La Martinière. Installé en Lozère Cévenole, je sais à quel point le retour d’expériences est utile pour changer de vie et partir vivre à la campagne. Un retour à la terre qui n’est pas un épiphénomène puisque 8 millions de citadins, espèrent franchir le pas, soit un peu plus d’un français sur trois.

Changer de vie et vivre à la campagne, c’est vouloir respirer un air pur et manger sainement, s’entraider entre voisins, consommer et polluer moins, préférer une vie de famille harmonieuse à un salaire élevé. Partir à la campagne pour ne plus subir le stress, les transports en commun, les pollutions, l’agressivité, la crise économique, le chômage, … et vouloir agir pour les choses simples et primordiales… Mais comme le souligne l’auteure, qui a vécu le « premier retour à la terre » des années post 68, l’entrée dans le monde rural tout bucolique qu’il semble être, n’est pas simple. Trouver sa place dans une communauté rurale, bien s’entendre avec ses voisins, vivre en accompagnant les saisons, peut parfois tenir du défi. (Mais là c’est une question de tempérament. A titre personnel, l’intégration s’est rapidement bien passée, avec ma participation aux activités du foyer rural, l’invitation des voisins à l’apéritif, en se rendant mutuellement service…) La solution la plus populaire pour ceux et celles qui font le grand saut : ouvrir une chambre d’hôtes dans une ancienne demeure – de préférence retapée avec des matériaux écolos. D’autres adoptent le télétravail (pour moi c’est CDURABLE), deviennent artisan, agriculteur bio, épicier/boulanger (c’est aussi mon cas avec Ma Coop, l’épicerie associative créée dans mon village pour maintenir le dernier commerce de proximité), créent de nouvelles entreprises vertes… En fait, à l’image de Françoise Perriot (exploitante agricole, auteure qui a également ouvert un gîte…), la solution consiste le plus souvent à combiner plusieurs activités. Par ma propre expérience (deux activités actuellement et une troisième à l’horizon dans l’éco-tourisme), celles de mes amis ou connaissances installées sur le territoire de la commune (agent municipal et apiculteur, postier et hôte, agriculteur et paysagiste, éleveur et enseignant …), je confirme que « la pluridisciplinarité et la mobilité sont les deux mamelles du travail à la campagne ». Mais vivre à la campagne c’est avant tout une profonde envie de s’accomplir dans une communauté humaine qui partage avec responsabilité un environnement naturel. Car s’isoler au lieu de s’intégrer est souvent le début d’une longue galère qui se finalise souvent par un retour forcé à la ville … Le livre de Françoise Perriot est, vous l’aurez compris, différent et se distingue de beaucoup de guides théoriques (il suffit de…) : tout y est du vécu et cela se sent. L’auteure, installée dans la Drôme, relate les motivations, les expériences, les métiers, les échecs et les réussites de ceux qui ont construit, ou veulent construire, une nouvelle vie à la campagne. Des aspects pratiques aux états d’âme, peu de choses ont échappé à ses quarante années d’expérience de néo-rurale. Je vous invite vraiment à vous procurer ce livre que Françoise Perriot a « écrit comme si je parlais avec des amis qui veulent changer de vie, non pas pour les convaincre mais partager avec eux mes expériences. » « Soyez insatiables, soyez fous ! » écrit-elle. Elle conclut : « Car si ce que vous voulez vraiment, au fond de vous, c’est changer de vie et partir à la campagne, faites-le, allez-y ! Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Vivez votre vie ! Il y a une place pour vous à la campagne. J’ai trouvé la mienne, comme beaucoup autour de moi. Je ne suis pas devenue une autre, je suis simplement moi-même, un mélange de cultures, un composite de femme des villes et femme des champs, qui se sent bien dans les deux éléments, mais préfère vivre dans le second sans renier le premier. Nostalgie de la vie en ville ? Il me suffit de sauter dans un train et j’y suis en quelques heures. Mon choix de vie est-il définitif ? Ne suis-je pas coupée de tout et n’ai-je pas rendu impossible un retour en ville ? C’est un risque à prendre, mais j’aurais tant perdu à ne pas le prendre ! »
Françoise Perriot -
Françoise Perriot –
Références : De la ville à la campagne : le choix d’une vie de Françoise Perriot – Editions LA MARTINIERE – Date de publication : janvier 2013 – 250 pages – Prix public : 19 €

 

Documents joints

Feuilleter le livre De la ville à la campagne : le choix d’une vie

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en place des systèmes capables de stocker de la chaleur en été pour une utilisation en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...

1 COMMENTAIRE

  1. De la ville à la campagne : le choix d’une vie
    Bonjour,

    Vous faites référence dans votre article, à plusieurs reprises, à l’opportunité de proposer des gîtes ou des chambres d’hôtes « si possible retapées écolo » pour les néo-ruraux.

    Connaissez-vous IKINAT.com, le site des locations de vacances écologiques et naturelles ?

    J’invite tous les propriétaires qui ont des gîtes et des chambres d’hôtes écologiques et à tous ceux qui se reconvertissent à se référencer sur http://www.ikinat.com pour qu’ils se fassent connaître des vacanciers qui veulent des vacances responsables.

    En plus, il y a en ce moment une promo de bienvenue :6 MOIS ACHETES = 6 MOIS OFFERTS, soit un an de visibilité pour 39 € TTC au lieu de 65 € TTC.

    A bientôt !